Le nazisme : crime et philosophie. Avec Frédéric Rouvillois et Johann Chapoutot chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
108 Vues
0 commentaire
24.01.2015

La volonté nazie de refaçonner le monde avait beau être délirante, elle était strictement réglée et se voulait rationnelle. L'idéologie national-socialiste était paranoïaque, théoriquement indigente, mais elle promettait l'épanouissement d'un peuple élu.
Sinon, comment expliquer l'engouement des allemands pour un projet aussi monstrueux ? Comment de nombreux soldats ont-ils pu combattre, planifier, conquérir et tuer autant en aussi peu de temps ?
Les deux invités de cette émission se proposent de renouveler notre compréhension du nazisme. Frédéric Rouvillois envisage le nazisme sous l'angle de l'utopie et Johann Chapoutot revient sur ses fondements normatifs qui, jusqu'ici, avaient été peu étudiés.
Une réflexion salutaire qui permet de sortir de traditionnel procès en irrationalité et de la réduction psychologique.

La grande querelle des sociologues. Avec Nathalie Heinich et Marc Joly chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
94 Vues
0 commentaire
03.02.2018

Cela fait quelques temps que la sociologie est sur la sellette. Mais jusqu'à une date récente le débat opposait les sociologues à des gens extérieurs à leur spécialité : philosophes, essayistes, journalistes, hommes politiques même. Pour le dire très sommairement, les seconds reprochaient aux premiers de pratiquer la culture de l'excuse et les premiers faisaient griefs aux seconds de défendre l'ordre social et de cultiver l'ignorance.
Mais voici qu'une autre querelle occupe le devant de la scène. Elle divise la sociologie elle-même. Certains sociologues s’inquiètent de ce qui leur apparaît comme le dévoiement de leur discipline par la "sociologie critique". Cette controverse n'est pas une querelle de chapelles, il en va de l'intelligibilité même de notre monde.

Le monde et le nombre. Avec Olivier Rey et Pierre Manent chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
113 Vues
0 commentaire
15.04.2017

Des particules fines au taux de chômage, de croissance ou d'endettement, des indices boursiers à l'évolution de la délinquance, des flux migratoires aux foulées, aux battements cardiaques, aux distances parcourues et à l'énergie dépensée par le promeneur contemporain équipé d'un bracelet connecté interactif, tout aujourd'hui se compte : nous sommes entrée dans l'ère du quantifiable. Le chiffre fait loi.
C'est avec Olivier Rey et Pierre manent que nous sommes invités à nous interroger sur ce phénomène qui va, aujourd'hui de soi : le règne sans frontière de la statistique.

Les caricatures et la question du sacré. Avec Anastasia Colosimo et François Euvé chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
118 Vues
0 commentaire
27.02.2016

Le blasphème, ce crime sans victime, n'est plus frappé d'interdit en France. Mais pour autant, peut-on se moquer de tout ? La profanation doit-elle être considérée comme un droit de l'homme ? Y-a-t-il des limites à la liberté d'expression ? Comment concilier la salutaire insolence du rire et le respect nécessaire des convictions d'autrui ?
Ces questions nous hantent depuis la publication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet en février 2006.

L'exploration du futur : transhumanisme et intelligence artificielle. Avec Olivier Rey et Laurent Alexandre chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
198 Vues
0 commentaire
23.12.2017

Qu'est ce que l'intelligence artificielle et en quoi se distingue-t-elle de l'intelligence humaine ? Peut-on refuser de vivre avec les derniers outils technologiques à la mode ? Et comment alors comprendre les enjeux de la société numérique en vivant dans le passé ?
Alain Finkielkraut tente de répondre à ces questions avec Laurent Alexandre, essayiste et chirurgien, et Olivier Rey, mathématicien et philosophe.

La vie et la mort de Paul Yonnet. Avec Jean-Pierre Le Goff et Philippe Raynaud chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
77 Vues
0 commentaire
25.11.2017

Paul Yonnet est mort le 19 août 2011. Il avait 62 ans. Son dernier livre Zone de mort qui relate l'épreuve ultime, vient de paraître aux éditions Stock.
Pour contribuer à faire connaître cet essayiste et sociologue atypique engagé dans le mouvement contestataire de mai 68, auteur notamment de Jeux, modes et masses et Voyage au centre du malaise français. L'antiracisme et le roman national, Alain Finkielkraut invite Jean-Pierre Le Goff et Philippe Raynaud qui retracent son itinéraire singulier au sein des sciences sociales françaises.

Qu'est-ce que l'Hubris ? Avec Jean Clair et Jean-François Mattéi à Répliques sur France Culture.


(0)
834 Vues
0 commentaire
16.06.2012

Le vingtième siècle aura été le siècle de la démesure. La démesure de la politique, la démesure de l'homme, ensuite, la démesure du monde et de sa représentation dans l'art, enfin.
Nietzsche avait clairement établi le diagnostic : "La mesure nous est étrangère, reconnaissons-le; notre démangeaison, c'est justement la démangeaison de l'infini, de l'immense." Le sens de la démesure semble être une fatalité...
Au travers de la tentation de la raison d'abolir toute limite, de remettre en cause la finitude humaine, la démesure témoigne du tragique de notre condition.

Qui sont les nouveaux contestataires ? Avec Gaël Brustier et Alexandre Devecchio chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
186 Vues
0 commentaire
17.06.2017

"Il y a quelques jours on fêtait les cinquante ans de la sortie du disque des Beatles Sergeant pepper lonely heart club band. J'ai pris conscience brusquement que j'étais jeune il y a un demi siècle. Et l'anniversaire de Mai 68 qui se prépare me laissera le même goût amer. Je fais partie des anciens combattants d'une guerre heureusement imaginaire. Cette mélancolie doit être partagée par tous les baby boomers. Notre génération en effet se reconnaît à un grand évènement fondateur et à une bande-son aisément identifiable.
En va-t-il de même pour ceux qui ont entre 18 et 30 ans ? Voilà ce que je voudrais demander à mes deux invités. Qu'en est-il de la nouvelle génération ? A-t-elle une identité propre ? Peut-elle se prévaloir d'un fait marquant, d'un moment de cristallisation, d'une ferveur ou d'une panique constitutive ? Ou bien vivons-nous l'âge d'une jeunesse éclatée entre visions du monde antagonistes et références contradictoires ?" Alain Finkielkraut