La vérité peut-elle survivre à la démocratie ? Avec Pascal Engel au Collège de France.


(0)
683 Vues
Enregistré le 28.05.2010
Posté le 07.01.2014
Durée : 1 heures 3 minutes 58 secondes


Description :
L’une des raisons pour lesquelles la vérité et la démocratie ne semblent pas faire bon ménage est qu’on a tendance à confondre, d’une part, la liberté d’opinion et de parole avec l’égale vérité des opinions, ce qui revient à adopter une forme de relativisme, et, d’autre part, la règle de majorité avec une règle de vérité, ce qui revient à adopter une forme de théorie de la vérité comme consensus.
Parce que la démocratie libérale repose sur le principe de la pluralité des valeurs et sur la neutralité axiologique, on a tendance à penser qu’elle exige de traiter toutes les opinions comme également respectables et, moyennant une confusion de plus, comme également vraies.
Parce que la démocratie suppose la règle selon laquelle, en matière de décisions, la majorité doit l’emporter, on suppose que les opinions majoritaires ont le plus de chances d’être vraies, et qu’elles sont vraies parce qu’elles sont celles de la majorité.
Comment donc envisager le rôle de la vérité dans la démocratie ?



Vérité Pluralisme Démocratie Politique Libéralisme Réalisme Pragmatisme Epistémologie Philosophie
Pascal Engel Collège de France

En annexe :

Commentaires :