Henri Guillemin : défense de sa conception et pratique de l'Histoire.


(0)
320 Vues
0 commentaire
30.09.1972

Henri Guillemin défend avec passion son travail qui repose sur l'interprétation de la vie et de l'oeuvre d'un écrivain.

Union Européenne et mondialisme, avec Pierre Hillard à Radio Courtoisie.


(0)
270 Vues
0 commentaire
29.11.2007

Pierre Hillard présente son livre "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial" lors du libre journal d'Henri Fouquereau.

Pas d'écologie sans démocratie ! Avec Etienne Chouard.


(0)
355 Vues
0 commentaire
14.02.2012

Entrevue avec Etienne Chouard, réalisée par Roger NYMO dans le cadre de la troisième "Nuit Radio Active" du Réseau Zéro Nucléaire (RZN).

L'inerrance biblique selon Fernand Crombette. Avec l'association CESHE à Radio Courtoisie.


(0)
433 Vues
0 commentaire
05.12.2001

Présentation de l'association "Cercle Scientifique & Historique" qui travaille sur le corpus scientifique de Fernand Crombette, chercheur catholique spécialiste de l'inhérence biblique et des thèses créationnistes.

Alain Bauer : escroc ou toquard ? Avec Emmanuel Ratier à Radio Courtoisie.


(0)
1635 Vues
0 commentaire
22.09.2005

A l'occasion de la sortie du livre d'Alain Bauer "Le Crépuscule des Frères, La Fin de la Franc-Maçonnerie ?", Emmanuel Ratier nous apporte ses lumières sur le matricule du Grand Maître du Grand Orient de France, et plus généralement sur la crise de la Franc-Maçonnerie française.

Malaise des médecins. Avec le Dr. Plantey à Radio Courtoisie.


(0)
955 Vues
0 commentaire
09.01.2002

L'émission se déroule dans le cadre du Libre Journal de Serge de Beketch, où le docteur François Plantey parle du malaise de la médecine et des médecins dans le monde moderne.

La théorie du Genre. Avec Godeleine Lafargue sur Radio Résistance.


(0)
380 Vues
0 commentaire
27.03.2011

A quelques jours de la rentrée scolaire de 2011, les parlementaires UMP, emmenés par le collectif de la Droite populaire, relancent une campagne amorcée avant les vacances contre certains aspects des nouveaux programmes du lycée en sciences de la vie et de la terre (SVT) ayant trait à la sexualité. Ces nouveaux programmes visent à importer une théorie des sciences humaines, la théorie du Genre/Gender, au sein des programmes de biologie.
Cette émission nous invite à étudier cette nouvelle imposture, et d'en comprendre l'origine et la philosophie pour en saisir tout le potentiel de subversion.

La modernisation sans la modernité. Avec Bernard Stiegler à Montpellier.


(0)
472 Vues
0 commentaire
16.06.2010

Ce que l’on appelle la mondialisation, dont Paul Valéry esquissa quelques conséquences peu de temps après la Première Guerre mondiale, conduit à présent à un processus de modernisation planétaire. Celui-ci fut déclenché en Europe occidentale aux alentours de la Renaissance. Il conduisit à la révolution industrielle, puis à l’expansion planétaire du capitalisme. Mais il fut accompagné d’un projet moderne qui constitua jusqu’au XXe siècle le versant politique du devenir technologique et économique.
La modernisation contemporaine se poursuit désormais indépendamment du projet moderne, et même contre lui. Un tel état de fait est-il possible et souhaitable ? Que penser de ce que l’on a nommé "l’autre modernité", "la modernité réflexive" - en particulier ces derniers temps, après la crise de 2008 ?

Capitalisme, désir et servitude. Avec Frédéric Lordon sur France Culture.


(0)
356 Vues
0 commentaire
02.10.2010

Comment un certain désir s'y prend-il pour impliquer des puissances tierces dans ses entreprises ? C'est le problème de ce qu'on appellera en toute généralité le patronat, conçu comme un rapport social d'enrôlement. Marx a presque tout dit des structures sociales de la forme capitaliste du patronat et de l'enrôlement salarial. Moins de la diversité des régimes d'affects qui pouvaient s'y couler. Car le capital a fait du chemin depuis les affects tristes de la coercition brute. Et le voilà maintenant qui voudrait des salariés contents, c'est-à-dire qui désireraient conformément à son désir à lui. Pour mieux convertir en travail la force de travail il s'en prend donc désormais aux désirs et aux affects. L'enrôlement des puissances salariales entre dans un nouveau régime et le capitalisme expérimente un nouvel art de faire marcher les salariés.
Compléter le structuralisme marxien des rapports par une anthropologie spinoziste de la puissance et des passions offre alors l'occasion de reprendre à nouveaux frais les notions d'aliénation, d'exploitation et de domination que le capitalisme voudrait dissoudre dans les consentements du salariat joyeux. Et peut-être de prendre une autre perspective sur la possibilité de son dépassement.
Emission "La Suite dans les Idées".

Esquisse d’une morale sans fondement et sans garantie. Avec Andre Comte-Sponville à l'ENS Paris.


(0)
482 Vues
0 commentaire
12.02.2007

Sur la différence entre relativisme et nihilisme.