L'Etat pénal ou comment punir les pauvres. Avec Loïc Wacquant.


(0)
690 Vues
0 commentaire
2004

Le tour résolument punitif pris par les politiques pénales lors de la dernière décennie ne relève pas du simple diptyque "crime et châtiment". Il annonce l’instauration d’un nouveau gouvernement de l’insécurité sociale visant à façonner les conduites des hommes et des femmes pris dans les turbulences de la dérégulation économique et de la reconversion de l’aide sociale en tremplin vers l’emploi précaire. Au sein de ce dispositif "libéral-sécuritaire", la police et la prison retrouvent leur rôle d’origine : plier les populations indociles à l’ordre économique et moral émergent.
C’est aux États-Unis qu’a été inventée cette nouvelle politique de la précarité, dans le sillage de la réaction sociale et raciale aux mouvements progressistes des années 1960 qui sera le creuset de la révolution néolibérale. Cet exposé démontre comment, à l’ère du travail éclaté et discontinu, la régulation des classes populaires ne passe plus par le seul bras, maternel et serviable, de l’État social mais implique aussi celui, viril et sévère, de l’État pénal.

Interview d'Adrien Abauzit pour WeAreChange Paris.


(0)
659 Vues
0 commentaire
07.2013

Varations sur l'histoire de France, ses rivalités immémoriales avec l'Allemagne et la perfide Albion, et l'évolution des rapports de forces jusqu'aux dictats de la finance internationale sur le devenir de notre pays.

France - Monarchie : remparts au libéralisme ? Avec Alain Soral, Marion Sigaut et Stéphane Blanchonnet à Bordeaux.


(0)
907 Vues
0 commentaire
01.06.2013

Marion Sigaut démarre la conférence en racontant l'épisode des Grands jours d'Auvergne sous Louis XIV, pendant lequel la justice sera réatablie en faveur du peuple et au nom du roi, contre les pouvoirs locaux.
C'est ensuite au tour de Stéphane Blanchonnet, président du Comité directeur de l'Action française, d'expliquer en quoi la monarchie est le mode de gouvernement le mieux adapté à la France, en explicitant les argument maurrassiens, fondés sur l'étude des faits historiques (empirisme organisateur).
Alain Soral conclue la séance en louant la pensée de Charles Maurras, fondée sur la dialectique et l'approche historique, tout comme le marxisme.
Ces similitudes devraient permettre aux amoureux sincères de notre pays de se retrouver dans une résistance commune aux épreuves qui l'accablent.

La face cachée de Reporters sans Frontières : de la CIA aux faucons du Pentagone. René Balme s'entretient avec Maxime Vivas.


(0)
528 Vues
0 commentaire
11.2007

Si le grand public connaît les noms des syndicats des autres salariés, des étudiants et du patronat, si chacun sait ce que recouvrent les sigles CGT, UNEF, MEDEF, qui peut dire comment les journalistes sont organisés ? Qui a entendu une déclaration d’un de leurs syndicats quand un grand reporter est enlevé ou tué ou licencié, ou contraint par l’actionnaire principal de jeter son papier dans la corbeille ?
Un usurpateur s’est substitué à eux, un coucou a pondu un oeuf dans leur nid, un intrus y est né, y a grossi démesurément. Il s’appelle Reporters Sans Frontières, aberration génétique dont le bec s’ouvre sur un estomac insatiable qui engloutit argent des contribuables français et européens, dons de richissimes sponsors privés, contributions d’anonymes compatissants et, plus discrètement, les billets verts de l’Oncle Sam qui n’a jamais confondu organisation humanitaire et relais médiatique de sa politique guerrière.
Parce que Reporters sans frontières ne répugne pas à propager des fausses nouvelles utiles à l’Empire, parce qu’elle s’évertue à minimiser les crimes de l’US Army contre les grands reporters, parce qu’elle revendique son mutisme sur les effets pervers de la concentration de la presse dans les mains des puissances financières, parce qu’elle dirige l’essentiel de ses tirs idéologiques sur les plus faibles, elle n’aide ni ne protège les journalistes, elle participe à la déconsidération dont ils souffrent. Elle les met en danger.

René Pommier interrogé par Jean Robin pour Enquête&Débat.


(0)
965 Vues
0 commentaire
05.2012

Entretien avec l'un des auteurs les moins médiatisés de France.
René Pommier, universitaire, écrivain sceptique, rationaliste, et anti-religieux, dresse un tableau sans concession du milieu universitaire, des média et des phénomènes de censures dans notre société française.

Vers la fin de l'Union européenne ? Avec Xavier Dupret au Cercle Aristote.


(1)
618 Vues
2 commentaires
31.03.2014

Un essai de prospective post-euro, ou comment et pourquoi l'Union européenne ne survivra plus très longtemps sous le joug d'une monnaie servant principalement les intérêts de l'économie allemande au détriment de la majorité des pays de la zone euro.

Au bistro avec Alain Soral.


(0)
636 Vues
0 commentaire
2009

Alain Soral porte son attention sur divers acteurs de la société française, comme Besancenot, Dantec, Jamel, Dieudonné où encore le parti politique du FN.

Questions/réponses : Alain Soral se livre sur radio Ici et Maintenant.


(0)
1226 Vues
0 commentaire
2008

Alain Soral présente son travail et répond longuement aux nombreuses questions des auditeurs.

Crise économique ? Réponses politiques ? Frédéric Lordon et Gérard Duménil aux Rencontres Déconomiques d'Aix-en-Provence.


(0)
430 Vues
0 commentaire
07.07.2012

Les problèmes que traversent notre zone économique se résoudront-elles uniquement en restant dans la sphère économique ?
Ne devons-nous pas reprendre le contrôle du politique afin de changer les structures mêmes de la mécanique économique ?

Salaire à vie : comment en finir avec le chomage. Avec Bernard Friot.


(0)
502 Vues
0 commentaire
02.2010

Bernard Friot défend l'idée d'un salaire universel. Son financement passerait par une mutualisation des salaires et de la production économique, sous forme de cotisation salariale et d'une cotisation économique.

Le solidarisme, des origines à nos jours. Par Jacques Arnould au Local.


(0)
428 Vues
0 commentaire
15.03.2012

Le solidarisme est un idéal ayant pour objectif de refonder le nationalisme en vue de créer une société solidariste. Cette révolution solidariste veut réconcilier la conservation et le progrès, la société et l'individu, et la France avec son destin.
Jacques Arnould nous raconte ici l'expérience concrète des groupes qui s'étaient réclamés de cette vision, dans l'après-68.

Le Nationalisme Français. Avec Philippe Ploncard d'Assac à Radio Courtoisie.


(0)
1015 Vues
0 commentaire
2001

Philippe Ploncard d'Assac développe les thèses contenues dans son livre publié en 2000 "Le Nationalisme Français. Origines, doctrines, solutions."
Il reviend ici en particulier sur la destruction de l'armée française, les rapports entre le Vatican et le nationalisme ou encore l'époque charnière de la révolution de 1789 dans l'histoire de France.
Les 7 émissions se sont déroulées aux dates suivantes : 22/03/2000, 10/05/2000, 31/05/2000, 06/12/2000, 17/01/2001, 26/09/2001, et 05/12/2001.