Europe-Israël : une alliance contre-nature. Avec David Cronin au Cercle des Volontaires


(0)
380 Vues
0 commentaire
04.2013

David Cronin présente son travail, pendant de l'essai "Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine" des auteurs John Mearsheimer et Stephen Walt.
Au travers ce livre, il nous montre comment Israël –considéré comme le 51e Etat des Etats-Unis d’Amérique– tisse désormais des liens très étroits avec l’Union Européenne. L’enquête de M. Cronin démontre également comment les partenariats concernant le domaine civil permettent aussi le développement du domaine militaire israélien, donc du massacre des palestiniens durant chaque conflit.

L'actualité du marxisme. Avec Aymeric Monville chez les Jeunes communistes des Hauts-de-Seine.


(0)
328 Vues
0 commentaire
2009

Une présentation de l'analyse marxiste classique du fonctionnement du capitalisme.

Les trois formules à connaître pour suivre la conférence sont les suivantes:

  taut de plus-value = pl/v
  taut de profit = pl/(c+v)
  valeur marchandise = c + v + pl

c = capital constant
v = capital variable
pl = plus-value

L'affaire Jésus. Avec Henri Guillemin au Club 44 à la Chaux-de-Fonds.


(0)
746 Vues
0 commentaire
18.05.1981

Henri Guillemin fait ici la critique historique de l’histoire sainte, puis celle de la pratique chrétienne au XIXe siècle notamment, avant de livrer sa profession de foi.
Après la description des sources et la critique historique des documents attestant de la vie de Jésus, il retrace la biographie de "Joshua ben Josef" jusqu’à une description clinique et lyrique de la torture de la croix.
En seconde partie, Henri Guillemin décrit l’incohérence et l’hypocrisie de l’alliance du trône et de l’autel dans l’application de la parole chrétienne, à l'aide de plusieurs exemples historiques.
Il clôt cet exposé en récitant sa propre profession de foi, qui se veut être celle d’un "homme de bonne volonté".

La parole insurgée d'Antonin Artaud : un message pour notre temps. Avec Françoise Bonardel au Cercle Aristote.


(0)
463 Vues
0 commentaire
24.03.2014

Le prophète Antonin Artaud, au travers de l'oeuvre qu'il nous a léguée, continue à crier dans le désert.
Saurons-nous l'entendre au milieu de notre époque vide de sens ?

Du bon et du mauvais usage de la liberté. Avec Arnaud de Lassus à Caussade.


(0)
763 Vues
0 commentaire
06.03.1999

Une certaine modernité a érigé la "Liberté" au rang de valeur suprème.
Arnaud de Lassus, de son point de vue de catholique traditionaliste, nous propose une critique argumentée des conceptions politique (libéralismes politique et économique) et théologique (modernisme) qui découlent de se postulat, en s'appuyant sur la doctrine de l'Eglise catholique.

L'Affaire Pétain, par Henri Guillemin.


(0)
831 Vues
0 commentaire
05.1982

Eté 1940. Le maréchal Pétain engage la France dans une politique de collaboration avec l'Allemagne nazie. Qui était Philippe Pétain? Henri Guillemin, qui fut un témoin de cette époque, raconte en douze conférences son histoire.

La violence monothéiste. Par Jean Soler.


(0)
768 Vues
0 commentaire
2009

Bien loin d'avoir offert le premier exemple d'une moral universelle, Jean Soler se propose de montrer que les prescriptions qui y sont contenues ne regardent pas l'humanité mais la tribu, le local, dont il faut assurer l'être, la durée et la cohésion.
L'amour du prochain ne concerne alors que le semblable -soit l'hébreu-, et la violence envers "les autres" y est admise, voire conseillée dans certains cas.
La conférence se déroule dans le cadre du séminaire René Scherer à Paris VIII.

Les ligues patriotiques dans l’entre-deux-guerres. Avec Pierre Martin et Jean Dartois à Radio Résistance.


(0)
866 Vues
0 commentaire
01.2012

Qui sait aujourd'hui que des mouvements comme la Fédération nationale catholique du Général de Castelnau ont pu compter jusqu'à 2 millions d'adhérent dans la période de l'entre-deux-guerre ? Ou encore les Croix de feu du Colonel de la Rocques qui comptèrent 1 million d'adhérents ?
Quels étaient ces mouvements ? Quelle part ont-ils joué dans notre histoire nationale ?

Quand la finance devient prééminente : SLAM ! Avec Frédéric Lordon sur Radio Aligre.


(0)
392 Vues
0 commentaire
03.2007

Comment l’actionnariat a-t-il pris le dessus sur l’économie ? Quel remède possible contre cette dictature de la puissance financière ?
L’économiste dissident Frédéric Lordon se propose de répondre à ces questions en revenant sur la généalogie du pouvoir financier, et en suggérant l’esquisse d’une solution : le SLAM, le Shareholder Limited Authorised Margin, ou, en bon français, la limite de marge actionnariale autorisée.

La pensée de Michéa. Par Pierre Le Vigan chez les Non-Alignés à Nice.


(0)
906 Vues
0 commentaire
05.2013

Il faut ne pas se laisser enfermer dans la gauche, soit l'idéologie du progrès, si on veut penser le dépassement le capitalisme.

Comprendre la mentalité biblique américaine. Par Tomislav Sunic.


(0)
570 Vues
0 commentaire
2012

"Les américains n’ont pas le sens du sacré ni du tragique, ce qu’ils compensent par un puritanisme et un hyper-moralisme".

L'Europe et son destin. Avec Christophe Reveillard à l'Institut de paléontologie humaine.


(0)
783 Vues
0 commentaire
12.2008

Il existe un aoujourd'hui un paradoxe : comment expliquer l’hétérogénéité géographique d’un continent occidental qu’est l’Union européenne, alors que les frontières sont potentiellement faciles à définir ?
L’Europe unie a vu le jour avec les conflits. Jouant un rôle central dans l’organisation du monde, les géopoliticiens l’appellent le Heartland Central. Les tentatives d’unifications politiques correspondent à une volonté de définition du territoire européen.
Ainsi l’Union européenne occupe une superficie de 4,5 millions de km2 pour 495 millions de personnes. Trois blocs identitaires se côtoient : les orthodoxes slaves, les protestants de la Mitteleuropa et de l’Europe du Nord et les catholiques des États latins.
L’Union Européenne est hétérogène sur un plan politique également : elle mêle à la fois des nations où règnent le régionalisme des États fédéraux et le pouvoir centralisé d’autres États.
La population européenne, constituée aujourd’hui de 27 pays, représente 495 millions d’habitants. L’UE est ainsi le 3e territoire le plus peuplé, après la Chine et l’Inde.
Cependant, la démographie européenne est en survieillissement. C’est le cas en particulier de l’Italie, de l’Espagne et de l’Allemagne. Parallèlement, les dix États qui viennent de rejoindre l’UE offrent un surcroît de population, mais de population très âgée. La France, à elle seule, assure presque les 2/3 du renouvellement de la population, hors immigration. La population européenne, d’après les prévisions de l’Onu, devrait commencer à décroître d’ici 2050. Quant à l’immigration, l’UE est le premier centre de réception de l’immigration extra-européenne, africaine essentiellement. Cette immigration a organisé un soutien des transferts financiers, où un immigré fait vivre dix personnes en Afrique. La circulation de ces personnes est un des piliers du marché unique.
L’Europe est passée d’un statut d’émigration (vers les États-Unis) à celui d’immigration, activant ainsi un sentiment de ressentiment.
Avec un le taux de participation en dessous de 45 % lors des deux dernières élections européennes, la légitimité des institutions européennes fait question.
En effet, l'identité européenne n'existe pas. Va-t-elle naître un jour ?