La question de la nationalité en France : droit du sang, droit du sol. Avec Henry de Lesquen aux assises de la France en danger.


(0)
659 Vues
Enregistré le 10.03.2012
Posté le 31.03.2014
Durée : 0 heures 20 minutes 53 secondes


Description :
Le droit du sang ou en latin, jus sanguinis, est la règle de droit accordant aux enfants la nationalité de leurs parents. Dans la plupart des pays du monde comme l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche, le Japon, etc. la nationalité est principalement régie par le droit du sang qui consiste à donner aux enfants, à la naissance, la nationalité de leurs parents, quel que soit le pays où ils naissent.
Dans un nombre limité de pays d'immigration, comme les États-Unis, l'Argentine, le Canada, ou l'Australie, les enfants reçoivent à leur naissance la nationalité du pays, quelle que soit la nationalité des parents. C'est ce qu'on appel le droit du sol (ou jus soli dans sa version latine), règle de droit accordant la nationalité à une personne physique née sur un territoire national, indépendamment de la nationalité de ses parents.
Qu'en est-il du la question de la nationalité en France ? Le mode d'obtention de la nationalité a-t-il évolué au fil de l'histoire ? Quels seraient les enjeux liés à une réforme de la nationalité en France ?

Discours prononcé à Paris, à l'occasion des Assises "La France en danger" organisées par l'association Nationalité, Citoyenneté et Identité.



France Droit Immigration Identité Nation
Henry de Lesquen Assises de la France en danger

En annexe :

Commentaires :