Quand l'Amérique voulait détruire de Gaulle. Avec Eric Branca au Cercle Aristote.


(0)
99 Vues
0 commentaire
04.09.2017

Pourquoi de Gaulle refusa-t-il, en 1964, de présider les commémorations du vingtième anniversaire du débarquement allié en Normandie ? Parce qu'il se souvenait que, sans sa volonté farouche de faire échec aux plans de Roosevelt, la France ruinée de 1944 n'aurait pas été traitée autrement que l'Allemagne vaincue, privée d'une fraction de son territoire et placée sous administration militaire américaine. Pis, c'est sur une partie des élites de Vichy que, durant tout le confit, la Maison-Blanche avait misé pour barrer la route à l'homme du 18 Juin.
Grâce aux archives déclassifiées, mais aussi à des témoignages inexploités, il est désormais possible de raconter pour la première fois cette "guerre de trente ans" qui, de 1940 à 1969, opposa le Connétable de la France libre à la volonté de puissance des Etats-Unis. Alors que, aux instants les plus cruciaux de la guerre froide, le soutien du Général resta toujours acquis à Washington, le Département d'Etat et la CIA ont beaucoup tenté pour l'éliminer de la scène internationale.
Du financement du FLN algérien au concours prêté à l'OAS, de l'espionnage nucléaire à la corruption d'une partie de la classe politique française, en passant par l'enrôlement d'Hollywood dans la croisade antigaulliste, Eric Branca raconte avec verve l'histoire secrète et inédite d'un conflit rendu d'une brûlante actualité par l'élection de Donald Trump.

L'État islamique : notes de lecture, par Michel Drac.


(0)
462 Vues
0 commentaire
2017

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, s'emploie ici à comprendre ce qu'est l'Etat islamique.
Les origines, les divers acteurs et la structuration de cette entité assez improbable sont étudiés au travers de plusieurs notes de lecture afin de comprendre quels sont les enjeux derrière ce que représente Daesh.

Les stratégies masquées de la guerre. Avec Daniele Ganser à l'Anti-Zensur-Koalition.


(0)
205 Vues
0 commentaire
26.07.2014

Dans son livre Les Armées secrètes de l’OTAN Daniele Ganser démontre que des attentats, comme des "guerres contre le terrorisme", peuvent être manipulés.
Il convient alors de ne pas céder aux instrumentalisations visant à susciter la peur, car la stratégie de la tension est bien une réalité.
Pour preuve, durant 50 ans et dans le cadre de leur guerre contre le communisme, les États-Unis se sont appuyés sur l’OTAN pour organiser en Europe des attentats meurtriers qu’ils ont faussement attribués à divers groupuscules d'extrême-gauche.
Cette stratégie, et bien d'autres, visant à susciter la peur pour ensuite justifier de nouvelles guerres, sont toujours à l’oeuvre

Trump et les élections françaises : point de situation. Avec Maurice Gendre sur Meta TV.


(0)
281 Vues
0 commentaire
17.02.2017

Les polémiques liées aux personnalités politiques durant les périodes électorales ou durant l'exercice de leur mandat cachent en général des enjeux plus profonds. Ainsi en va-t-il de la diabolisation de Donald Trump aux Etats-Unis ou de François Fillon et Marine Le Pen en France.
Retour avec l'éditeur et chroniqueur Maurice Gendre sur les actualités politiques américaine après presque un mois de présidence Trump, et française avec la campagne à l'élection présidentielle qui bat son plein.

Trump à la Maison-Blanche : vers une reconfiguration de l'ordre international ? Avec Clément Nguyen au Cercle Aristote.


(1)
219 Vues
0 commentaire
06.02.2017

Ce qui était impossible s'est déroulé : Donald Trump est maintenant président des Etats-Unis, en pleine exercice de son mandat.
Il est temps d'interroger ses premières actions (constitution de son cabinet, premiers décrets signés, esquisse d'une nouvelle orientation géopolitique) et les attaques qui s'exercent contre lui et ses équipes.

42 ans de lutte de l'Occident contre Kadhafi. Avec Patrick Mbeko au Cercle Aristote.


(0)
262 Vues
0 commentaire
31.10.2016

Février 2011. Une insurrection armée éclate à l'Est de la Libye à la faveur de ce que la presse occidentale a baptisé le "printemps arabe". Plusieurs villes tombent aux mains de la rébellion, qui avec le soutien de l'OTAN, finit par renverser le colonel Mouammar Kadhafi, dirigeant de la Jamahiriya arabe libyenne. Le 20 octobre, les images épouvantables du corps ensanglanté, dénudé et sans vie du leader déchu seront fièrement exhibées dans les médias occidentaux comme un trophée. Comment en est-on arrivé là ?
Patrick Mbeko nous expose les logiques stratégiques qui ont guidé l'intervention militaire occidentale en Libye et démontre, à contrario de la rhétorique officielle et de nombreux "experts", que celle-ci est plutôt l'aboutissement d'un continuum historique qui prend son origine dès l'arrivée au pouvoir du colonel Kadhafi, le 1er septembre 1969.
Quatre décennies de guerres secrètes et de chasse à l'homme qui s’achèveront par l'exécution du leader libyen, au terme de sept mois de révolte savamment orchestrée par les pays de l'OTAN.

22 novembre 1963 : l'assassinat de JFK. Avec Jean-Marc Roeder sur Radio Ici et Maintenant.


(0)
6535 Vues
0 commentaire
18.11.2003

Abstraction faite des toutes dernières minutes consacrées à nos amis les extra-terrestres, cette émission présente, dans les moindres détails, le scénario ayant mené à l'assassinat du 35e président des Etats-Unis d'Amérique, John Fitzgerald Kennedy.
Un document important pour comprendre les enjeux de politique intérieure de la première puissance mondiale dans la période d'après-guerre.

Retour sur Gladio. Avec Daniele Ganser sur la RTS.


(0)
420 Vues
0 commentaire
21.11.2014

En amont des années 50, des milliers de citoyens européens auraient été recrutés par l'OTAN pour former une armée secrète, connue par le nom de code de Stay Behind. Des réseaux prêts à passer à lʹaction en cas dʹinvasion soviétique.
L'invasion nʹaura jamais lieu, mais les structures de Stay Behind vont rester en place jusqu'à 1990, jusquʹà ce que la branche italienne de l'organisation ne soit découverte et avec elle lʹopération Gladio. Pour la première fois une équipe a eu accès aux archives de l'organisation et obtenu le témoignage exclusif des leaders du réseau italiens et des commandants militaires.
Leur disponibilité a causé un effet domino  dans une partie du reste de l'Europe, de la Belgique à la Suisse.

Emission "Histoire vivante", animée par Jacques Mouriquand.