Qui sont les conservateurs ? Avec Eugénie Bastié au Café Philo de La Garde.


(0)
83 Vues
0 commentaire
14.09.2018

Alors que le mot "conservateur" était absent de notre vocabulaire, on parle de plus en plus des conservateurs français. Mais qui sont-ils vraiment ? Ne faut-il pas renoncer à des étiquettes qui n’ont peut-être plus guère de signification ?
Bien que le terme de "conservateur" semble avoir déserté le domaine politique, il est important de se rappeler que c’est un Français, Chateaubriand, qui l'a inventé au début du XIXe siècle avec son journal Le Conservateur qui fut publié de 1818 à 1820.
Qui est "réactionnaire" et qui est "conservateur" aujourd’hui ?
Eugénie Bastié, journaliste au Figaro et co-fondatrice du magazine Limite, nous présente sa conception du conservatisme en répondant aux questions de Philippe Granarolo qui l’interroge successivement sur les quatre dimensions essentielles de ce courant que sont ses formes politiques, eligieuses, sociétales et écologiques.

Éviter l'Apocalypse. Avec Bernard Stiegler sur Le Média.


(0)
58 Vues
0 commentaire
12.11.2018

Des ravages la data economy jusqu’au dernier rapport du GIEC, tous les signaux montrent que l’humanité s’est mise elle-même en grand danger.
Le philosophe Bernard Stiegler, fondateur du groupe Ars Industrialis et directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du centre Georges-Pompidou, est l'auteur d’une œuvre profondément originale qui tente de penser l'anthropocène comme question philosophique en étudiant les mutations sociales, politiques et psychologiques provoquées par la "révolution numérique".
Alors qu'il publie deux livres, Qu’appelle-t-on panser ? (LLL) et La technique et le temps (Fayard), réédition augmentée de sa thèse, il revient dans cet entretien sur les enjeux d'un problème qui, fondamentalement, pose la question de la survie de l'humanité en tant qu'espèce.

Émission "Entretien Libre", animée par Aude Lancelin.

René Guénon et la crise du monde moderne. Avec Françoise Bonardel, David Bisson, Pierre-Marie Sigaud et Jean Borella sur Radio Courtoisie.


(0)
118 Vues
0 commentaire
05.12.2015

Le regard sans concession porté par Guénon sur les ruines de l'Europe de l'après-guerre 1914-1918 s'est attaché aux causes profondes du désastre : la fermeture à une dimension spirituelle qui demeurait encore vivante en Orient.
Depuis la Renaissance, la recherche de la connaissance s'était effacée progressivement au profit de l'action et des seuls critères matériels. Les dérives intellectuelles s'étaient enchaînées ensuite, aboutissant à un individualisme exacerbé et au chaos social.
Le naufrage de la Seconde Guerre Mondiale et les maux de l'Occident contemporain témoignent de la justesse de son diagnostic.


Émission du "Libre Journal des enjeux actuels", animé par Arnaud Guyot-Jeannin.

Qui fut Mussolini ? Avec Frédéric Le Moal, Michel Ostenc et Max Schiavon sur Radio Courtoisie.


(0)
83 Vues
0 commentaire
14.09.2016

Qui fut Mussolini ? Et au travers de la trajectoire de cet homme, pouvons-nous donner une définition du fascisme ? Fut-il un mouvement réactionnaire, conservateur ou révolutionnaire ? Se situait-il à gauche ou à droite ?
Cette émission donne non seulement des réponses à ces questions cruciales, mais porte sur le fascisme un regard nouveau et inhabituel chez les historiens français. Réaffirmant avec force le caractère totalitaire du régime, les intervenants replacent l'idéologie qui le fonde dans sa nature révolutionnaire tout en la rattachant à la Révolution française et au socialisme.
Car si les fascistes cherchèrent à détruire par la violence la modernité libérale de leur temps, ce ne fut pas au nom d'un âge d'or révolu et dans une démarche passéiste, mais avec la volonté farouche de construire une société et un homme nouveaux. Cette ambition imprégnait aussi bien les pensées et les actes du Duce que ceux de ses disciples, y compris dans la radicalisation sanglante de la république de Salò.
Pour toutes ces raisons, la trajectoire de Mussolini, de la prise du pouvoir jusqu'à sa mort, est celle d'un militant ayant échoué dans son entreprise révolutionnaire.

Émission du "Libre Journal des débats", animée par Charles de Meyer.

George Orwell, écrivain des gens ordinaires. Avec Kévin Boucaud-Victoire à la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
64 Vues
0 commentaire
07.11.2018

Professeur de sciences économiques et sociales, journaliste et écrivain, cofondateur de la revue Le Comptoir, Kévin Boucaud-Victoire présente ici son deuxième essai, consacré à George Orwell. Auteur du célèbre 1984 qui l’a établi comme écrivain antitotalitaire, George Orwell fait aujourd’hui l’objet de maintes récupérations.
Spécialiste de l’ensemble de son œuvre, Kévin Boucaud-Victoire retrace le cheminement de la pensée de celui qui se définissait comme un anarchiste conservateur avant de se déclarer socialiste. Mais c’est un socialisme complexe dont il parlait, patriotique et révolutionnaire, rigoureusement anarchiste, méritant une ample discussion...

Polémologie et géopolitique : notes de lecture, par Michel Drac.


(0)
993 Vues
0 commentaire
2018

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, s'emploie ici à dégager les lignes de forces des affrontements internationaux contemporains.
Les divers acteurs, les tendances lourdes et la structuration des conflits diplomatiques, des jeux d'influence et des conflits armés sont étudiés avec plusieurs notes de lecture sur des ouvrages consacrés à ces questions.

Les évolutions récentes de l'Eglise catholique, par Antoine Martin.


(0)
164 Vues
0 commentaire
2018

Catholique et agrégé de Lettres classiques, Antoine Martin s'intéresse aux évolutions récentes de l'Eglisée catholique. Car des récentes déclarations attribuées au Pape François à propos de l'enfer jusqu'aux modifications du catéchisme concernant la peine de mort, les prises de position du Vatican déboussolent un nombre grandissant de fidèles.
Ces changements sont-ils de surfaces ou, au contraire, assiste-t-on à une évolution en profondeur de l'institution la plus vieille du monde ?

Un avenir sans pétrole ? Avec Pablo Servigne à Montpellier SupAgro.


(0)
74 Vues
0 commentaire
08.10.2018

Le collapsologue Pablo Servigne nous présente le fruit de ses recherches, particulièrement en ce qui concerne notre mode de vie basé sur l’utilisation des énergies fossiles.
Son intervention s’articule en 3 temps :
 1. Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles mais de notre vivant ? Aujourd’hui un nombre croissant d’auteurs, scientifiques et institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle. Que faut-il penser de ces sombres prédictions. Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?
 2. Comment continuer à nourrir la population de nos régions une fois que notre système alimentaire industriel dépendant du pétrole aura atteint ses limites ? Comment anticiper simultanément les chaos climatiques, la fin des énergies fossiles et le manque de terres fertiles ?
 3. Quelles sont les pistes de solutions déjà existantes pour permettre une transition vers un monde "post-pétrole" ?
Cette conférence-débat invite à la réflexion collective pour permettre de mieux comprendre les enjeux de la transition et ses expressions diverses dans notre société.

De la misère en milieu étudiant : la critique situationniste du capitalisme et son dépassement émancipateur. Avec Armel Campagne et Sylvain Quissol sur Radio Libertaire.


(0)
28 Vues
0 commentaire
2018

À l'occasion du cinquantenaire de Mai 1968, l'émission "Sortir du capitalisme" nous propose de revenir sur la brochure De la misère en milieu étudiant (1966), véritable condensé de la critique situationniste du capitalisme qui joua un rôle important dans le déclenchement des révoltes de 1968.
Après une présentation du contexte de publication de cette brochure, nous est proposé une analyse critique des mouvements contestataires des années 1960 pour terminer par une présentation du communisme de conseils, de ses apports, de ses limites et de son dépassement dans une actualisation des luttes dont la finalité reste la même : l'advenue d'une société post-capitaliste émancipée.

Antoine Blondin à voix nue, sur France Culture.


(0)
55 Vues
0 commentaire
1988

En 1988, Antoine Blondin acceptait de se raconter : rendez-vous était pris dans un café pour l'occasion. Evidemment dans un café, car comme l'on sait, Blondin vivait, buvait et écrivait dans les cafés. Les dérives éthylique de cet auteur, également brillant journaliste, ont d'ailleurs donné naissance à une mythologie germanopratine de leveurs de coude.
Il se livre ici au travail de la mémoire, mais aussi à celui de l'oubli. Quelqu'un de rare, Antoine Blondin. Quelqu'un de Bien. L'écouter, c'est déjà commencer à le lire.

Une émission conduite par Pierre Assouline.

Trahison des élites françaises ? Avec Emmanuel Todd sur ThinkerView.


(0)
87 Vues
0 commentaire
07.11.2018

Historien et démographe, Emmanuel Todd a développé un modèle de fonctionnement des sociétés basé sur des facteurs démographiques et anthropologiques. Il relie ainsi les idéologies d'une société donnée à ses modèles familiaux et ses règles d'héritage, même anciens.
En dehors de ses travaux universitaires, il s'attache également à comprendre comment ces variables structurent les évolutions du monde, particulièrement des sociétés développées.
Et pour Emmanuel Todd, la vraie fracture n'est aujourd'hui plus sociale, mais éducative : la démocratie est alors vouée à disparaître en Europe.
Une chronique -pessimiste- de notre actualité, qui est replacée dans le temps long.

Le concept de Dieu après Auschwitz. Avec Paul Ricoeur et Catherine Chalier à Répliques sur France Culture.


(0)
474 Vues
0 commentaire
11.02.1995

En 1984, le penseur Hans Jonas prononce à Tübingen puis à la New School de New-York une conférence à laquelle cette émission emprunte son nom : Le concept de Dieu après Auschwitz.
Paul Ricœur et Catherine Chalier prolongent ici cette réflexion initiée par Hans Jonas : "Qu'est ce qu'Auschwitz a donc ajouté à ce qu'on a toujours pu savoir de la terrible et de l'horrible quantité de méfaits que l'être humain sont capables de commetre et ont depuis toujours commis envers d'autres humains ?"