Les chroniques d'Alexandre Vialatte. Avec François Morel sur France Inter.


(0)
61 Vues
0 commentaire
09.12.2017

"Je me présente : Vialatte, écrivain notoirement méconnu".
Né en 1901 dans une famille auvergnate, mort à Paris en 1971, Alexandre Vialatte se fait d’abord connaître comme traducteur de Kafka. Puis il publie, entre 1928 et 1951, trois romans qui, hélas, ne rencontrent pas leur public. Il se tourne alors vers le journalisme, et écrit pour de nombreuses revues, des plus sérieuses - la NRF - aux plus éclectiques – Le Spectacle du monde, La Revue du tiercé, Marie-Claire. C’est dans la presse féminine, où il lui arrive de parodier le courrier des lecteurs ou l'horoscope, qu'il aiguise son goût pour le billet d'humeur et les canulars.
Mais c'est surtout dans les vingt dernières années de sa vie, de 1951 à 1971, qu'il écrit régulièrement, depuis Paris, pour le quotidien d'Auvergne, La Montagne. Il y perfectionne son talent et rédige, au total, quelques 900 articles qui croquent l'air du temps. En vingt ans, Alexandre Vialatte élève la chronique à un genre poétique à part entière, qui tente d'approcher la vérité de l'homme sous les multiples apparats de l'actualité.
Il est temps de rendre hommage à cet amoureux du quotidien, à son goût des mots et à sa sensibilité de troubadour.

Émission "Ça peut pas faire de mal", animée par Guillaume Gallienne.

La plus grande ruse du diable. Avec Juan Asensio sur ERFM.


(0)
242 Vues
0 commentaire
28.05.2022

Le combat pour la beauté, contre la laideur, nous emmène à démasquer le mal comme principe... et ses serviteurs !
Un pouvoir dont la devise est "en même temps" instaure forcément une métaphysique de la confusion. Le critique littéraire Juan Asensio, féru de démonologie, nous aide à discerner les abstractions qui président aux transformations actuelles.

Émission "Éloquence du Vulgaire", animée par Lounès Darbois.

Soral répond sur ERFM !


(0)
542 Vues
0 commentaire
2022

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l'émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d'Égalité & Réconciliation.
Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur du polémiste qui choisit ensuite les meilleures et y répond.

L'époque saisie par le roman. Avec Patrice Jean et Sébastien Lapaque sur France Culture.


(0)
89 Vues
0 commentaire
20.02.2021

Patrice Jean, dans La poursuite de l'idéal et Sébastien Lapaque dans Ce monde est tellement beau renouent pour saisir la vérité de notre époque avec le roman d'apprentissage tel que le XIXe siècle Des illusions perdues à L'Éducation sentimentale en a fixé le modèle.
Cyril, le jeune héros de Patrice Jean et Lazare, le héros de Sébastien Lapaque découvrent à tâtons l'existence et le monde. Un dimanche de février, Lazare a une soudaine révélation : ce monde lui apparaît dans sa vérité et cette vérité, c'est ce qu'il appelle aussitôt : l'immonde. Pourquoi ce changement de nom ? Qu'est ce que l'immonde ? Les tentatives de reconquête de la vie intérieure peuvent-elles mener à un ré-enchantement du monde ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut,

Jules Vallès et ses combats. Avec Céline Léger sur France Culture.


(0)
77 Vues
0 commentaire
29.08.2020

Jules Vallès fut un personnage dont la démarche, les passions, les actions restent vivantes. Un journaliste, un écrivain qui déploya ses combats depuis la fin de la Monarchie de Juillet et la Révolution de 1848 jusqu'aux premières années de la Troisième République, en passant par la Commune de Paris, qui fut pour lui essentielle.
Il a les honneurs de la bibliothèque de la Pléiade pour la trilogie d’une autobiographie romancée : L'Enfant, le Bachelier, l'Insurgé. Il avait choisi d'intituler son premier livre, un recueil d’articles paru en 1865, Les Réfractaires. L'adjectif lui va bien. Il le préférait aux termes de "rebelle" ou de "révolté" qu'on lui a souvent accolés. "Insoumis" ne serait pas mal venu non plus.
La société où il a grandi, celle de la seconde révolution industrielle, qui fut si dure aux prolétaires, et qui porta l'émergence d'une nouvelle classe moyenne, cette société où la circulation de l'information, des indignations, de la propagande se fondait exclusivement sur l'écrit et était si étroitement surveillée, cette société était d'une nature bien différente de la nôtre. Et pourtant nos angoisses contemporaines peuvent susciter des cris qui ne sont pas sans faire écho aux siens.

Émission "Concordance des temps", animée par Jean-Noël Jeanneney.

L'oeuvre complexe d'un écrivain très moderne : avec Vladimir Volkoff sur Radio Courtoisie.


(0)
111 Vues
0 commentaire
25.11.1992

Vladimir Volkoff, au travers de son triptyque russe consacré au temps des Troubles, nous dépeint l'âme Russe éternellement attachée à la terre et à la foi orthodoxe.
L'occasion de rentrer dans l'atelier de l'écrivain pour constater qu'il n'est nulle besoin d'arranger une réalité historique imprégnée de cette forme (suicidaire) de romantisme slave qui n'a pas d'équivalent chez les autres peuples.

Émission "L'art littéraire", animée par Pierre Debray-Ritzen.

Les manuscrits retrouvés de Céline. Avec Emile Brami sur France Inter.


(0)
128 Vues
0 commentaire
18.11.2021

60 ans après la mort de l'auteur de Voyage au bout de la nuit, des manuscrits mystérieusement disparus dans la confusion de la fin de la guerre ont refait surface. Reconnaissables aux pinces à linge avec lesquelles l'écrivain aimait faire sécher ses pages sur une modeste corde à linge, ces 6000 feuillets représentent une découverte sans équivalent dans l'histoire littéraire.
Pensez donc : un roman de 600 pages, Casse-pipe, qui vient enfin compléter la trilogie initialement composée de Voyage au bout de la nuit et de Mort à crédit, deux romans qui ont fait la gloire de Céline. Mais aussi deux autres romans inédits, Londres et Guerre, qui traitent du séjour de Céline à Londres en 1915 et de la Première Guerre mondiale. A quoi il faut ajouter le manuscrit complet de Mort à crédit, des lettres de Céline, et bien d'autres textes encore...
Depuis le mois d'août 2021, et l'annonce de leur découverte, les Céliniens et le monde de l'édition française sont en émoi. Mais au-delà du contenu même de ces feuillets, c'est leur trajectoire qui donne à l'affaire toute sa couleur.
Jean-Pierre Thibaudat, ancien critique au journal Libération, pas du tout spécialiste de Céline, a révélé en être le gardien depuis que les descendants – à ce jour anonymes – de ceux qui les ont dérobé, en 1944, lui avait confiés cette manne littéraire, une quinzaine d'années plus tôt. Provoquant la colère des ayant-droits de Céline, et une bataille judiciaire autour de ce trésor de papier, d'une valeur estimée à plusieurs millions d'euros.

Émission "Affaires sensibles", animée par Fabrice Drouelle.

La ruée vers l'or de Jack London. Avec Francis Lacassin sur France Culture.


(0)
109 Vues
0 commentaire
22.02.1985

La ruée vers l'or du Klondike c'est celle du film de Charlie Chaplin. Elle concerna des dizaines de milliers d'américains entre 1896 et 1899.
Parmi eux, il y avait l'écrivain Jack London. Jeune homme pauvre d'une vingtaine d'année, il était déterminé à s'arracher à sa condition et voulait devenir écrivain. Jack London ne revint pas cousu d'or de son expédition en Alaska, mais il rapporta du Grand Nord la matière précieuse qui nourrira les nouvelles et romans qui feront plus tard sa gloire et sa fortune.

Émission "Les Nuits magnétiques", produite par Jean-Pierre Milovanoff et Mehdi El Hadj.