Les forces politiques et le malaise identitaire français. Avec Laurent Bouvet pour Questions Publiques à Nantes.


(0)
362 Vues
0 commentaire
10.03.2015

La crise économique ne suffit pas à expliquer le malaise français. Face aux bouleversements de l’ordre du monde et aux difficultés du pays, la montée du populisme et du Front national témoigne d’une inquiétude identitaire et culturelle. Comment vivre ensemble malgré nos différences ?
Laurent Bouvet examine l’origine de cette angoisse et ses effets. En décortiquant les représentations, vraies ou fausses, que nos concitoyens se font de la mondialisation, de l’Europe, de l’immigration, de l’islam ou des élites, il montre comment des dimensions culturelles se mêlent étroitement aux conditions matérielles.
Rompant avec l’aveuglement et le conformisme, Laurent Bouvet propose des pistes pour combattre ce mal qui ronge la société française : l’insécurité culturelle.

Une intervention qui prend place dans le cycle de conférences organisé par la revue Place Publique, le Conseil de déloppement de Nantes Métropole et le CCO.

La relance stratégique de la France. Avec l'amiral Jean Dufourcq au Cercle Aristote.


(0)
355 Vues
0 commentaire
23.05.2016

La France semble à la traîne dans un monde qui change rapidement. Ses valeurs, ses intérêts, ses convictions paraissent de peu de poids face aux impératifs d'une gouvernance mondialisée dominée par des médias et des marchés qui laissent peu de place à la politique et anesthésient la démocratie.
Pour relancer la France, ce qui est l'objectif proposé par l'amiral Jean Dufourcq, il faut changer le récit national français, repenser les perspectives européennes et méditerranéennes du pays, et remiser le magistère des vieilles lunes héritées de temps stratégiques révolus.
Comme nous le montre le conférencier, il ne faut renoncer ni à la France ni à l'Europe. Toutes deux ont des atouts majeurs à faire valoir pour rester aux premiers rangs de l'histoire du XXIe siècle.
Son analyse, forte et argumentée, est de celles qui interpellent pour donner du sens à l'avenir et proposer une direction à suivre. La voix des militaires est aujourd hui à écouter plus attentivement et demain à intégrer plus soigneusement dans le paysage politique français qui ne saurait se passer durablement de leur concours loyal et avisé.

Qui détient la puissance dans le monde actuel ? Avec Pascal Gauchon à l'Ecole de guerre économique.


(0)
745 Vues
0 commentaire
10.12.2015

La puissance paraît éclatée, entre Etats-nations et firmes multinationales, religions et mafias, ONG et finance internationale…
L’un de ces acteurs l’emporte-t-il ? Est-ce, comme beaucoup l’affirment, la fin de l’Etat-nation ? Et dans ce cas, qui prendrait sa place ?

Europe : la montée des périls. Avec Jean-Pierre Chevènement à Sciences-Po.


(0)
671 Vues
0 commentaire
19.02.2015

A défaut d’une raison européenne pleinement constituée, les nations font face à une Union Européenne guidée par une raison néo-libérale plutôt que par une logique qui lui soit propre et qui serait le reflet de son cheminement. Pourquoi et comment le projet européen en est-il arrivé là ?
Jean-Pierre Chevènement revient sur la genèse de ce gâchis, et tente d'en comprendre les conséquences futures en analysant quelques menaces qui planent sur notre continent : la monnaie unique, la crise ukrainienne et le terrorisme djihadiste.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la Raison Européenne".

France, Europe : entre guerre économique et chaos social. Avec Michel Drac et Lucien Cerise pour Culture Populaire à Nice.


(0)
627 Vues
0 commentaire
09.04.2016

On ne présente plus Michel Drac et Lucien Cerise, réunis par Culture Populaire pour la première fois à Nice.
En suivant les travaux de Michel Drac, vous aurez compris que le "système" est entré dans une zone de "turbulences". Mieux vaut attacher nos ceintures…
Le capitalisme néolibéral mondialisé bute sur des limites technologiques et environnementales qui, à moins d’un miracle scientifique, rendent illusoire tout retour d’une croissance pérenne.
Au cœur de ce "système", "l’Empire" thalassocratique à prédominance américaine voit sa suprématie remise en cause par l’émergence d’un contre-empire (Russie/Chine) offrant une porte de sortie vers un monde multipolaire.
Les élites occidentales, sur la défensive, sont passées d’une politique de la carotte (redistribution équitable du rapport capital/travail) à celle du bâton (prédation financière et casse sociale) dont le terrain de jeu privilégié semble être malheureusement l’Europe.
Les deux invités illustrent les méthodes de ce durcissement envers les peuples, et notamment envers le peuple français. Stratégie du choc et stratégies de la tension, ingénierie sociale et grand remplacement, rien ne nous sera épargné pour que la France, pièce fondamentale de l’échiquier européen, reste dans le giron impérial.

La patrie, l’Europe et le Monde. Avec Pierre Le Vigan, Georges Feltin-Tracol, Jacques Marlaud, Jacques Delimoges et Philippe Forget aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(0)
452 Vues
0 commentaire
18.11.2009

L'apparition d'un nouveau désordre mondial et de nouvelles puissances sur l'échiquier international offre en Europe une nouvelle opportunité au modèle carolingien qui, à partir du célèbre noyau franco-allemand, pourrait être appelé à rayonner jusqu'aux confins de la Sibérie.

Le renversement du monde. Avec Hervé Juvin aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(0)
408 Vues
0 commentaire
28.12.2010

Si la crise qui frappe le monde entier est certes une crise bancaire et financière, c'est d'abord la première crise de l'unification planétaire, affirme Hervé Juvin, qui cherche à montrer les logiques, les intérêts et les passions à l'œuvre derrière le désordre des systèmes, des actions et des comportements.
Le système occidental dominait le monde, mais c'en est fini. Il n'a plus le monopole du bien ni des certitudes.
Nous vivons le renversement du monde. Cette crise le rend sensible avec acuité, si elle n'en est pas la cause : elle révèle que l'économie ne peut constituer le fondement, hors marché, des sociétés.

Une émission présentée par Patrick Péhèle.

Nous n'attendrons plus les barbares. Avec Jure George Vujic pour Kontre Kulture.


(0)
477 Vues
0 commentaire
06.2015

Illustré par des vers du poète grec Constantin Cavafy, En attendant les barbares, Jure George Vujic entame sa réflexion par un constat terrible : les barbares, que la Rome décadente attendait comme une forme de délivrance, qui étaient "une sorte de solution", ne viendront pas car ils sont déjà là, "établis et bien présents dans toutes les structures de la société dite civile, dans les médias, dans les institutions politiques et culturelles".
Le constat est pire encore : les barbares sont en nous, il ont "colonisé le mental, l’imaginaire individuel et collectif européen". Ils ont été "une sorte de solution" aux différentes crises, culturelles, idéologiques et surtout économiques que le siècle passé a traversées.
Mais cette "solution" s’est faite contre les peuples, contre leurs identités profondes, contre leurs âmes, en brisant les liens qui les enracinaient dans une histoire, dans une religion, dans une culture.
Et c’est précisément parce que nous sommes devenus ces barbares que la refondation de la société ne pourra se faire que par une refondation de l’esprit, au travers d’une contre-culture authentiquement résistante, antithèse de la culture dominante prétendument émancipatrice, mais en réalité mortifère et au service du marché, et qui, sous couvert de libération, détruit toutes les valeurs qui ont forgé l’ossature de l’humanité.