Capitalisme, désir et servitude. Avec Eric Hassenteufel, Frédéric Lordon et Laurent Cordonnier à Citéphilo.


(0)
788 Vues
Enregistré le 13.11.2010
Posté le 22.06.2013
Durée : 1 heures 59 minutes 17 secondes


Description :
Au-delà de la critique marxiste du capitalisme, il pourrait être pertinent d'analyser les affects que celui-ci met en œuvre pour assurer sa perpétuation. Après l'époque de la contrainte et de la discipline autoritaire, nous voici face à une entreprise d'enrôlement du désir et du plaisir où le salarié est tenu d'adhérer à sa propre aliénation. De ce point de vue, il parait salutaire de revenir à Spinoza pour comprendre comment les affects du salarié peuvent être synonyme de domination et en un sens se retourner contre lui.
Un dépassement du capitalisme contemporain ne peut en effet se concevoir sans cette compréhension.



Economie Sociologie Spinoza Don Capitalisme Néolibéralisme Salariat
Eric Hassenteufel Frédéric Lordon Laurent Cordonnier Citéphilo

En annexe :

Origine de la conférence

Commentaires :