La nouvelle donne géopolitique. Avec Olivier Kempf et l'amiral Jean Dufourcq à l'Institut Turgot.


(0)
413 Vues
0 commentaire
22.08.2011

Alors que notre monde semble chaque jour plus instable, les deux intervenants -Olivier Kempf et l'amiral Jean Dufourcq- dressent un panorama de l'état géopolitique du moment.
Une manière de s'interroge sur les défis que notre système de défense aura à relever au sein de cette situation toujours en changement.

Jean-François Revel, libéral intégral. Avec Alain Laurent à l'Institut Turgot.


(0)
333 Vues
0 commentaire
14.05.2014

Philosophe et essayiste libéral, Alain Laurent est aussi directeur de la collection Penseurs de la liberté, aux éditions des Belles Lettres. A l'occasion de la sortie du livre de Philippe Boulanger "Jean-François Revel : la démocratie libérale à l'épreuve du XXème siècle", Alain Laurent nous présente l'étonnante évolution intellectuelle et politique qui a mené Jean-François Revel, à partir de la fin des années 1970, des rivages d'un engagement de gauche au service du socialisme jusqu'à l'écriture d'ouvrages relevant d'une pure philosophie "libérale intégrale", voire même, par certains aspects, franchement libertarienne.
Alain Laurent nous montre en quoi Jean-François Revel occupa à la fois une place centrale et singulière dans l'histoire des idées en France. Centrale car il a participé aux polémiques les plus vives sur les terrains les plus divers et les plus sensibles ; singulière, car sa posture résolument libérale l'a clairement condamné -à gauche comme à droite- à l'incompréhension irritée ou à l'ostracisme affiché des milieux politiques, médiatiques et académiques français.

Transition démographique et convergence des civilisations. Avec Youssef Courbage à l'Institut Turgot.


(0)
366 Vues
0 commentaire
13.10.2009

Youssef Courbage développe une thèse très iconoclaste sur l'évolution culturelle et politique du monde musulman : la révolution démographique qui y est actuellement en cours montre une chute rapide, et très largement méconnue, de la fécondité des populations.
Cette transition démographique serait un indicateur de l'évolution des mentalités et de l'intensité du processus de modernisation.
Et c'est tout naturellement qu'il en tire un certain nombre de conclusions politiques, notamment sur les perspectives d'évolution du terrorisme islamique, à contrecourant de la plupart des idées reçues. Pour lui, cette chute de la fécondité est l'indice d'une révolution culturelle et mentale qui rapprochera le monde musulman du monde occidental.
Une grille de lecture intéressante pour replacer les soubresauts de notre actualité immédiate dans un cadre plus général d'évolution des populations.

L'école autrichienne d'économie. Avec Gérard Dréan à l'Institut Turgot.


(0)
391 Vues
0 commentaire
08.04.2013

Gérard Dréan nous entretient ici des origines et idées principales de l’école économique dite "autrichienne", en présentant leur développement progressif au sein du contexte historique de la fin du XIXe siècle et des évènements qui ont bouleversé le monde entre 1914 et 1945.
Il brosse un tableau des controverses qui ont forgées ses convictions, qui en ont fait une école originale, et qui reste une source d'inspiration pour beaucoup de libéraux aujourd'hui.

Vers la fin du réchauffisme ? Avec István Markó à l'Institut Turgot.


(0)
482 Vues
0 commentaire
29.05.2013

Istvan Marko fait partie d'un groupe de scientifiques belges, issus de différentes disciplines, qui unissent leurs efforts pour montrer que, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, le débat sur le réchauffement climatique est loin d'être clos.
Est donc présenté ici, de manière complète et exhaustive, l'ensemble des critiques scientifiques qui conduisent à douter de la validité des analyses et prévisions "réchauffistes" du GIEC sur l'évolution du climat.
Car ces dernières années, de nombreux faits sont venus contredire les théories du Groupe intergouvernemental d'étude du climat (le GIEC).
Pourquoi les températures n’ont-elles plus augmenté à la surface du globe depuis 1998, tandis que les émissions de CO2 ne cessaient de croître ? Pourquoi le volume de glace en Antarctique ne diminue-t-il pas ? Pourquoi les scientifiques impliqués dans le "Climategate" refusent-ils de fournir les données sur lesquelles se basent leurs prévisions ? Et surtout, pourquoi les prédictions alarmistes proférées par ces scientifiques ne se sont-elles pas réalisées ?
Telles sont quelques-unes des passionnantes questions qui ont été posées au cours de cette réunion.

Théorie du genre et subversion du droit. Avec Drieu Godefridi à l'Institut Turgot.


(0)
316 Vues
0 commentaire
20.03.2013

La théorie du genre, dans sa forme la plus aboutie, nie la naturalité du sexe pour n’y voir qu’une construction purement culturelle. Elle considère que le modèle sexuel actuel -homme, femme- n’a d’autre fonction que d’assurer le primat de l’hétérosexualité et du masculin, en réprimant les modèles divergents.
Elle en appelle, dès lors -et logiquement- à éliminer toute référence au masculin et au féminin, et à porter le fer jusqu’au cœur de la loi, car ces références, explique-t-elle, ne sont que le paravent de "relations de pouvoir" illégitimes et oppressives.
La plupart des Français n'ont découvert l’existence de cette étonnante théorie qu’à l’occasion du débat sur le mariage homosexuel. Soit un an après l’adoption, au Conseil de l’Europe, de la Convention d’Istanbul contre les "violences de genre", qui consacrait la version la plus radicale de cette théorie.
Comment une prise de pouvoir aussi massive a-t-elle pu se réaliser de manière subreptice ? Quel est l’empire réel du "genre" sur le droit, en France et en Europe ? Quels sont les fondements et les objectifs ultimes de l’idéologie du genre ?
Telles sont les questions sur lesquelles Drieu Godefridi est venu nous entretenir.

La régression intellectuelle de la France. Avec Philippe Nemo à l'Institut Turgot.


(0)
497 Vues
0 commentaire
23.06.2011

Dans ce petit essai qu'est "La régression intellectuelle de la France", Philippe Nemo montre comment les libertés d'expression et d'opinion sont, dans notre pays, victimes d'un véritable processus de régression de la pensée qui affecte profondément le débat public, et conduit à la multiplication de tabous et d'interdits à caractère magico-religieux.
Il y dissèque notamment la manière dont les "lois de censure" que sont la loi Gayssot, la loi sur la HALDE, les lois dites "mémorielles" conduisent à une complète dénaturation des principes fondamentaux du droit et de la justice.
"On ne raisonne plus dans le pays, conclue-t-il, en termes de vrai et de faux, mais, comme dans les sociétés primitives, de pur et d'impur. En conséquence, la France connaît ces années-ci une situation de régression intellectuelle caractérisée qui l'empêche de penser rationnellement son avenir".

Marché de l'art et dirigisme culturel. Avec Aude de Kerros et Jean-Louis Harouel à l'Institut Turgot.


(0)
383 Vues
0 commentaire
19.01.2011

La politique culturelle est un domaine d'intervention publique lourde : l'Etat et les collectivités consacrent des dotations importantes pour acheter sur les marchés de l'art et du spectacle dont les principales transactions sont conduites par des opérateurs marchands internationaux.
Cette intervention publique française se révèle pourtant particulièrement pernicieuse, notamment dans le domaine des arts plastiques: peinture, sculpture, gravure ... domaine où triomphe depuis trente ans le concept forgé de "l'art contemporain".