Macron et l'Allemagne, "souveraineté européenne" ou servitude volontaire ? Avec Coralie Delaume et Pierre Manent à Sciences-Po.


(0)
90 Vues
0 commentaire
27.11.2018

Emmanuel Macron a des milliers de gilets jaunes aux trousses, mais il nous l'assure : il garde le cap ! Et pour cela il a une recette magique, qu'il utilise presque quotidiennement depuis son élection : son "projet européen".
C'est grâce à lui qu'il tente d'avancer, et d'affirmer qu'un espoir existe encore dans le macronisme. C'est aussi au nom de cette "souveraineté européenne" qu'il entretient cette relation si particulière avec l'Allemagne, et qu'il espère coûte que coûte obtenir des concessions de ce pays pour faire avancer ce "rêve européen". Un rêve européen qui est donc profondément lié à sa relation avec Angela Merkel et à l'état de santé du "couple franco-allemand".
Coralie Delaume vient justement de publier Le couple franco-allemand n'existe pas : elle nous explique pourquoi il est illusoire de croire en cette relation et nous parle du poids démesuré de l'Allemagne dans l'Union européenne. Elle reviend également sur la politique européenne d'Emmanuel Macron et aborde la question de l'état actuel d'une Union qui ne manque pas de montrer chaque jour un peu plus les prémisses de son effondrement.
Dans un second temps, Pierre Manent se pencher sur la persistance de la germanolâtrie de nos élites et examine cet OVNI conceptuel qu'est la "souveraineté européenne" dont Emmanuel Macron nous vante les mérites. Avec en creux un enjeu fondamental : si cet ultime carte du macronisme n'est qu'une escroquerie intellectuelle pure et simple, que reste-il à Emmanuel Macron ?

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

Qu'est-ce que le macronisme ? Avec Emmanuel Todd à Sciences-Po.


(0)
153 Vues
0 commentaire
03.10.2018

Hallucination collective des couches populaires ? Rêve éveillé des classes dominantes ? Cyborg tout droit sorti du laboratoire du docteur Attali ?
Une chose est sûre : Emmanuel Todd va nous montrer un président différent de celui que nous avons l'habitude de voir !
Et c'est en distinguant et en développant les points suivants que la conférence se déroule :
 1. la toile de fond du macronisme
 2. Emmanuel Macron
 3. les macronistes
 4. Macron et le monde.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

L'Union européenne est morte, vive l'Europe ! Introduction à la souveraineté. Avec Jacques Sapir et Coralie Delaume à Sciences-Po Lille.


(0)
209 Vues
0 commentaire
19.01.2018

Cette conférence est l'occasion de revenir sur un malentendu majeur : celui qui fait de l'opposition à l'Union européenne un refus de l'Europe en général. Plus globalement il s'agit d'émettre un bilan de l'Union européenne et de débattre de la notion de souveraineté, indispensable pour la démocratie bien que mal connue, mise au banc par les élites politiques et diabolisée dans les médias.
Coralie Delaume, essayiste, revient sur l'impasse de la construction européenne à partir d'un point de vue historique et en prenant en compte l'influence délétère du triptyque BCE-Commission-CJUE.
L'économiste Jacques Sapir, quant à lui, établit une approche historique et philosophique de la souveraineté. Il rappelle son rapport essentiel au politique et ses modalités d’application dans le champ démocratique à partir des "trois souverainismes" (social, politique et identitaire).

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

Quelles perspectives démographiques pour la France et l'Europe ? Avec Michèle Tribalat et Gérard-François Dumont à l'École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales.


(0)
240 Vues
0 commentaire
19.01.2017

Gérard-François Dumont, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne et directeur de la revue Population & Avenir, et Michèle Tribalat, démographe et ancienne directrice de recherche à l'Institut national d'études démographiques, nous donnent deux exposés respectivement sur les perspectives démographiques en Europe et en France.
La question de l'apport de population lié aux phénomènes migratoire est traité en profondeur.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

L'Union européenne : contre les nations, contre les démocraties ? Avec Pierre Manent et Coralie Delaume à Sciences-Po.


(0)
354 Vues
0 commentaire
05.11.2014

L'Union européenne est née d'une idée généreuse mais vague : faire advenir "la Paix". Ceci ne suffit pas à constituer un projet politique.
Paradoxalement, le défaut de projet n’a pas empêché la multiplication des institutions technocrates chargées de le mettre en œuvre. On a fabriqué des outils avant d'en déterminer l'usage. Fortes d'un désengagement complice des Etats européens, ces institutions se sont désormais affranchies. Leur principale raison d'être est à présent de créer de la contrainte voire de la coercition.
Ce faisant, elles contribuent à vider progressivement de leur substance les Etats membres de l'Union, trop heureux, pour certains, de pouvoir se défausser des leurs responsabilités sur "Bruxelles" ou sur "Francfort". Mais aussi sur Berlin.
Car il semble qu'un Etat, à la différence de tous les autres, soit parvenu à réchapper de la maladie d'impuissance qui frappe ses voisins. Mieux, l'Allemagne est parvenue à faire des institutions européennes ses meilleures alliées et les courroies de transmission de ses propres intérêts.
Partout ailleurs, la démission du politique est devenue la règle. Elle s’accompagne le plus souvent d'une crise économique effroyable. Une situation que les peuples acceptent de plus en plus mal, sentant bien qu'au nom de "la Paix", on leur demande d’entériner tout à la fois leur appauvrissement, et l'abandon de leur souveraineté.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

Dialogue ou guerre des juges en Europe ? Avec Anne-Marie Le Pourhiet à Sciences-Po.


(0)
384 Vues
0 commentaire
2016

La spécialiste de droit constitutionnel et européen Anne-Marie Le Pourhiet met en lumière les conflits existant entre le droit français et l'ordre juridique européen (principalement la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme qui interprète la Convention européenne des droits de l'homme).
Comment les problèmes sont-ils réglés ? La France braderait-elle trop souvent sa souveraineté juridique en se soumettant au droit européen ?

Une conférence organisée par l'association "Critique de la raison européenne".

L'Union européenne a-t-elle une politique étrangère ? Avec Jacques Sapir et Jacques Myard à Sciences-Po.


(0)
496 Vues
0 commentaire
30.09.2015

Ukraine, Sahel, Moyen-Orient… Des foyers de conflit ont éclos dans toutes les périphéries de l’Union européenne ces dernières années. Face à la montée des périls, la réaction de l’UE fait l’objet de nombreuses polémiques : inexistante car divisée pour les uns, instrument agressif de Washington pour les autres… Partisans et opposants d’une politique étrangère commune y ont trouvé de quoi confirmer leurs positions préalables.
Mais qu’en est-il vraiment ? Les initiatives de l’UE correspondent-elles aux intérêts de ses pays membres ? Vers quels alliés peut-elle se tourner pour lutter contre l’Etat Islamique et ses satellites ? Quelle attitude adopter à l’égard de la Russie poutinienne ?

Une conférence organisée par l'association "Critique de la Raison Européenne".

Bruxelles contre les terroirs. Avec Périco Legasse et Bernard Lannes à Sciences-Po.


(0)
489 Vues
0 commentaire
02.12.2014

Alors que le traité transatlantique pourrait remettre en question les normes agroalimentaires françaises et européennes, le critique gastronomique Périco Légasse et le président de la Coordination rurale Bernard Lannes tentent de comprendre les logiques qui ont fait du paysan français un assisté du contribuable allemand au travers de la PAC (Politique Agricole Commune) et ont soumis l'agriculture française à un modèle productiviste.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la Raison Européenne".