L'Europe en voie de balkanisation. Avec Pierre Hillard et Michel Blanzat chez Yves-Marie Laulan sur Radio Courtoisie.


(0)
435 Vues
0 commentaire
21.11.2012

Comment comprendre les destructions en cours des états européens ? Y-a-t-il une logique derrière ces événements ?
En étudiant de près les racines du courant mondialiste, Pierre Hillard et Michel Blanzat nous montrent comment nos nations subissent aujourd'hui les attaques conjointes des régionalismes et de l'Union Européenne.

Loi de Dieu, lois des hommes : facteur d'union ou de discorde ? Avec Rémi Brague au Conservatoire National des Arts et Métiers.


(0)
539 Vues
0 commentaire
08.12.2009

D'où nous vient l'idée de loi divine ? Cette notion -qui nous est devenue quasiment étrangère- a pourtant dominé les croyances et les pratiques pendant près de trois millénaires.
L'alliance entre Dieu et la loi, nouée en Grèce antique et dans la tradition biblique, a revêtu des formes différentes dans le judaïsme, le christianisme puis l'islam.
C'est cette aventure que nous conte Rémi Brague.

La mafia rose. Avec Philippe Randa sur Méridien Zéro.


(0)
626 Vues
0 commentaire
18.10.2013

Comment comprendre la phénomène homosexuel aujourd'hui ?
Après une dépénalisation totale de l'homosexualité suite à l'élection de François Mitterand en 1981, la communauté gay s'est peu à peu organisée pour porter des revendications qui ont culminé avec l'adoption du "Mariage pour Tous".
Il est important de comprendre quelle logique anime ces différents réseaux qui ne sont souvent que peu représentatifs de l'ensemble des homosexuels de France.

Comprendre un monde qui change : Internet et ses enjeux. Avec Benjamin Bayart à l’Institut Mines-Télécom.


(0)
396 Vues
0 commentaire
08.11.2013

Benjamin Bayart nous démontre ici ce qu’est effectivement Internet et comment cet outil a permis de modifier fondamentalement la façon dont nous faisons société.
Il existe donc désormais un outil qui offre la possibilité à chacun d’entre nous, non seulement d’accéder à tout moment à une multitude de contenus, mais également de diffuser ses propres contenus de façon autonome (ou pas) et sans que ces contenus soient au préalable filtrés, analysés, avalisés ou censurés par une tierce partie (ou pas).
Dès lors des enjeux forts semblent se dégager si l'on souhaite défendre ce bien commun qu'est l'Internet. Parmi ces enjeux citons à minima celui qui consiste en la nécessité de préserver la neutralité du réseau, condition sine qua non si l’on souhaite défendre les libertés fondamentales telle que celle énoncé dans l’article 11 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui garantit à tout citoyen le droit de parler, écrire et imprimer librement.

Corneliu Codreanu et la Garde de Fer. Avec Sylvain Roussillion sur Méridien Zéro.


(0)
451 Vues
0 commentaire
17.03.2013

Méridien Zéro reçoit Sylvain Roussillon pour évoquer avec lui la figure de Corneliu Zelea Codreanu, chef de la Garde de Fer, mouvement légionnaire roumain des années 20-30.
Emission animée par Pascal Lassalle, aidé accompagné de Wilsdorf.

Mathématiques sans ontologie. Avec Gerhard Heinzmann à l'ENS Paris.


(0)
373 Vues
0 commentaire
17.01.2005

Les mathématiques sont bien plus qu'une science, tant elles ont acquis un statut central et tout à fait particulier. Elles sont à la fois un langage permettant d articuler la réalité et un outil qui façonne le réel, et jouent à ce titre un rôle clé dans le développement des sciences de la nature, des sciences humaines et sociales, et de l'industrie.
Quelles sont les nouvelles frontières, les nouveaux défis des mathématiques, cette science qui ne s'impose aucune limite ? Comment cette science de l'abstraction s'inscrit-elle au coeur de la réalité, au point d'être incontournable ? Quels en sont les fondements ?

Séance de Philosophie des sciences du séminaire du Département de philosophie de l’ENS.

Le Rwanda 20 ans après. Avec le Général Didier Tauzin au Cercle Aristote.


(0)
613 Vues
0 commentaire
29.04.2013

Le Général Didier Tauzin, commandant à l'époque le prestigieux 1er RPIMa, raconte les missions qu’il a eu à mener au Rwanda et livre son interprétation de l'enchaînement des événements qui ont mené au génocide Tutsi.
Son témoignage est un vibrant plaidoyer en réponse aux graves accusations portées contre l’action de la France et de ses soldats au Rwanda par certains journalistes, et surtout par le rapport Mucyo (diligenté par le président rwandais Paul Kagame, ce rapport prétend établir la complicité de la France dans l’organisation du génocide).
Avec sincérité et conviction, Didier Tauzin rétablit la vérité et demande justice pour la France et ses soldats.

Cohérence et éthique militante. Avec Pierre Chatov aux locaux de l'Action Française.


(0)
409 Vues
0 commentaire
19.06.2009

Comment embrasser une cause et la vivre en conséquence ? Qu'est ce que le militantisme ? A-t-elle une éthique ?

Forces, faiblesses et perspectives des services spéciaux français. Avec Eric Denécé au Cercle Aristote.


(0)
672 Vues
0 commentaire
25.02.2013

Les bouleversements géopolitiques majeurs survenus depuis la chute du mur de Berlin, puis les attentats du 11 septembre 2001 ont profondément accru le niveau d'incertitude de la vie internationale et les menaces qui pèsent sur nos sociétés. Logiquement, le rôle du renseignement s'en est trouvé renforcé pour la sécurité des États. En conséquence, dans la majorité des pays occidentaux, les moyens attribués aux services ont été considérablement renforcés, illustration du rôle de plus en plus déterminant qu'ils jouent pour détecter les menaces.
Comment la France se situe-t-elle dans cette évolution ? Quelle importance et quels moyens accorde-t-elle au renseignement ? Quelles sont la qualité et l'efficacité de ses services ? Joue-t-elle encore dans la cour des "grands" ou n'est-elle qu'un acteur de second rang ?
Eric Denécé s'attache à analyser en profondeur le renseignement français et n'hésite pas à mettre l'accent sur ses principales faiblesses. Il offre une vision sans concession de la place de nos services et du renseignement français dans les institutions de la Ve République et dresse un panorama unique de nos capacités, des efforts consentis et des progrès réalisés au cours des deux dernières décennies.
Enfin, il met en lumière l'absence dommageable de considération pour le renseignement parmi les élites qui nous gouvernent, lesquelles rejettent toujours cette discipline indispensable à notre stratégie politique et économique.

Saint-Loup : qui suis-je ? Avec Francis Bergeron chez Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
2308 Vues
0 commentaire
30.06.2010

Marc Augier, alias Saint-Loup (1908-1990), fut emporté par le vent de l'Histoire, à toute vitesse, mais sans jamais tomber.
Il en a tiré une oeuvre forte et virile, parcourue par un souffle épique. Une oeuvre peinte à fresques, où des individus et des groupes d'individus doivent affronter les bombardements, le rouleau compresseur des chars soviétiques, l épuration, les foules ivres de violence, mais aussi la montagne, la neige, le froid polaire, les avalanches, les tempêtes, les poux, l'hiver russe, une panne de moteur en altitude ou, simplement, la fatigue au guidon d'une moto lancée sur les routes d'Europe.
Ce qui fascine, chez Saint-Loup, ce sont des valeurs universelles, qui n'appartiennent à aucun camp : c'est cette vie de sportif, d'aventurier, de guerrier.
Saint-Loup est le contraire d un idéologue. C'est un militant, mais ce n'est pas un homme du combat des idées. C'est un homme d'action, ayant mis ce goût de l'action et du risque calculé au service de causes politiques et parfois militaires.
Soixante-cinq ans après la fin de la guerre et plus de vingt ans après la chute du mur de Berlin, il est temps de se pencher sur son oeuvre, de la dégager de sa seule dimension hérétique, conséquence de ses quatre années à la LVF et à la Waffen SS. Oui, il faut revisiter ce grand créateur de mythes, et personnage mythique lui-même.

L'invention de la France. Avec Emmanuel Todd et Hervé Le Bras à France Culture.


(0)
525 Vues
0 commentaire
20.02.2012

La nation française n'est pas un peuple mais cent, et ils ont décidé de vivre ensemble. Du nord au sud, de l'est à l'ouest de l'Hexagone les mœurs varient aujourd'hui comme en 1850. Chacun des pays de France a sa façon de naître, de vivre et de mourir. La France avait besoin pour exister de l'idée d'homme universel, qui nie les enracinements et les cloisonnements ethniques. Produit d'une cohabitation réussie, la Déclaration des droits de l'homme jaillit d'une conscience aiguë mais refoulée de la différence. La culture est mouvement, progrès, diffusion, homogénéisation bien sûr, mais de nouvelles différences apparaissent sans cesse - aujourd'hui maghrébines, africaines ou chinoises. Il ne saurait donc y avoir de retour à une homogénéité perdue, parce que cette homogénéité n'a jamais existé.

Economie politique et pharmacologie : relire Marx avec Simondon. Avec Bernard Stiegler à l'Institut de Recherche et d'Innovation.


(0)
530 Vues
0 commentaire
20.03.2012

La philosophie de Gilbert Simondon problématise la pensée de l’émancipation politique en mettant au premier plan les conditions techniques de l’action humaine.  Il faut, pour que l’homme soit vraiment libre, que le travail asservissant se mue en activité technique.
Ce déplacement de la question de l’aliénation depuis les rapports sociaux du travail vers la technique, conçue comme accès possible à la transindividualité, s’opère à travers une démarcation vis-à-vis de la perspective marxiste (ou repérée comme telle).
L’aliénation technique apparait alors plus profonde et plus objective que l’aliénation strictement économique.
Toutefois, ce geste théorique ne conduit pas tant à une dépolitisation qu’à une nouvelle problématique où il est pris conscience que les machines elles-mêmes sont soumises à une aliénation sociale et où l’invention technique devient une composante indispensable d’un projet conséquent d’émancipation sociale.
Dans ces conditions, il n’est pas inutile d’en revenir à une confrontation constructive de la philosophie des techniques de Gilbert Simondon avec la philosophie économique et politique de Karl Marx.