Histoire du snobisme. Avec Frédéric Rouvillois à l'association Les Epées.


(1)
1138 Vues
0 commentaire
27.01.2009

"Le jeu principal du snob est d'EN être et d'Y être" Frédéric Rouvillois

Jacques Ellul reçu chez Jacques Chancel sur France Inter.


(0)
1042 Vues
0 commentaire
01.10.1980

Jacques Chancel interroge Jacques Ellul sur le versant sociologique et théologique de son oeuvre, afin de mettre en lumière les points de passage entre ces deux mondes d'apparence si opposés.
Emission "Radioscopie".

La France orange mécanique. Avec Laurent Obertone aux Mardis Litteraires du restaurant Don Corleone à Marseille.


(0)
726 Vues
0 commentaire
12.03.2013

Une réflexion sur l'impunité des criminels en france, l'augmentation constante des délits, l'incurie du système judiciaire et l'idéologie gauchiste tenant lieu de pensée unique au sein des média.

La nouvelle grille. Avec Henri Laborit sur Radio Libertaire.


(0)
958 Vues
0 commentaire
24.10.1984

Tout le malheur de l'homme vient encore de ce qu'il tourne son agressivité contre ses semblables, dans un but étonnamment puéril, puisqu'il finit toujours par les entraîner avec lui dans sa tombe.
Pourquoi s'acharner à tuer les autres puisque ce sont eux qui sont en nous ? Sans doute parce que nous ne voulons reconnaître le plus souvent la dignité d'Homme qu'à ceux dont la niche environnementale coïncide à peu près avec la nôtre.
Mais il ne nous viendrait jamais à l'idée de rechercher une niche capable de contenir toutes celles présentes aujourd'hui sur la planète...

Les grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire. Avec René Passet à la Librairie Tropiques.


(0)
619 Vues
0 commentaire
11.03.2011

René Passet présente sa somme sur l'histoire des théories économiques prises dans leur chronologie et le contexte épistémologique qui les explique et les rend intelligibles.
Il vient ensuite débattre des grandes représentations du monde et de l’économie à travers l’histoire, et termine sur quelques questions d'actulité.

Sexe et dévoiement. Avec Guillaume Faye sur Méridien Zéro.


(0)
762 Vues
0 commentaire
18.12.2011

Dans son dernier livre, Guillaume Faye aborde la question de la sexualité, fondement de toute civilisation, car élément constitutif de sa reproduction et de sa survie.
Pour le continent européen, le constat dressé est dramatique : perte des valeurs familiales, domination et expérimentation folles menées par les lobbys gays, féministes ou encore par les partisans de la théorie du gender (désormais enseignée), mais aussi imposition de nouvelles traditions “extra-européennes” et tabous d’ordre religieux qui menacent tout simplement la survie des peuples européens.
Face à la submersion migratoire qui s’accélère en Europe, les Européens ont-ils les moyens d’inverser le cours des choses aujourd’hui ?
La politique eugéniste et nataliste prônée par l’invité peut-elle être mise en place par des gouvernements européens ?

Les normes chez Hayek. Avec Philippe Nemo au Centre Perelman de l’Université Libre de Bruxelles.


(0)
1024 Vues
0 commentaire
19.03.2008

Il y a chez Hayek (1899-1992) une théorie originale de l’évolution culturelle, qui reprend des traits essentiels de la théorie darwinienne de l’évolution biologique tout en se distinguant d’elle par certains aspects très importants.
Il y a aussi une théorie élaborée du droit, de sa nature, des grandes catégories de règles entre lesquelles il se divise, et de ses modes d’évolution.
Il y a par ailleurs une psychologie cognitive et une analyse approfondie de ce qu’on appelle les savoirs pratiques, c’est-à-dire sur la faculté qu’a l’esprit humain – proche en cela de l’esprit animal – de se repérer efficacement dans un environnement complexe sans passer par la médiation d’une représentation théorique, "cartésienne", de la réalité.
Il y a enfin chez Hayek une épistémologie élaborée, mettant l’accent sur la complexité sociale, les limites de la raison humaine, l’impossibilité de parvenir à l’omniscience et les erreurs fatales auxquelles conduit l’illusion qu’on le peut – notamment les illusions du positivisme juridique.
En faisant conjointement usage de ces différents éclairages théoriques proposés par Hayek, on peut parvenir à une vue précise de ce que sont en général des normes de comportement dans un groupe, que ce soit un groupe restreint (normes professionnelles, "culture d’entreprise"…) ou la société dans son ensemble (normes morales et juridiques). Le problème de la norme juridique est ainsi situé dans le contexte d’une philosophie sociale plus générale, par rapport à laquelle ses spécificités se découpent d’autant mieux.

Conférence donnée dans le cadre du cycle "Gouverner par les normes - de Hume au ranking".

Max Weber et les "derniers hommes" : critique protestante de l’utilitarisme économique. Avec Catherine Colliot-Thélène au Conservatoire National des Arts et Métiers.


(0)
2742 Vues
0 commentaire
14.12.2012

La conférencière présente l'oeuvre de Max Weber en essayant de la dégager de certains débats jugés dépassés et caricaturaux (holisme contre individualisme méthodologique, ou matérialisme contre idéalisme), afin de voir en quoi les concepts wébériens les plus connus permettent d'appréhender la réalité sociale du XXIème siècle.
Plus qu'une série de catégories toutes faites et prêtes à l'emploi, l'oeuvre de Weber est le produit d'une démarche toujours inachevée, collection d'idéaux-type construits sur une pluralité de liens causaux historiques.
C'est la richesse des outils que Weber a légués qui justifie de s'intéresser à son oeuvre aujourd'hui.
Séminaire "Qu’est-ce qui fait société : l’économique, le droit, le politique, le religieux ?"