Pourquoi Marx a-t-il échoué ? Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
742 Vues
0 commentaire
24.02.2014

La grande crise que nous traversons n’aurait-elle pas dû réveiller le fantôme de Marx ? Comment expliquer cette absence du maître du socialisme scientifique, au moment où le capitalisme apparaît plongé dans une crise qui pourrait s’avérer être la grande crise terminale tant attendue ?
Norman Palma propose une lecture de Marx qui souligne les silences du philosophe sur l’une des questions centrales de notre temps : la monnaie.
Fils de la pensée de son temps, Marx était marqué par les derniers économistes classiques et leur théorie de la monnaie comme par un voile. Hégélien, il était en rupture avec Athènes et la pensée d'Aristote. De ces deux filiations naquit une cécité, sur les questions monétaires, aujourd’hui criante.
Norman Palma nous propose une nouvelle lecture de Marx, pour en sauver son oeuvre critique.

Le sens de la crise, une crise du sens. Avec Chantal Delsol et Michel Maffesoli à l'association Les Epées.


(0)
984 Vues
0 commentaire
19.03.2009

Y a-t-il un bilan ou une morale à tirer des évènements que nous traversons ? Notre société occidentale va-t-elle en sortir renforcée ou bien encore plus affaiblie ?
Chantal Delsol et Michel Maffesoli apporteront leur regard ou leur jugement sur une crise qui ne se résume pas, loin s'en faut ! à une lutte pour le pouvoir d'achat.

Organologie de la sphère académique. Avec Bernard Stiegler à l'Université de tous les savoirs.


(0)
540 Vues
0 commentaire
26.06.2013

Poser le problème du numérique dans l'enseignement supérieur aujourd'hui, c'est d'abord poser celui de l'organologie de la sphère académique dont le numérique est la dernière période. Bernard Stiegler définit le savoir académique, les conditions de sa production et de sa transmission et propose, pour que la France et l'Europe se saisissent réellement de ces enjeux, une démarche méthodique qui repose sur une nouvelle organologie académique numérique. Cette dernière s'appuie en premier lieu sur une politique massive de recherche sur le numérique, dans toutes les disciplines.

La logique du phénomène érotique. Avec Jean-Luc Marion à l'Institut français de Budapest.


(0)
716 Vues
0 commentaire
27.09.2011

L'amour, nous en parlons toujours, nous l'expérimentons souvent, mais nous n'y comprenons rien, ou presque.
La preuve : nous le déchirons entre des contraires - eros et agapé, jouissance brute et charité abstraite, pornographie et sentimentalisme. Il en devient absurde ou insignifiant.
L'explication : la philosophie nous a persuadés de l'interpréter à partir de la conscience de soi, comme une variante, dérivée et irrationnelle, de la claire pensée. Elle se rabaisse au rang de la "passion", maladive, irrationnelle, toujours douteuse.
Jean-Luc Marion conteste ici ce verdict.
L'amour ne dérive pas de l'ego, mais le précède et le donne à lui-même. On doit donc tenter de décrire les figures de la conscience à partir de cette situation originaire : la nécessité absolue qu'on m'aime et mon incapacité radicale à ne pas me haïr moi-même ; mon avancée unilatérale dans le rôle de l'amant ; le serment entre les amants qui fait surgir le phénomène érotique, unique et pourtant commun ; l'échange où chacun donne à l'autre la chair érotisée, que lui-même n'a pas, mais qu'il reçoit en retour ; l'acte sans fin, et pourtant toujours fini, de s'avancer chacun dans l'autre sans résistance.
L'amour, dans toutes ces figures, ne se dit et ne se fait qu'en un seul sens. Le même pour tous, Dieu compris. Car l'amour se déploie aussi logiquement que le plus rigoureux des concepts.

Le socialisme originel. Par Jean-Claude Michéa à Montpellier.


(0)
858 Vues
0 commentaire
09.12.2011

Qu'est ce que le socialisme ? Comment peut-on le définir et se l'approprier aujourd'hui ?
Jean-Claude Michéa sort ce courant de pensée de la dichotomie droite/gauche pour en rendre toute la saveur originelle.
Conférence prononcée à l’auditorium du musée Fabre à l’invitation de la librairie Sauramps.

Ecrire contre la modernité. Avec Pierre Le Vigan sur Radio Courtoisie.


(0)
487 Vues
0 commentaire
28.07.2012

A l'occasion de la sortie de son dernier livre, Pierre Le Vigan revient sur l'histoire complexe du mouvement des Lumières, trop souvent regardé comme un tout cohérent.
L'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau est ainsi assez différente des production des autres grandes figures intellectuelles du XVIIIe siècle.

Emission du "Libre Journal des Lycéens", animée par Romain Lecap accompagné par Arnaud Naudin et Pascal Lassalle.

René Girard à voix nue, sur France Culture.


(0)
2147 Vues
0 commentaire
2005

Série de 5 émissions tout au long desquelles René Girard revient sur les principaux aspects des théories qu'il a développées.
Littérature et rivalités liées au désir mimétique, violence sociale contenue dans le sacrifice du bouc émissaire, révélations du christianisme : autant de thèmes passionnants clairement exposés.

Les entretiens sont menés par Raphaël Enthoven.

Le GRECE : un combat des idées de 40ans ! Avec Alain de Benoist sur Radio Courtoisie.


(0)
944 Vues
0 commentaire
17.01.2009

Le célèbre penseur de la mal nommée "Nouvelle Droite" revient sur les 40 années d'histoire et de combats du GRECE, le Groupement de Recherche et d'Etudes pour la Civilisation Européenne, fondé en 1968.

Emission du "Libre Journal des Lycéens" animé par Romain Lecap.