Le recours au paganisme. Avec Jacques Marlaud sur Méridien Zéro.


(0)
577 Vues
0 commentaire
15.05.2011

Une réflexion sur la religion anscestrale des européen : le paganisme.

Olé ! Découverte de la corrida. Avec François Romarin et Claude Lenormand sur Méridien Zéro.


(0)
398 Vues
0 commentaire
05.06.2011

Une plongée dans l'activité traditionnelle de la corrida, en essayant d'en rendre toute la signification, la saveur et la portée symbolique.

1789 : la Declaration des droits de l’homme et du citoyen et la Terreur. Avec Florence Gauthier à Lyon.


(0)
687 Vues
0 commentaire
02.02.2007

La Révolution française fut une révolution des droits de l’homme et du citoyen.
Elle parvint à abolir le régime féodal et l’esclavage dans les colonies, deux des piliers de l’oppression des peuples. Elle entama encore une lutte contre l’expropriation de la paysannerie, le chômage et la vie chère et mit le droit à l’existence et aux moyens de la conserver à l’ordre du jour du contrat social. Elle fonda encore un droit des peuples à leur souveraineté et refusa toute "guerre offensive", y compris coloniale.
La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen synthétisait un projet de République démocratique, qui fut expérimenté de 1792 à 94, créant un espace public démocratique allant en s’élargissant, et dont les racines théoriques remontent aux Humanistes de la Renaissance, au XVIe siècle.
Et pourtant, son évocation s’accompagne immédiatement de son contraire : la Terreur. Le mot laisse derrière lui des images de répression accompagnée de flots de sang.
Il convient de rappeler quels actes et quelles personnes ont été réprimées, mais aussi de comprendre comment un tel rapprochement entre "droits de l’homme" et Terreur a pu se faire, éclipsant les premiers au profit de la seconde.
En effet, une telle substitution ne date pas de l’après-révolution, mais précisément du tout début de celle-ci, et plus exactement, du moment même où la Déclaration des droits fut votée, le 26 août 1789.

La conférence est donnée dans le cadre de l'exposition "La grande Révolution de 2014" de Raphaël Julliard du 13 janvier au 3 mars 2007.

La ressource en sol, support de la biodiversité et de l'activité humaine. Avec Christian Walter à l'Université de Rennes.


(0)
766 Vues
0 commentaire
13.11.2013

Dans cet entretien, Christian Walter évoque les caractéristiques du sol et met en avant sa complexité.
Il l'analyse ensuite en tant que ressource, puis relie la question du sol à celle de la biodiversité, notamment en examinant le rôle de l'activité humaine.

Rencontre avec Robert Steuckers, sur Méridien Zéro.


(0)
433 Vues
0 commentaire
12.06.2011

Découverte du parcours intellectuel et militant du penseur belge et européen Robert Steuckers, ancien compagnon de route de la Nouvelle Droite.

La question de la Palestine. Avec Henry Laurens sur la RTS.


(0)
496 Vues
0 commentaire
15.04.2013

Une remise en perspective du conflit israélo-palestinien en s'arrêtant sur de nombreux aspects du problème.
Du jeu des empires coloniaux depuis le XIXe au nationalisme arabe en passant par la question de l'antisémitisme et de l'idéologie victimaire, Henry Laurens nous invite à saisir le réel dans toute sa complexité pour en comprendre le déroulement.
Un document passionnant qui revient aussi sur la formation intellectuelle d'Henry Laurens, et sur l'état de l'université française depuis la fin des années 60.

Rencontre avec la revue "Eléments", sur Méridien Zéro.


(0)
289 Vues
0 commentaire
24.04.2011

Présentation du magazine des idées pour l'Europe par plusieurs membres de sa rédaction, menant une lutte métapolitique vieille de presque 40 ans !

Les deux républiques françaises. Avec Philippe Nemo à Lumière 101.


(0)
319 Vues
0 commentaire
21.11.2008

Philippe Nemo défend la thèse de l’existence continue en France, depuis la Révolution, de deux courants qui s’opposent et qui se disputent la légitimité de l’appellation « républicain » ainsi que la légitimité de l’héritage de la Révolution.
Le premier, qu’il appelle « 1789 », correspond à ceux qui sont restés attachés au contenu de la Déclaration Des Droits De L’Homme Et Du Citoyen de 1789 et au respect de l’expression du suffrage du peuple. Le second, qu’il intitule « 1793 », héritière du Jacobinisme, est dirigiste, ne rechigne pas à l’usage de la force, ne respecte guère le vote populaire, et use volontiers des organes de l’Etat pour imposer un vision unique de sa mission, mais aussi pour promouvoir une espèce de religion millénariste sans dieu, le laïcisme.

Au-delà de la nation, l'Empire ! Avec Alain de Benoist sur Méridien Zéro.


(0)
584 Vues
0 commentaire
17.04.2011

Après examen de notre histoire politique européenne, on constate rapidement qu'il n'existe que deux grands modèles d'organisation politique : la nation (précédée par le royaume), et l’Empire.
Et si la forme nationale n'était qu'un produit de la modernité, fruit d'une "métaphysique de la subjectivité" ? Et si notre renouveau viendrait du principe impérial ?
C'est en tout cas ce que défend Alain de Benoist dans cette émission.

Rencontre avec Jean-Yves Le Gallou, sur Méridien Zéro.


(0)
431 Vues
0 commentaire
03.04.2011

Entretien autour de la manipulation médiatique et des moyens de riposte avec Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia et organisateur de la cérémonie des Bobards d’Or.

Les deux concepts de temps : l'ordre et le devenir. Avec Francis Wolff à l'ENS Paris.


(0)
339 Vues
0 commentaire
12.06.2006

Y est donné un aperçu de quelques problèmes posés par le concept philosophique de temps, tout en les confrontant aux problématiques ancienne et contemporaine.
On dégagera la permanence de quelques questions : Peut-on définir le temps ? Y a-t-il du temps hors de l’esprit ? La distinction du présent, du passé et du futur est-elle objective ?
On tentera enfin de dégager le noyau conceptuel du concept classique de temps, entre physique et philosophie, en entrecroisant les analyses de divers auteurs.
Cycle "Positions & Arguments (Le temps)".

Le féminisme des travailleuses. Avec Jocelyne George à la Librairie Tropiques.


(0)
342 Vues
0 commentaire
07.03.2012

De 1955 à 1989, la CGT a publié un magazine féminin, Antoinette. L’histoire de cet objet de presse singulier était nécessaire pour le mettre à sa place dans celle du féminisme.
Démystifier le réel et non pas l’exorciser, tel fut le projet de ce magazine unique dans le monde syndical. Il n’eut pas les moyens économiques de concurrencer la presse dite féminine et donc de dévoiler massivement l’idéologie qu’elle véhicule, mais il servit le féminisme des militantes car sa diffusion, toujours difficile, fut pour elles un moyen de se rendre visibles dans le syndicat et dans l’entreprise. La vente de masse d’Antoinette chaque 8 mars fut un élément important de la popularisation de cette journée des femmes.
Jocelyne George, historienne , et féministe de la première heure, témoigne de son parcours de militante et révèle à certain(e)s que les luttes pour l'égalité, la liberté et les droits des femmes n'ont pas commencé avec le M.L.F.