Le grand déménagement du monde. Avec Renaud Camus et Hervé Le Bras sur France Culture.


(0)
100 Vues
0 commentaire
10.06.2017

Renaud Camus, qu'on n'entend plus et ne voit plus nulle part a forgé une expression qu'on entend tout le temps et partout : le grand remplacement. Certaines personnalités qui ont pignon sur rue la reprennent à leur compte, d'autres en contestent la pertinence. D'autres encore en font un drapeau. Bref Renaud Camus n'a plus de voix au chapitre et il est sur toutes les lèves.
C'est donc en lui donnant la parole que l'anomalie de cette absence omniprésente doit prendre fin. Lui est opposé le démographe Hervé Le Bras dont les deux derniers livres sont des réponses cinglantes et argumentées aux thèses du premier.
Le temps de l'explication est donc venu : qu'est ce que le grand remplacement ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

La Parabole du bon samaritain. Avec Pierre Manent et Camille Riquier sur France Culture.


(0)
79 Vues
0 commentaire
16.01.2021

La brûlante question migratoire a mis au cœur de l'actualité la parabole du Bon Samaritain tirée de l'Évangile selon Saint Luc. Dans sa dernière encyclique Fratelli Tutti, le pape François s'appuie sur ce texte pour réclamer aux pays européens arc boutés sur leurs frontières une politique d'ouverture et même d'hospitalité inconditionnelle.
Le souverain pontife a-t-il raison ? Est-il dans son rôle ? Peut-on ou doit-on, pour être fidèle à l'enseignement du Christ, politiser sans autre forme de procès la parabole du bon Samaritain ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

L'actualité décryptée. Avec Laurent Ozon sur Apple Podcasts.


(0)
358 Vues
0 commentaire
2022

Intellectuel de sensibilité écologiste, ancien homme politique et chef d'entreprise, Laurent Ozon nous propose une mise en perspective de l'actualité politique, économique ou techno-scientifique.
Car la déferlante d'informations journalière mérite d'être analysée avec recul et sans passion, afin qu'elle prenne sens et oriente l'action.

Les problèmes de la modernité. Avec Rémi Brague sur Radio Courtoisie.


(0)
213 Vues
0 commentaire
15.08.2021

Il faut être "modérément moderne", et non "absolument", comme le préconisait Rimbaud. Et prendre ses distances d'avec cette maladie, la "modernite". De ces fameux "Temps Modernes", que peut dire un philosophe qui a décidé de ne pas avancer masqué ? Complaisante modernité, qui se clame en "rupture" avec tout !
Pourtant, qu'a-t-elle inventé ? Les idées modernes ne sont que des idées prémodernes, maquillées comme une marchandise volée. Avec le recul et la capacité d'analyse que lui permet sa formidable culture, Rémi Braque nous offre une série de réflexions incisives sur les notions de Modernité, de Culture, d'Histoire, de Sécularisation, de Progrès...
Chemin faisant, il met en avant des penseurs qui sortent des sentiers battus, des idées qu'on avait oubliées, et des rapprochements qui font avancer.

Émission du "Libre Journal de Lumière de l'espérance", animée par Isabelle Prêtre.

La Contre-insurrection de Galula à l'Irak et demain. Avec Driss Ghali pour le Cercle Aristote.


(0)
240 Vues
0 commentaire
10.2021

S'il y a une seule conclusion à tirer de l'œuvre de Galula, c'est que toute communauté humaine, mise devant un problème politique, peut, sous certaines conditions, se fracturer en trois groupes : une minorité active très déterminée à renverser la table, une autre minorité attachée au maintien du statu quo mais incapable d'agir et enfin une majorité silencieuse qui rêve de ne rien faire mais dont la vocation est d'appuyer le camp qui a le plus de chances de l'emporter.
Hier face au FLN algérien et aujourd'hui face à l'Etat Islamique, la pensée de Galula permet à une démocratie comme la nôtre de se défendre sans se renier. La mise en œuvre de ses idées est encore d'actualité pour tous ceux qui, parmi nous, assument la responsabilité de lutter contre les insurrections de notre temps.

Un entretien mené par Pierre-Yves Rougeyron.

Ouvriers en révolution. Avec François Jarrige et Omar Benlaala pour Paroles d'histoire.


(0)
236 Vues
0 commentaire
11.2020

C'est au travers des destins croisés de Bouzid Benlaala, immigré Algérien devenu maçon, et de l'ouvrier du bâtiment Martin Nadaud qu'est évoquée la condition ouvrière dans Paris au XIXe et au XXe siècles.

 - 00'00 : Présentation des invités
 - 03'00 : Les accidents du travail, enjeu récurrent pour les ouvriers du bâtiment hier et aujourd'hui
 - 04'00 : Pour Omar Benlaala, d'abord un livre sur son père, fier d’avoir été maçon malgré la fatigue puis la maladie
 - 07'20 : Le travail de chantier, un travail d'équipe
 - 08'00 : Un père électricien pour François Jarrige
 - 09'30 : Les ouvriers et leur famille, entre honte et fierté
 - 11'20 : Les conditions de travail des ouvriers du bâtiment au XIXe siècle, avec des risques qui s'accentuent au milieu du XIXe siècle
 - 13'00 : Un secteur resté peu mécanisé
 - 14'20 : L'expérience de la migration, qui traverse les époques
 - 15'30 : Les tensions au sein même des travailleurs algériens au XXe siècle
 - 18'00 : La question de la xénophobie au XIXe siècle
 - 24'00 : Les engagements (syndicaux, révolutionnaires…) des ouvriers
 - 25'00 : Se loger pour un ouvrier algérien à Paris au XXe siècle
 - 26'00 : L'acquisition de la langue, nécessaire pour encadrer la famille, passant aussi par le syndicalisme
 - 28'00 : Le flou du terme "ouvrier" pour le XIXe siècle, modelé par la pluri-activité
 - 30'45 : La ville, lieu clef pour la politisation des ouvriers au XIXe siècle
 - 33'00 : Expériences socialistes et révolutionnaires de Martin Nadaud
 - 35'00 : Quelles traces pour aborder ces expériences ouvrières ?
 - 37'00 : Des ateliers d'écriture, à la rencontre d'ouvriers retraités
 - 38'00 : La mémoire ouvrière des femmes
 - 40'00 : Les sources et témoignages du monde ouvrier au XIXe siècle
 - 41'00 : L'expérience des migrations, et son lien avec l'activisme révolutionnaire
 - 44'00 : Vivre mai 68 en tant qu'ouvrier immigré

Une séance de l'Université populaire "Les mercredis des révolutions" organisée par la Société d'histoire de 1848 et animée par Philippe Darriulat.

Condamné à la mort sociale. Avec Laurent Obertone pour Livre Noir.


(0)
430 Vues
0 commentaire
07.2021

Big Brother, pass sanitaire, guerre civile, insécurité... aucun sujet n'est oublié dans cet entretien dense avec le journaliste et essayiste Laurent Obertone.

 - 0'00'00 : Intro
 - 0'04'10 : France orange mécanique et faillite judiciaire
 - 0'11'08 : Les statistiques ethniques
 - 0'15'05 : Occulter le réel de la violence
 - 0'17'40 : Communication et inaction politique
 - 0'19'45 : Les failles de la justice
 - 0'21'45 : Une justice idéologique ?
 - 0'23'35 : Domestication française ou révolte imminente ?
 - 0'29'00 : L'éloge de la force
 - 0'32'40 : Deux conseils pour résister
 - 0'37'53 : Intellectuels et penseurs inspirants
 - 0'38'38 : Pseudonyme et vie privée
 - 0'40'08 : Le point de bascule de l'exclusion médiatique
 - 0'43'25 : Boloré, un contre poids idéologique ?
 - 0'44'42 : Indépendance politique
 - 0'46'10 : Enfance, insouciance et études
 - 0'51'05 : Plaisir de l'écriture
 - 0'52'45 : Le rapport à la nature
 - 0'57'28 : Mondialisation, autonomie et décentralisation
 - 0'59'50 : La France et l'État glouton
 - 1'09'25 : Le pire souvenir médiatique
 - 1'12'00 : Vers une fin de règne ?
 - 1'15'10 : Rencontres marquantes et déceptions
 - 1'17'48 : Une lueur d'espoir ?
 - 1'19'40 : Quel combat choisir ?
 - 1'22'33 : Conclusion

Aux racines de l'idéologie migratoire. Avec Vincent Coussedière sur VA Plus.


(0)
468 Vues
0 commentaire
06.2021

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social, mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait migratoire, avertit l'essayiste Vincent Coussedière.
Ce professeur de philosophie revient en particulier sur la pensée de l'idéologie migratoire de Sartre, matrice du migratoirement correct actuel, pour expliquer l'échec de l'assimilation en France.

Un entretien mené par Charlotte d'Ornellas.