Sortir de l'économie ? Ou comment l'économie a été inventée. Avec Serge Latouche et Anselm Jappe à Bourges.


(0)
507 Vues
0 commentaire
25.05.2011

L’économie est aujourd’hui au fondement même de notre forme de vie sociale. Totalement naturalisée, l’économie est vécue sur le mode de l’évidence. Celle-ci existerait depuis que l’homme existe.
La crise de civilisation que nous vivons est elle-même incapable d’ébranler cette certitude. Tout au plus, certains déploreront les excès d’une économie de casino qui semble échapper à l’emprise des citoyens et prôneront un retour, bien illusoire, à l’Etat Providence des Trente Glorieuses.
Mais est-ce bien le cas ? Et si au contraire l’économie était avant tout une invention historiquement datée dont il faudrait sortir au plus vite ?

La diversité du domaine des raisons. Avec Pascal Engel au Collège de France.


(0)
458 Vues
0 commentaire
28.05.2013

Avons-nous des raisons différentes de croire, d'agir et de sentir ? Ou pouvons-nous imaginer une rationnalité englobante et définitive qui unifierait ces domaines ?
Dans la lutte qui l'oppose aux penseurs post-modernes adeptes des rationnalités fragmentées et diverses, Pascal Engel défend une position rationaliste et réaliste de notre rapport au monde.

L'initiation, des mythes et des croyances dans l'antiquité. Avec Paul Veyne sur France Culture.


(0)
1563 Vues
0 commentaire
16.12.2012

Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ? Qu'en est-il de leur rapport au divin, aux divinités ? Peut-on parler de spiritualité ?
Dans un deuxième temps, Paul Veyne nous parle de l'Enéide de Virgile, dont il vient d'en faire une nouvelle traduction.

Emission "Les racines du ciel", présentée par Frédéric Lenoir.

Alain de Benoist présente "Mémoire Vive" chez l'Abbé Guillaume de Tanouarn à Radio Courtoisie.


(0)
635 Vues
0 commentaire
23.05.2012

Alain de Benoist, qu'on a longtemps présenté comme le chef de file de la "Nouvelle Droite", reste aujourd'hui mal connu.
Intellectuel atypique, qui a toujours voulu être fidèle à la pensée critique, il appartient au petit nombre des penseurs français étudiés à l'étranger. En France, il reste ostracisé dans certains milieux, qui ne l'ont généralement pas lu.
Trop de malentendus sont venus brouiller la perception de son oeuvre. La sortie du livre "Mémoire vive", dans lequel Alain de Benoist s'exprime sur son parcours personnel et sur son itinéraire intellectuel, est l'occasion de les dissiper !

La pensée de Gilbert Simondon peut-elle être utile à l'historien des techniques ? Colloque au Panthéon-Sorbonne Uni Paris 1.


(0)
690 Vues
0 commentaire
07.07.2008

Faut-il penser la technique ou en faire l'histoire ? La technique est-ce le même objet pour les philosophes et les historiens ? Y a-t-il un monde commun entre le monde philosophique et historique ?
La pensée de Gilbert Simondon peut-elle servir d'interface entre philosophe et historiens ?
Les interventions sont les suivantes :
 Bernard Delaunay - Continuité et discontinuité dans l'histoire des techniques, le cas de l'émergence de la pensée technique au debut du XVIIIe siècle.
 Jacques Roux - En quoi la pensée simondonnienne de la technique peut-elle être utile à une approche profane des savoirs et des savoirs faires.
 Hughes Barthétémy - Simondon et la question des âges de la techniques.
 Jean-Yves Château - L'Histoire de "Mode d'existence des objets techniques", philosophie ou histoire ?
 Meghann Cassidy - Gilbert Simondon, Ignace Meyerson et l'historien des techniques.
 Ronan Le Roux - La psycho-sociologie de la technicité de Gilbert Simondon, quel interêt pour l'histoire des techniques ?

Israël-Palestine : la conflit. Avec Edgar Morin et Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
433 Vues
0 commentaire
12.10.2002

Dans quelle mesure la critique d'Israël ou de la politique menée par cet état est-elle légitime ? A quel moment ke consensus médiatique considère-t-il que l'on verse dans le racisme pur et simple ?

Les avatars du droit d'auteur. Avec Jacques Boncompain et Yann Moulier-Boutang à Répliques sur France Culture.


(0)
531 Vues
0 commentaire
19.09.2009

A l'heure de la révolution numérique et de la crise d'une bonne partie de l'industrie du divertissement et de la culture, que penser du droit d'auteur ? Assistons-nous à l'éclatement du noyau classique des droits de propriété ?

Libération : de Sartre à Rothschild. Avec Pierre Rimbert chez Daniel Mermet sur France Inter.


(0)
497 Vues
0 commentaire
29.11.2005

Comment Libération, journal fondé pour être indépendant de toutes pressions provenant du capital ou du politique et financé par le peuple est-il devenu son exact-inverse ?

Les Lumières : un éclairage inattendu. Avec Etienne Chouard et Marion Sigaut à Roubaix.


(0)
567 Vues
0 commentaire
01.12.2013

Une conférence commune pour tordre le cou aux nombreux mythes enveloppant le siècles des lumières, sur la "secte des philosophes" comme sur la "monarchie absolue" ou le pouvoir tyrannique de l' "alliance du trône et de l'autel".
C'est également l'occasion d'étudier plus en détails l'histoire des physiocrates et de se remémorer les résistances populaires farouches qui ont tenté de resister à cette prise du pouvoir tout au long du funeste XVIIIe siècle.
Un éclairage salutaire pour comprendre en profondeurs les causes véritables de nos "crises" modernes.

Remarque : la qualité audio de l'enregistrement est mauvaise.

Hillary démasquée ! Avec Patrick Gofman sur Radio Bandiera Nera.


(0)
727 Vues
0 commentaire
18.12.2007

Lors de l'élection de 2007, les journalistes du Monde ont voté Ségolène Royal à 70%. Il est permis de croire qu'ils votent Hillary Clinton à 100 %. Car l'Américaine est le modèle de la Française. Et Hillary porte un masque plus hermétique que celui de Ségolène. Masque confectionné par la chirurgie esthétique, la coiffure, le maquillage, l'odontologie, bien sûr... Mais, surtout, masque plaqué par la pub, la com et le marketing.
Derrière ce masque, l'ambition dévorante d'une petite fille dressée par un "sergent La Terreur", son père. L'ambition féroce d'une féministe associée par pure politique au don Juan W. J. Clinton. L'ambition méthodique de la meilleure pompe à dollars du parti Démocrate. L'ambition sans frein d'une gauchiste vieillie qui jette ses principes (avortement, anti-sionisme, féminisme, etc.) comme un lest devenu encombrant.

Alain Soral: questions/réponses au Théâtre de la Main d'Or.


(0)
349 Vues
0 commentaire
08.06.2008

Cette conférence qui clôt un an d’une tournée aux quatre coins du pays. Les thématiques tournent autour du thème majeur qui anime la réflexion d’Egalité et Réconciliation, "gauche du travail, droite des valeurs".
Alain Soral revient également sur les raisons de son engagement et s'autorise à commenter l’actualité et les thèmes majeurs qui agitent la société française (crise économique, identitaire, morale, spirituelle).
Un échanges incorrect qui feraient rougir de honte les professionnels du "débat" médiatique, stérile et lénifiant, et verdir de rage les médiocres experts, analystes et autres vermisseaux terrorisés par la pensée unique.
Un modèle réduit de la vraie France, celle qui s’interroge, se bat et brave l’ordre établi !

La désinformation autour de l'immigration. Par Arnaud Raffard de Brienne au Local.


(0)
391 Vues
0 commentaire
28.06.2012

La submersion migratoire qui étouffe la France et le spectacle désolant de la tiers-mondialisation de nos villes ne peut plus échapper à quiconque, et pourtant une stupéfiante passivité, un engourdissement mortel semble paralyser les Français.
De doctes personnages et leurs études nous expliquent le naturel et l’universalité dans le temps et l’espace des phénomènes migratoires qui devraient d’ailleurs, selon eux, s’intensifier encore avec les années.
Pourtant, Arnaud Raffard de Brienne affirme qu’aucune fatalité ne présidait à cette immigration massive qui n’est, bien au contraire que la résultante dramatique d’une énorme tromperie appuyée sur une désinformation intense et multiforme mise au service de l’idéologie libérale du laissez-faire, laissez-passer.
Il a fallu mentir sur les faits et les chiffres quand ils n’étaient pas dissimulés, piéger les mots et, souvent, les employer à contresens, légiférer pour faire taire les Français de souche. Statistiques inexistantes ou truquées, arguments spécieux, périphrases, vocabulaire dévoyé, néologismes opportunistes et images judicieusement choisies ont été utilisés à temps et à contretemps afin de soumettre nos compatriotes à une pensée unique forgée dans les cénacles où l’on pense à la place du peuple et souvent contre lui.
Ceci dit, impossible de taire qu’il a fallu aussi beaucoup d’égoïsme, de passivité voire de lâcheté, d’individualisme forcené et de désintérêt des Français pour leur propre destin, pour en arriver là.
Il a fallu aussi calomnier inlassablement, à défaut de les réduire au silence, les rares compatriotes clairvoyants qui percevaient les drames qu’engendrerait inévitablement une immigration incontrôlée. Procédures, censure et calomnies furent et demeurent leur lot quotidien.
Quant au peuple de France, il n’a jamais eu à s’exprimer politiquement sur ce sujet capital pour son devenir et celui de ses enfants.