Être soi-même, une histoire de la philosophie. Avec Claude Romano sur France Inter.


(0)
258 Vues
0 commentaire
22.01.2019

Dans son dernier ouvrage Etre soi-même. Une histoire de la philosophie, Claude Romano a pris le plus ancien poème de la culture occidentale, à savoir l'Odyssée, comme départ de son projet d'une grande épopée au cœur de la philosophie. Il retrace la pensée des premiers philosophes, depuis Aristote, puis Montaigne, Rousseau, jusqu'aux penseurs contemporains que sont Kierkegaard et Heidegger, en gardant toujours à l'esprit l'idée d' "authenticité personnelle".

Émission "L'Heure bleue", animée par Laure Adler.

Compétitivité et souveraineté. Avec Gilles Ardinat à la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
159 Vues
0 commentaire
2014

La "compétitivité" est devenue omniprésente dans le discours public. Ce slogan ne s'applique plus exclusivement à des entreprises : les territoires, notamment les États-nations, doivent dorénavant être compétitifs. Ainsi, cette notion, inspirée par le vocabulaire managérial, a été transposée dans le discours de nos élus. Cette injonction à la performance s'applique à tous les aspects de la société et influence l'aménagement du territoire et la politique économique.
La "compétitivité territoriale" constitue un nouveau champ d'étude pour les géographes. Il s'agit d'une grille de lecture pour observer la mondialisation et son organisation hiérarchique des espaces productifs. La mise en concurrence des territoires induit une compétition généralisée entre entreprises mais aussi entre les systèmes sociaux, les fiscalités, les infrastructures et les salariés.
En appliquant le dogme de la concurrence à des entités géographiques (telles des agglomérations, des région ou des nations), la compétitivité modifie le sens du mot territoire : traditionnellement défini comme un espace borné par une frontière et chargé de culture, d'histoire et de sentiments, le territoire compétitif semble devenu un simple objet de compétition jaugé en fonction de son efficacité productive. L'étude géographique de la compétitivité permet donc d'appréhender l'espace planétaire grâce à des indices et des outils renouvelés. Elle révèle une vision standardisée, marchande et élitiste du monde.

Sylvester Stallone, héros de la classe ouvrière. Avec David Da Silva pour Culture Prohibée.


(0)
122 Vues
0 commentaire
2016

Depuis de nombreuses années, Sylvester Stallone est considéré comme un représentant de l'impérialisme américain avec des films comme Rambo II ou Rocky IV. Mais l'acteur-réalisateur-scénariste est un artiste bien plus complexe qu'il n'y paraît.
David Da Silva nous propose ainsi une analyse de la filmographie de "Sly" dans le but de prendre le contre-pied des clichés qui lui sont habituellement associés (surtout en France). Car en plus d'être un digne représentant de la classe ouvrière, apprécié des classes populaires, Stallone défend une réelle vision humaniste tout au long de son œuvre...

Pour lire "Le Capital" de Marx. Avec Armel Campagne et Vincent Roulet sur Radio Libertaire.


(1)
555 Vues
0 commentaire
2018

À l'occasion du bicentenaire de la naissance de son auteur, Karl Marx, l'émission "Sortir du capitalisme" nous propose un guide d'entrée dans Le Capital, Livre 1. Ce livre demeure en effet une clé de compréhension fondamentale de notre société, plus d'un siècle et demi après son écriture.
Le rapport d'échange marchand, de travail, d'objets et/ou de services, point de départ du Livre 1 du Capital, est aujourd’hui encore notre forme dominante de socialisation, faite d’exploitation, d'aliénation et de contrainte impersonnelle.

Où en est la France ? Avec Michel Onfray sur ThinkerView.


(0)
250 Vues
0 commentaire
17.07.2020

Le philosophe libertaire Michel Onfray est l'un des intellectuels les plus populaires de France. Récemment, il a lancé avec fracas et quelques polémiques une revue trimestrielle rassemblant souverainistes de tous bords et rappelle son amour de la France, celle de Corneille à Robespierre, de Bossuet à Sartre.
Dans quel but ? Quelle vision a-t-il pour la France ? Et qu'est-il permis d'entreprendre, aujourd'hui, pour redonner à la France la souveraineté qu'elle a abandonnée ?

COVID 19 et biopouvoir, un cas de fabrique du consentement. Avec Lucien Cerise sur Méridien Zéro.


(0)
459 Vues
0 commentaire
05.2020

Docteur en philosophie, spécialiste en linguistique et en épistémologie, Lucien Cerise nous propose sont analyse de la crise sanitaire du coronavirus sous l'angle de la question des moyens de contrôle mis en oeuvre par l'Etat pour en gérer les effets.
Aurions-nous assisté avec le confinement mondial à la plus vaste opération d'ingénierie sociale de l'histoire ? Les États et les grandes multinationales de la Silicon Valley mettent-ils en place une surveillance numérique de masse passant par les fameuses applications que nous sommes enjoints à télécharger et à utiliser ? Que nous enseignent les réactions des Français face aux injontions contradictoires du pouvoir ?
Autant de questions brûlantes qui méritent une réponse.

Émission "L'Echo des Canuts", animée par Roberto Fiorini.

Psychanalyse et subjectivité. Avec Cornelius Castoriadis sur la RAI.


(0)
270 Vues
0 commentaire
05.1994

"L'essentiel du travail de Freud a consisté, peut-être, dans la découverte de l'élément imaginaire de la psyché – dans le dévoilement des dimensions les plus profondes de ce que j'appelle ici l'imagination radicale." Cornelius Castoriadis, L'institution imaginaire de la société
C'est donc de son rapport à la psychanalyse en général et à Freud en particulier dont disserte Castoriadis ici : une mise au point aussi importante que passionnante.

Émission "L'univers de la connaissance", animée par Renato Parascandolo.

Pas de Hold-Up sur nos libertés au nom de la santé ! Avec Pierre Le Vigan pour le Cercle Aristote.


(0)
238 Vues
0 commentaire
05.05.2020

Après la crise des Gilets jaunes et la peur qui s'est emparé du pouvoir, la pandémie du covid-19 a été une occasion inespérée, voire un prétexte pour mettre en place un contrôle sans précédent du peuple de France, au cours d'un stage grandeur nature d'accoutumance à la soumission, sans parler du (mauvais) spectacle de mensonges et d'abêtissement donné par le pouvoir.
L'urbaniste et essayiste Pierre Le Vigan revient en détail sur la manière calamiteuse dont le gouvernement français a géré la pandémie du coronavirus.

Émission "Entretien de la Quarantaine", animée par Maxime Le Nagard.

Bukowski, entre la poésie et le bar. Avec Brice Matthieussent sur France Culture.


(0)
248 Vues
0 commentaire
30.04.2015

"De la bière, de la bière, de la bière !" L'ivresse a-t-elle encore quelque chose de poétique chez Bukowski ?
Car Bukowski écrivait comme il s'accoudait au bar : de l'ivresse comme état normal à la plongée dans un fond de sac poubelle, vous prendrez bien un dernier verre en sa compagnie...

Émission "Les Chemins de la philosophie", animée par Adèle Van Reeth.

Coronavirus, le bilan. Avec Pierre-Yves Rougeyron au Cercle Aristote.


(0)
445 Vues
0 commentaire
07.2020

Politologue, directeur de la revue Perspectives Libres et président du Cercle Aristote, Pierre-Yves Rougeyron tire un premier bilan de la crise du coronavirus. Il souligne les ratés de la gestion de la crise sanitaire, ratés révelant ainsi un gouvernement démissionnaire composé de personnalités incompétentes, empêtrées dans de multiples conflits d'intérêts et incapables de décision.
Quelles leçons les souverainistes doivent-ils tirer de cet épisode catastrophique ?

Solidarnosc, entre mécontentement populaire réel et jeu géopolitique international. Avec Bruno Drweski au Cercle Aristote.


(0)
224 Vues
0 commentaire
27.07.2020

Les ouvriers polonais souhaitaient en août 1980 élargir les conquêtes sociales de la Pologne populaire et créer un syndicat garantissant la formation d'un socialisme autogestionnaire correspondant au niveau d'éducation atteint par la société. Mais les intellectuels révisionnistes, qui avaient auparavant développé des contacts étroits avec les élites occidentales, ont réussi à profiter de l'inexpérience politique des grévistes pour acquérir une influence sur la direction de Solidarnosc et devenir les intermédiaires obligés du pouvoir. Lequel pouvoir tentait de rétablir un minimum de confiance et d'ordre pour négocier avec les puissances capitalistes. Puissances qui ponctionnaient les richesses de la Pologne, tombée alors dans la spirale de l'endettement, tandis que les cercles réactionnaires occidentaux profitaient de la tension pour tenter de délégitimer le marxisme avec l'appui des gauches anticommunistes.
Ces objectifs contradictoires firent tomber le pays dans une instabilité pour laquelle la direction de Solidarnosc porte une grande responsabilité, ce qui a entraîné la proclamation de la loi martiale et cassé le syndicat en perte de légitimité. Sous couvert d'aide au syndicat réprimé, les partisans de la guerre froide ont pu financer et récupérer les structures résiduelles de Solidarnosc et ses dirigeants se sont alignés sur la logique néolibérale au moment où la nomenklatura postcommuniste envisageait de stabiliser sa domination en intégrant les réseaux de pouvoir mondialisés, ce qui déboucha sur les accords de la "table ronde" qui ont fait basculer la Pologne dans le capitalisme...

Corruption d'Etat, Gilets Jaunes, révolte populaire. Avec Philippe Pascot sur Le Média Pour Tous.


(0)
209 Vues
0 commentaire
07.2020

Avant d'être un habitué du plateau de RT France et du studio de Sud Radio, Philippe Pascot était un professionnel de la politique. En 2014, l'homme au chapeau claque la porte du monde politique. Il publiera dans la foulée de nombreux livres traitant de la corruption et des conflits d'intérêts chez les élus et dans les hautes sphères de l’État.
Très populaire parmi les Gilets jaunes, Philippe Pascot nous livre ici son état des lieux de la situation politique française.

Émission "Eurêka", animée par Vincent Lapierre.