Le choix de la guerre civile : une autre histoire du néoliberalisme. Avec Pierre Dardot, Christian Laval, Haud Guéguen et Pierre Sauvêtre pour le Groupe d'Études sur le Néolibéralisme et les Alternatives.


(0)
182 Vues
0 commentaire
13.04.2021

Il est ici question du néolibéralisme sur le terrain qui, dès ses origines, fut le sien : le choix de la guerre civile en vue de réaliser le projet d'une pure société de marché. Une guerre de domination polymorphe qui sait parfois se doter des moyens de la coercition militaire et policière, mais qui se confond souvent avec l'exercice du pouvoir gouvernemental et qui se mène dans et par les institutions de l'État.
De Hayek à Thatcher et Pinochet, de Mises à Trump et Bolsonaro et de Lippmann à Biden et Macron, le néolibéralisme a pris et prend des formes diverses selon ce que commandent les circonstances. Et ce qui apparaît, dans cette perspective stratégique, c’est l'histoire d'une logique dogmatique implacable qui ne regarde pas aux moyens employés pour affaiblir et, si possible, écraser ses ennemis...

Christopher Lasch, un populisme vertueux. Avec Renaud Beauchard sur Amicus Radio.


(0)
272 Vues
0 commentaire
25.10.2019

Peu de sujets de l'actualité contemporaine ne sauraient trouver dans l'oeuvre de Christopher Lasch des explications de fond. Son analyse est d'une puissance critique inégalée parce qu'il évite l'écueil de ceux qui critiquent le capitalisme contemporain tout en présentant ses dégâts comme le prix du progrès matériel et moral.
Chronique de la rencontre programmée entre la fuite en avant du progrès, c'est-à-dire la destruction méthodique au nom du principe de plaisir de tous les piliers de l'ordre bourgeois et la rationalisation de tous les aspects de la vie par la dynamique du capitalisme, la critique du progrès de Lasch est fondée sur l'étude de la personnalité dominante produite par le capitalisme avancé : Narcisse ou le moi minimal.
Au travers des grands thèmes qui traversent la pensée de Lasch, Renaud Beauchard présente un panorama des diagnostics de Lasch sur son temps et sur la catastrophe anthropologique du capitalisme de consommation.
Il expose aussi la philosophie de l'espérance que Lasch a articulée au travers de l'exploration d'une tradition civique américaine dont la redécouverte offre des pistes au monde entier afin de faire en sorte que la volonté de construire une société meilleure demeure vivace sur les décombres encore fumants de la social-démocratie.

Émission "Les lundis du Bien commun", animée par Antoine Garapon.

Le populisme, danger réel ou fantasme des élites ? Avec Vincent Coussedière, Laurent Bouvet et Henri Deleersnijder au Cercle du Libre Examen.


(0)
238 Vues
2 commentaires
17.02.2014

Le populisme est aujourd'hui l'un des termes politiques les plus présents dans les débats, les analyses ou les critiques. Disposant d'une signification principalement péjorative, il désigne généralement un courant politique, ou un style politique, visant à flatter les mauvais instincts du peuple et opposant le peuple aux élites : pensons à Marine Le Pen, Viktor Orbán ou Silvio Berlusconi.
Cependant, s'il est dans la bouche de tous, son contenu semble en revanche moins explicite : certaines personnes pensent ainsi qu'il s'agirait d'un concept fourre-tout pour injurier son adversaire politique, tant il est employé à toutes les sauces pour désigner des personnes de tendances différentes, tandis que d'autres vont jusqu'à en faire "l'éloge".
C'est pour cela que cette notion doit être mise en débat, afin de questionner à la fois son histoire, son contenu et son application. Le populisme menace-t-il la démocratie et les libertés ? Est-ce une injure sans véritable fondement ou une idéologie avec un contenu précis ? Qui est populiste ? Et existe-t-il un "bon populisme" ?

Une conférence modérée par Jean-michel De Waele.

Populisme et néolibéralisme. Avec David Cayla pour la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
361 Vues
0 commentaire
06.01.2021

Le dernier ouvrage de l'économiste David Cayla nous plonge au cœur de deux réalités polémiques qu'il importe d'analyser en toute rigueur et de mettre en relation. Car le populisme n’est pas un simple phénomène électoral : c'est un mouvement de défiance envers les élites qui répugnent à intervenir dans l'économie. C'est aussi une protestation contre la croissance des inégalités.
Cette défiance et cette protestation sont liées au néolibéralisme, qu'il importe de définir précisément si nous voulons en sortir sans sacrifier nos libertés.

Le phénomène populiste. Avec François Bousquet chez Academia Christiana.


(0)
568 Vues
0 commentaire
08.2020

Les années passent et le bouleversement des paysages électoraux continue, sans parler de l'éclosion de mouvement sociaux comme les Gilets Jaunes. Les populistes sont de plus en plus nombreux dans la contestation et proches du pouvoir dans de nombreux pays d'Europe.
Comment comprendre cette vague de fond politique qui déferle sur nos vieux pays sous-industrialisés ? La grille de lecture économiciste est-elle suffisante ? Faut-il intégrer la variable de l'insécurité culturelle ? Et comment les partis politiques s'adaptent-ils à cette nouvelle donne ?

Faut il désespérer du peuple ? Avec David L'Epée pour l'Action Française.


(0)
500 Vues
0 commentaire
15.05.2020

Intellectuel suisse, collaborateur régulier des revues Éléments et Rébellion et rédacteur en chef de la revue Krisis, David L'Epée nous livre quelques réflexions sur les rapports qui existent entre pessimisme politique, déclinisme, misanthropie et anti-démocratie.
Prenant parti pour l'option inverse – celle de la confiance dans le peuple, de la démarche humaniste et la démocratie directe – David L'Épée a exposé les raisons pour lesquelles ce sentiment de désespérance, illusoire, faisait le jeu du pouvoir que nous contestons et était souvent le fruit d'un jugement erroné sur la situation.
Loin de céder à un idéalisme naïf, il s'agit de renouer avec une appréhension tragique de l'histoire, pleine de promesses et de possibilités, et de méditer sur la célèbre formule de Gramsci : le pessimisme de l'intelligence et l'optimisme de la volonté.

Les populismes : à la découverte d'un continent. Avec Olivier Dard sur Radio Courtoisie.


(0)
497 Vues
0 commentaire
30.10.2019

Eu égard aux polémiques qui l'accompagnent et à son omniprésence dans l'espace public, il faut prendre au sérieux la question populiste.
Mais qu'est-ce que le populisme ? Depuis un demi-siècle, les auteurs butent sur une définition. Sans doute parce que la réalité renvoie moins à un populisme qu'à des populismes. D'où le choix assumé du pluriel pour rendre compte de la richesse, de l'épaisseur et de la diversité du phénomène.
L'historien Olivier Dard, directeur, en compagnie de Christophe Boutin et Frédéric Rouvillois, du Dictionnaire des populismes, nous introduit à cette réalité incontournable de la vie politique contemporaine.

Émission "Voix au chapitre", animée par Anne Le Pape.

La démocratie, le populisme et le libéralisme. Avec Jacques Rancière sur RT France.


(0)
489 Vues
0 commentaire
12.02.2020

Dans cette échange avec le philosophe Jacques Rancière, on parle de peuple, de démocratie, de représentation, d'état de droit. Mais on parle surtout du temps dans lequel il y a du sens à parler de tout cela. Un temps auquel l'Histoire n'a fait aucune promesse ni le passé légué aucune leçon – seulement des moments à prolonger, aussi loin qu'on le peut.
En politique, quoi qu'en disent les gens graves, il n'y a que des présents. C’est à chaque instant que se renouvellent les liens de la servitude inégalitaire ou que s'inventent les chemins de l'émancipation.

Émission "Interdit d'interdire", animée par Frédéric Taddeï.