Grandes figures de l'histoire chrétienne. Avec Henri Blocher à l'Eglise du Tabernacle à Paris.


(0)
231 Vues
0 commentaire
2019

D'hier à aujourd'hui, des personnalités ont été appelées à souligner l'oeuvre de Dieu au travers de leur ministère. Elles ont, chacunes à leur manière, incarné l'Église et le travail de l'Esprit en son sein.
Le professeur de théologique systématique Henri Blocher nous rappelle le rôle de ces grands noms de l'histoire du christianisme et nous permet de comprendre quels fut leurs apports, mais aussi leur limites.
Une leçon d'histoire... et de foi !

La vie de Saint-Exupéry. Avec André Beucler, André Maurois, Pierre Dalloz et Georges Charbonnier sur France Culture.


(0)
192 Vues
0 commentaire
31.05.1964

Comment faire la biographie d'Antoine de Saint-Exupéry ? Sa vie, si riche, sera ici contée par l'intermédiaire de ses amis et ses proches qui évoquent leur amitié, des souvenirs d'enfance, son activité de pilote, son état d'esprit, jusqu'à exprimer plusieurs hypothèses concernant sa mort tout en s'insurgeant contre la thèse du suicide.
Une émission qui nous rappelle que derrière l'oeuvre de ce grand écrivain qu'était Saint-Exupéry se trouvait aussi un grand homme au parcours passionnant.

Oswald Spengler, le Déclin de l'Occident et la question de la technique. Avec Philippe Conrad à la Nouvelle Librairie.


(0)
244 Vues
0 commentaire
05.09.2019

Constamment décrit comme un "prophète du déclin", Oswald Spengler mérite en réalité d'être redécouvert aujourd'hui avant tout comme l'auteur d'une philosophie de l'histoire profondément originale, qui ne permet peut-être pas de prévoir automatiquement l'avenir (comment cela serait-il possible ?) mais qui, en aidant à mieux comprendre le passé, éclaire aussi notre présent.
À cet effet, l'historien Philippe Conrad revient sur la trajectoire et l'oeuvre d'Oswald Spengler pour en révéler toute l'actualité.

Une présentation donnée dans le cadre des "Jeudis de l'Iliade".

Autour de J-G. Ballard. Avec Jacques Baudou, Frédérique Roussel et Robert Louit sur France Culture.


(0)
163 Vues
0 commentaire
29.11.2008

Figure-clé de la science-fiction britannique à partir de la fin des années 50, prophète du "présent visionnaire" et de l'éco-catastrophe, admiré de Jean Baudrillard, James Graham Ballard, que son roman Crash adapté par David Cronenberg a rendu mondialement célèbre, nous revient avec une série de publications :
 - tome I de ses Nouvelles complètes, 1956/1962 et un bref roman Sauvagerie, chez Tristram
 - réédition de ses premiers romans narrant des cataclysmes naturels chez Denoël (Sècheresse, Le monde englouti, La forêt de cristal)
 - parution d'un volume d'études aux éditions èRe
L'occasion de (re)découvrir un écrivain majeur, dont l'actualité de l'oeuvre est chaque jour plus éclatante.

Émission "Mauvais Genres", animée sur François Angelier.

Les racines de la liberté. Avec Eric Martin sur Anchor.


(0)
188 Vues
0 commentaire
2020

Le philosophe et universitaire Eric Martin nous propose, dans cette série d'interventions, de (re)découvrir des auteurs de la théorie critique, de la pensée québécoise ou de la tradition philosophique.
Le point commun entre toutes les pensées exposées étant de récuser la conception de la liberté supposément "auto-fondée", c'est-à-dire indépendante de quelque condition que ce soit. La liberté, en effet, a des "racines", c'est à dire qu'elle suppose des conditions qui la rendent possible et dont il importe de se montrer soucieux si l'on veut qu'elle conserve un sens et une réelle effectivité.

Pierre Laval, une biographie. Avec Renaud Meltz pour Les voix de l'histoire.


(0)
271 Vues
0 commentaire
2018

Renaud Meltz vient de livrer une monumentale biographie de Pierre Laval, l'homme le plus détesté de l'histoire de France.
Pacifiste forcené, partant de l'extrême gauche, maire d'Aubervilliers, sénateur, président du Conseil, il bascule vers le centre droit tout en s'enrichissant de façon troublante.
Acteur clé de la mort de la République en juillet 40, il invente la Collaboration avec l'Allemagne nazie pensant qu'il "roulera Hitler" et qu'il sera la sauveur de la France. Il finira par céder à tout, à aider au pillage du pays, et à livrer les juifs à la déportation.
En s'appuyant sur des archives neuves ou peu exploitées, Renaud Meltz renouvelle profondément la vision que nous avions de Pierre Laval.

Yukio Mishima (1925-1970), l'épée et le cerisier. Avec Annie Cecchi, Diane de Margerie, Claude-Michel Cluny, Nicolas Bataille, Tadao Takemoto, Marie-Claude de Brunhoff, Jean-Marc Pottiez, Donald Keene et Dominique Aury sur France Culture.


(0)
559 Vues
0 commentaire
15.11.1990

Séquestré par sa grand-mère, Yukio Mishima grandit solitaire. Dévoué à cette vieille femme malade qui lui transmet son culte pour le Japon traditionnel, il est très tôt fasciné par les acteurs et les théâtres kabuki et nô qui façonnent l'esthétique de son regard.
L'écrivain qui porte en lui "une force très japonaise et en même temps un vernis européen" connait bien la culture occidentale dont il adopte les codes vestimentaires et dévorait la littérature.
Réformé, le jeune homme échappe à la guerre mais créé des années plus tard une "société du bouclier", milice privée, dévouée à l'Empereur et fidèle au culte du bushido, code des principes moraux des samouraïs. Le jeune homme malingre s'est métamorphosé. En soumettant son corps à une discipline de fer il cherche à atteindre l'idéal athlétique des guerriers qu'il admire. 
Homosexualité et mort, tragédie et érotisme, hantent l'œuvre et la vie de celui qui n'hésite pas à se photographier en Saint Sébastien martyre : "tout ce qu'il voit prend des allures de théâtre et de tragédie". C'est d'ailleurs dans un dernier geste théâtral, spectaculaire et patriotique que Yukio Mishima, en 1970, se donne la mort en se suicidant par seppuku (éventration).

Émission "Une vie, une oeuvre", produite par Bénédicte Niogre.

Jim Harrison à voix nue, sur France Culture.


(0)
234 Vues
0 commentaire
07.2006

Scénariste, critique gastronomique et littéraire, journaliste sportif et automobile, Jim Harrison, né dans le Michigan en 1937, décide de devenir écrivain à l'âge de douze ans. D'abord enseignant à l'Université de New York, il retourne dans sa région natale et connaît ses premiers succès avec sa poésie, puis bifurque vers le roman tout en travaillant également pour le cinéma.
Depuis, il a publié des recueils de poésie et de nouvelles – dont Légendes d'automne, En route vers l'Ouest -, sept romans – dont Dalva, Un bon jour pour mourir, La route du retour - et une autobiographie, En marge.
Jim Harrison partage aujourd'hui son temps entre le Michigan et le Montana.

Une émission conduite par Clémence Boulouque.