Politique, société et psychologie : notes de lecture, par Michel Drac.


(0)
1513 Vues
0 commentaire
2019

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, se penche ici sur différentes questions de société. De la philosophie politique aux problèmes de psychologie sociale, comprendre les visions du monde et les habitus qui structurent des collectifs où certaines minorités actives doit nous permettre d'avoir une compréhension plus fine de la marche du monde.
Ce travail est mené par la lecture de plusieurs livres dont les contenus sont ici exposés clairement.

Blogosphère et littérature. Avec Juan Asensio sur Canal Académie.


(1)
190 Vues
1 commentaire
2008

Comment la littérature a-t-elle été modifiée par l'arrivée d'Internet ? Les blogs sont-ils les derniers lieux où la critique littéraire peut encore s'exercer librement ?
Juan Asensio nous parle ici de son travail de blogueur littéraire, travail où il entend faire la "dissection du cadavre de la littérature" : tout un programme !

Émission "L'académie des blogs", animée par David Abiker et Elodie Courtejoie.

De Hollywood à Jacquie, comment les multinationales transmettent le virus de la pornographie à des prolétaires ubérises. Avec Lounès Darbois pour E&R à Lille.


(0)
160 Vues
0 commentaire
23.02.2019

Lounès Darbois, auteur de l'ouvrage Sociologie du hardeur (Kontre-Kulture, 2018), nous introduit aux thématiques de ses recherches qui visent à mettre en garde contre les dangers de l'addiction à la pornographie, en mettant notamment à nu les mécanismes qui lient la pornographie au marché, bénéficiant des dernières évolutions technologiques pour se répandre sur la planète.
Un problème mondial bénéficiant d'une propagande bien rodée, plus agressive d'année en année et tendant à se banaliser. Saurons-nous riposter ?

Les utopies du réseau. Avec Pierre Musso sur France Culture.


(0)
141 Vues
0 commentaire
03.12.2014

Est-ce que le couple utopie/réseau, dont l'exemple parfait serait l'Internet, nous décharge de l'utopie des transformations sociales ? Que s'opèrerait dans la fascination pour les nouvelles technologies de l’hyperconnexion ? Le transfert du socio-politique vers la technique, en postulant que l'utopie technique est bien plus réalisable, est-il acté ?
Le philosophe et professeur en sciences de l'information et de la communication Pierre Musso nous explique ce que la naissance d'Internet a voulu dire, retrospectivement, en termes d'imaginaires utopiques, jusqu'à l'idéologie triomphante du réseau aujourd'hui.

Émission "Les Nouvelles vagues", animée par Marie Richeux.

Des manuscrits antiques à l'ère digitale : le devenir machinique du livre. Avec Frédéric Kaplan à l'Université de Lausanne.


(0)
112 Vues
0 commentaire
26.08.2011

Le professeur de Digital Humanities à l'EPFL Frédéric Kaplan met en évidence le processus de machinisation dans lequel s'inscrit le livre, ce processus ayant pour finalité d'inscrire un objet dans une certaine fonction qui lui est propre et qui suffit à le définir complètement. Mais le livre n'a pas encore atteint ce stade en ce qu'il permet d'organiser un discours dans l'espace : le livre a une fonction "architecturante".
C'est ici qu'il faut distinguer le livre de l'encyclopédie : alors que le livre organise un discours, l'encyclopédie englobe le monde. Cette dernière décompose le livre en noeuds sémantiques afin d'en extraire des contenus en vue d'une standardisation, tout en s'interrogeant sur les pratiques de lectures afin d'en tirer des "reading analytics".
Le livre demeure ainsi une entité fermée contenant des données qui peut donc, contrairement à l'encyclopédie, innover, mais dont la forme actuelle reste menacée : l'avenir seul pourra nous dire quel sera le livre de demain.

Lanceurs d'alerte : quelles conséquences ? Quelle protection ? Avec Jean Stern chez Les Amis du Monde diplomatique à Versailles.


(0)
132 Vues
0 commentaire
12.09.2015

Ils sont la hantise des administrations, des banques, des armées, des ambassades : depuis une décennie, les lanceurs d'alerte dévoilent la face cachée des institutions. Médecins, informaticiens, soldats, banquiers, ils ne veulent pas couvrir les vilenies dont ils ont connaissance. Evasions fiscales, dangers sanitaires, écoutes illégales, exécutions sommaires : rien n’échappe à leur vigilance.
Briser la loi du silence a pourtant un coût humain : prison, exil, menaces, pressions. Dans ce nouveau paysage de l'information où tout va plus vite, où la communication a souvent pris le pas sur l’information, où l'info et l'intox font parfois bon ménage, les lanceurs d’alerte sont-ils les briseurs d'un monde sous contrôle, les fantassins des vérités cachées ?
Cela vaut la peine de s'interroger sur leurs pratiques et leur destin, au moment ou le gouvernement Français fait adopter des lois menaçant la liberté d'expression et accentuant encore le contrôle numérique de nos sociétés.

Pour une théorie critique du monde numérique. Avec Mark Hunyadi à l'Université catholique de Louvain.


(0)
131 Vues
0 commentaire
26.04.2018

Avec l'extension du numérique, les machines se substituent à nos actions et à nos réflexions grâce à l'extraction et à l'utilisation de nos données. Ce que visent les GAFA, c'est en quelque sorte un pilotage automatique de notre existence.
On nous crée des attentes avant même qu'on ne les ait, on rend nos comportements automatiques, on diminue nos réflexions, on automatise notre désir. De plus en plus de pans de notre vie sociale sont régis par ces algorithmes. Cela crée une pression et les gens anticipent cette évaluation, ils savent ce qui plaît ou ne plaît pas et adaptent leurs comportements en fonction.
Le professeur de philosophie politique et morale Mark Hunyadi nous propose de réfléchir aux impacts du numérique sur la société d'aujourd'hui.

1984, un manuel d'instructions ? Avec Jérémie Zimmermann sur ThinkerView.


(0)
231 Vues
0 commentaire
18.10.2018

C'est au tour de Jérémie Zimmermann, ancien porte-parole de la Quadrature du Net, de nous partager ses réflexions sur les évolutions récentes d'Internet, du logiciel libre et de l'informatique en rapport avec la protection de la vie privée.
Son regard libre et critique nous aide particulièrement à comprendre en quoi notre "société du confort" et engendré un design industriel qui nous laisse croire que n'importe quel outil informatique est facile d'accès. Mais penser que des outils aussi complexes et puissants que des ordinateurs sont à la portée de tout le monde est une erreur intellectuelle.
Il nous faut penser l'usage de ces technologies autrement qu'au travers de l'opposition "user-friendly" vs. "trop-compliqué, j’ai pas le temps" et remplacer cette approche par celle de "l'émancipation et l'autonomie individuelle et collective" vs. "le contrôle et la surveillance". Si, dans le design, on cherche à rendre les gens autonomes, adultes et indépendants, on quitte la quête de la simplification à outrance -qui peut parfois générer un certain abrutissement-, et on ouvre de nouvelles façons de concevoir des interfaces qui misent sur l'intelligence de l'utilisateur.
Un discours à écouter attentivement.