La contre-révolution franquiste (1936-1939), les raisons d'une victoire. Avec Michael Seidman sur Radio Libertaire.


(0)
44 Vues
0 commentaire
2019

Quatre-vingts après le sinistre triomphe de la contre-révolution franquiste au cours de la guerre civile espagnole (1936-1939), il est important de reprendre l'étude de la défaite du camp républicain pour en comprendre les causes, échec à mettre en comparaison avec la contre-révolution défaite des "Blancs" en Russie (1917-1921) et des nationalistes en Chine (1945-1949).
C'est l'historien Michael Seidman, auteur de The Victorious Counter-Revolution. The Nationalist Effort in the Spanish Civil War (University of Wisconsin Press, 2011), qui revient sur le sujet.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

L'ombre de la guerre : Ernst Jünger, Curzio Malaparte et Georges Bernanos. Avec Nicolas Beaupré et François L'Yvonnet chez François Angelier à Mauvais Genres sur France Culture.


(0)
90 Vues
0 commentaire
10.11.2018

Faire la guerre est une chose, l'écrire en est une autre, mais la dire après l'avoir faite au premier rang et sur toute sa durée en est une troisième, sans doute encore plus difficile. C'est pareille tâche qu'ont effectuée les trois écrivains qui sont évoqués ici, le Jünger d'Orages d'acier, le Malaparte de Viva Caporetto ! et le Bernanos des Enfants humiliés.
Trois guerres narrées ou évoquées non à chaud, mais plusieurs années après les combats, au fil de textes qui, chacun, restent encore de brûlants témoignages.

Afghanistan, Irak : vers la fin du modèle occidental de la guerre ? Avec Georges-Henri Bricet des Vallons, Mériadec Raffray et François-Xavier Sidos aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(1)
1025 Vues
0 commentaire
04.06.2010

Comment comprendre les évolutions récentes des formes de la guerre, comme la présence de plus en plus marquée de sociétés privées sur les théâtres d'opérations ?
L'étude de deux conflits majeurs -l'URSS et la guerre d'Afghanistan (1979-1989) et les Etats-Unis et la seconde guerre d'Irak (2003-2011)- permet de mieux comprendre les dynamiques profondes qui modifient les nouvelles pratiques de la guerre.

La privatisation des opérations militaires. Avec Georges-Henri Bricet des Vallons sur Radio Courtoisie.


(0)
97 Vues
0 commentaire
19.01.2008

Comme l'avait prédit Carl Schmitt, les frontières classiques entre les opérations de police à l'intérieur d'une nation et les projections militaires à l'extérieur tendent aujourd'hui à se brouiller. Nous assistons également à la "privatisation" de la guerre, véritable phénomène de société qui a non seulement ouvert le champ à un vaste secteur économique, mais aussi bouleversé la donne politique à certaines périodes.
Comprendre la portée véritable de ces bouleversements et les réponses que le politique doit leurs apporter est impératif, afin que notre identité stratégique s'adapte aux évolutions historiques auxquelles nous devons faire face.

Émission du "Libre Journal des lycéens", animée par Pierre Navarre.

Les communistes et les guerres de décolonisation. Avec Alain Ruscio au Cercle Universitaire d'Études Marxistes.


(0)
82 Vues
0 commentaire
21.03.2019

Historien et spécialiste de l'histoire coloniale, Alain Ruscio a consacré sa thèse à l'Indochine coloniale. Il a plus récemment étudié l'Algérie coloniale et élargi ses travaux vers une histoire comparative des colonies françaises.
Lors de cette conférence, Alain Ruscio compare la position et l'action des communistes lors des deux guerres de décolonisation, les guerres d'Indochine et d'Algérie (1945-1962) pour nous permettre d'appréhender cette problématique de manière dépassionnée.

L'Opération Bagration. Avec Jean Lopez pour Les Clionautes.


(0)
122 Vues
0 commentaire
19.06.2019

À l'été 1944, au cours de l'opération Bagration, l'Armée rouge détruit le Groupe d'armées Centre allemand, celui-là même qui s'était approché à 30km de Moscou deux ans et demi auparavant. Avec 28 divisions détruites, le Reich encaisse sa pire défaite, qui est aussi la plus lourde de toute l'histoire militaire allemande.
Le plan de l’opération Bagration est diaboliquement habile et recèle bien des surprises, stratégiques et tactiques. Les conséquences politiques de l’opération ont été gigantesques. L'attentat contre Hitler, l'insurrection de Varsovie lui sont directement liés.
Jean Lopez analyse en détail le lien qu'entretiennent Bagration et Overlord, le débarquement en Normandie. Il montre comment l'une est la condition du succès de l'autre et comment leur concomitance lance le premier vrai combat de la Guerre froide.

Une conférence organisée en collaboration avec le Mémorial du débarquement et de la libération de Provence du Mont Faron à Toulon.

Algérie : désinformation et repentance à propos de la décolonisation. Avec Daniel Lefeuvre et Jean Jolly sur Radio Courtoisie.


(0)
58 Vues
0 commentaire
12.03.2012

Pendant la brève parenthèse coloniale occidentale, la France a-t-elle pillé l'Algérie ? Quel était le statut de cette colonie sur le plan économique, politique et social par rapport à la métropole ? La décolonisation a-t-elle été subie où s'est-elle révélée comme une mesure urgente et nécessaire ? Les français d'aujourd'hui ont-ils une dette à l'égard des algériens ?
Alors que le mythe de la culpabilité coloniale et la culture de repentance-soumission ont envahi notre société, l'historien Daniel Lefeuvre et le grand reporter Jean Jolly rétablissent quelques vérités quant à cette période troublée de l'histoire de notre pays.

Émission du "Libre Journal de midi", animé par Roger Saboureau.

Napoléon et de Gaulle, deux héros français. Avec Patrice Gueniffey à la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
152 Vues
0 commentaire
07.03.2018

Directeur d’études à l'École des hautes études en sciences sociales, l'historien Patrice Gueniffey a récemment publié aux éditions Perrin un Napoléon et de Gaulle.
Le fait de consacrer un livre à deux grands hommes de notre histoire est un défi adressé à tous ceux qui veulent que l'enseignement de l'histoire soit débarrassé de ses grandes figures et du récit national pour être reconfiguré en vue de la mondialisation. Nous savons pourtant que l'histoire d'une nation se fait avec des hommes et, dans les circonstances exceptionnelles, par la volonté d'hommes que l'on dit providentiels.
Le Petit Caporal et le Général appartiennent à cette catégorie. Les apparences les rapprochent – ce sont des soldats de métier, des chefs de guerre et des hommes d’État. Mais de nombreux aspects opposent aussi Napoléon Bonaparte et Charles de Gaulle diamétralement...