Refuser la laideur et l'empoisonnement : une autre histoire de l'industrialisation dans le Nord de la France (XIXe siècle). Avec Samy Bounoua à Lille.


(0)
550 Vues
Enregistré le 18.06.2022
Posté le 23.06.2022
Durée : 0 heures 38 minutes 58 secondes


Description :
Aujourd'hui, nous savons. Nous avons conscience que nous dégradons le climat, l'eau et les sols. Nous voyons bien que notre système économique n'est pas écologiquement soutenable. Mais heureusement, nous savons. Alors qu'hier... hier, nous savions déjà !
Les craintes écologiques que nous croyons nouvelles étaient particulièrement fortes au XIXe siècle, époque de l'industrialisation triomphante et des cheminées fumantes. L'historien Samy Bounoua nous invite à explorer la conscience environnementale des Nordistes d'hier, pour tenter de mieux comprendre celle qui nous anime aujourd'hui.

Une intervention qui prend place dans le festival "Jeunes Chercheurs et Chercheuses dans la Cité" au Palais des Beaux-Arts de Lille.



Pollution Histoire XIXe Environnement Révolution industrielle Effondrement
Samy Bounoua Jeunes Chercheurs et Chercheuses dans la Cité

En annexe :

  • Diaporama projeté durant la conférence
  • Quelques précisions supplémentaires :
     - vers 16'25, une petite partie de l'intervention n'a pas été enregistrée
     - à 29'11, la phrase "une attitude fataliste prévaut, qui fait des pollutions l'effet regrettable mais inévitable d'un processus d'émancipation plus global" est une citation de Jarrige François, Le Roux Thomas, La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l'âge industriel, Paris, Seuil, 2017, p. 106
     - à 25'42, l'expression "culture de la cheminée qui fume" est due à l'historienne Geneviève Massard-Guilbaud
     - l'idée d'une "culture du charbon" est inspiré du récent livre de Charles-François Mathis sur la "Civilisation du charbon" (c'est-à-dire l'Angleterre des années 1830-1930)
     - à 36'35, il faut bien sûr entendre la grande grève d'Anzin de 1833 et non 1832...
     - vers 37'00, une seule source évoque une résistance des mineurs d'Aniche qui auraient refusé d'aller travailler pour ne pas tomber malades dans une fosse infectée

Commentaires :