Camus et Heidegger, les noces avec le monde. Avec Jean-François Mattéi à l'ENS Paris.


(0)
706 Vues
Enregistré le 29.03.2007
Posté le 03.05.2018
Durée : 0 heures 57 minutes 39 secondes


Description :
La condamnation par Sartre de "l'incompétence philosophique" de Camus manifeste son incompréhension d'une éthique où la générosité s'exprime au sens cartésien du terme, celui de l'estime de soi-même.
Camus ne se comprend en effet que par ce fragile équilibre entre la vertu d'une volonté juste et le bonheur de l'estime de soi.
Paradoxalement, on retrouve Camus lecteur de Hölderlin dans des œuvres philosophiques comme L'Envers et l'endroit, L'Homme révolté, Le Mythe de Sisyphe, tandis que des œuvres lyriques comme Noces à Tipasa sont influencées par sa lecture de Heidegger.
Les deux approches fusionnent dans le sacré privé de joie de L'Eté.



Friedrich Hölderlin Albert Camus Heidegger Philosophie Jean-Paul Sartre Plotin Poésie Spiritualité Sens
Jean-François Mattéi ENS

En annexe :

Commentaires :