Les Lumières, la ville, la gauche et la droite. Avec Pierre Le Vigan au Cercle Aristote.


(0)
391 Vues
0 commentaire
24.09.2012

Une réflexion sur l'évolution des problèmes d'urbanisme, et sur notre condition moderne de citadin (pour la majorité d'entre nous).

La France et les immigrés. Avec Julien Dray et Jean-Yves Le Gallou à Répliques sur France Culture.


(0)
490 Vues
0 commentaire
30.11.1985

Doit-on avoir peur des immigrés ? Le flux migratoire est-il un enrichissement ou une menace pour l'identité nationale française ?
Débat intéressant car permettant de mesurer les conséquences des positions pro- et anti-immigrationnistes des uns et des autres, quasiment 30 ans après l'émission en question.
A noter qu'il s'agit du premier passage sur un grand média pour Julien Dray, et qu'il s'agissait de la toute première saison de l'émission "Répliques" d'Alain Finkielkraut.

La pensée anti-68. Avec Serge Audier sur RFI.


(0)
630 Vues
0 commentaire
04.05.2008

La haine de Mai 68 est devenue un thème à la mode. Quelles en sont les origines ? Quarante ans après, Mai 68 mérite-t-il de tels réquisitoires ? Faut-il y voir une simple "rhétorique réactionnaire" ?
Serge Audier analyse notamment les profondes mutations du monde intellectuel, marqué par une contre-offensive libérale et conservatrice, une réaffirmation de l' "humanisme" et un retour au mythe républicain.

Pas d'histoire des sciences sans histoire des techniques et réciproquement. Avec Robert Halleux à l'Espace Mendès-France de Poitiers.


(0)
334 Vues
0 commentaire
30.01.2009

Comment comprendre la division entre l'étude de l'histoire des sciences, traditionnellement réservée aux facultés de philosophie, et l'étude de l'évolution des techniques, dont la responsabilité est assumée pour une grande part par des clubs d'ingénieurs à la retraite ?
Ces deux disciplines peuvent-elles être pratiquées sans un dialogue commun ?

Remarque : le volume de la conférence est particulièrement bas.

La crise du syndicalisme. Avec Philippe Arondel au Cercle Aristote.


(0)
359 Vues
0 commentaire
27.05.2013

Comment comprendre la crise du syndicalisme français et européen ? Comment expliquer son quasi-ralliement aux thèses néolibérales et son rôle d' "accompagnateur" des réformes euro-libérales ?

Jusqu'où l'Or va-t'il monter ? Avec Michel Prieur et Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
475 Vues
0 commentaire
27.07.2011

Comment comprendre la montée inexorable de la valeur-or sur les marchés ?
Michel Prieur nous explique simplement que l'or, valeur-refuge par excellence, est plutôt un indicateur de la faiblesse des monnaies-papier. Tant que les états imprimeront du papier, l'or va continuer de monter !
C'est d'ailleurs une constante de l'histoire économique : l'état, en situation de crise, manipule le marché de l'or (confiscation de l'or sous Roosevelt, exemple de la République de Weimar, razzia sur l'or par les douanes françaises sous le Front Populaire).

L'adieu aux paysans. Avec Pierre Jourde et Richard Millet à Répliques sur France Culture.


(0)
529 Vues
0 commentaire
22.11.2003

Alors que le paysan jouait un rôle important dans l’économie française, et qu'il était considéré comme la figure emblématique de l’enracinement en littérature, nous assistons aujourd'hui à la disparition de son monde.
Sous les feux croisés de l'Union Européenne et de la modernisation technique, notre univers n'est maintenant plus peuplé que d' "agriculteurs" ou d' "exploitants agricoles".
Et c'est également le sentiment religieux qui disparaît avec la fin du monde paysan.
Sachant que ce sentiment est indispensable à la compréhension de la littérature, serait-ce également la fin du monde des livres auquel nous assisterions ?

La face visible du Monde. Avec Bernard Poulet et Daniel Schneidermann à Répliques sur France Culture.


(0)
489 Vues
0 commentaire
08.11.2003

Que se passe-t-il au Monde ? Comment comprendre la crise de la presse en France ?

Cette étrange idée du Beau. Avec François Jullien questionné par Jean-Jacques Melloul à Citéphilo.


(0)
696 Vues
0 commentaire
21.11.2012

Quelles que soient ses critères ou les variations dans la manière de le concevoir, il y a en occident un "impérialisme" du Beau auquel la création, l’oeuvre ou la réception se soumettent.
On peut faire l’archéologie de cet impérialisme pour en dégager les partis pris théoriques et travailler l’écart avec la pensée chinoise qui, elle, n’a pas isolé ou abstrait le Beau.
D’autres possibles s’ouvrent alors, donnant un accès différent à l’art, particulièrement par la médiation de l’art contemporain.

Le sens de l'Histoire : une histoire du messianisme en politique. Avec Jean-François Gautier chez Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.


(0)
537 Vues
0 commentaire
21.08.2013

L’Histoire a-t-elle un sens ?
L’antiquité gréco-latine n’en concevait aucun. L’antiquité sémitique, les judéo-hellénismes et christianismes ont chacun proposé le leur, lequel a servi de motif à nombre de conflits. Les idéaux des Lumières, avec leur conviction d’un progrès continu dans la marche d’une humanité globalisée, puis les communismes et le national-socialisme ont renouvelé les propositions d’un sens de l’Histoire à accomplir.
Du monde antique pour lequel le destin des cités se forgeait à force de courage et de ténacité, jusqu’au laisser-faire du Grand Marché auto-régulateur des économies modernes, il y a des impensés à l’oeuvre dans les représentations collectives de l’Histoire.
Jean-François Gautier souligne combien la compréhension d’un temps historique, avec ses inconnues, diffère de celle d’un sens de l’Histoire, bardé de certitudes ou d’espérances.

Les enjeux de la crise financière. Avec Michel Chossudovsky à Montréal.


(0)
270 Vues
0 commentaire
27.11.2008

Michel Chossudovsky s'interroge sur les causes et les conséquences de l'effondrement des marchés, et des impacts sur l'emploi et le niveau de vie des populations.
En effet, la décomposition des finances publiques impliquera forcément des coupes dans les services de santé et d'éducation.
L'enrichissement d'une minorité sociale, au travers de cette crise du capitalisme mondialisé, engendrera une mondialisation de la pauvreté.

La crise du capitalisme financier. Avec Paul Jorion à Montpellier.


(0)
804 Vues
0 commentaire
16.05.2012

Où en sommes-nous ? Alors que la crise née en février 2007 entre dans sa cinquième année, que sommes-nous aujourd'hui en mesure de craindre et d'espérer ?
Les États ont été entraînés dans l'abysse par un secteur bancaire mortellement blessé par des dizaines d'années de crédit excessif - le crédit ayant remplacé les salaires. Aucune des demi-mesures prises n'ayant eu le moindre effet, sommes nous entrés dans le temps des mesures radicales ?
La conférence est introduite par Jean-Claude Michéa.