Indépendances et décolonisation : l'Afrique à l'heure du bilan. Avec Bernard Lugan à Lauzon au Canada.


(0)
479 Vues
0 commentaire
03.1995

Accrochés à des pourcentages de PIB désincarnés ou artificiels, "experts" et médias mentent à l'Afrique quand ils lui font croire qu'elle a "démarré" et qu'une "classe moyenne" y est née. En effet, non seulement le continent ne se développe pas, mais, au sud du Sahara, il est même revenu à une économie de "comptoir".
Au XVIIIe siècle ces derniers étaient esclavagistes ; aujourd'hui, ils sont pétroliers, gaziers ou miniers. Comme ceux d'hier, ceux d'aujourd'hui n'enrichissent qu'une infime minorité d'acteurs-profiteurs cependant que la masse de la population subit en tentant de survivre.
Allons-nous donc continuer de mentir à l'Afrique quand, confrontées à la misère et pour échapper au désastre dont elles sont les premières victimes, ses jeunes générations migrent en masse, du village à la ville et de la ville à l'étranger, risquant leur vie dans de dangeureuses équipées vers de supposés "paradis" ?
Afin d'attaquer les vraies causes du mal, les acteurs africains et européens doivent commencer par cesser de s'abriter derrière ces postures dogmatiques et ces mensonges qui, depuis des décennies, engluent le continent dans les échecs.

Pour un féminisme anti-colonialiste. Avec Sabine Masson sur Radio Libertaire.


(0)
103 Vues
0 commentaire
2018

Comment se façonne "l'Autre" dans les politiques de développement vis-à-vis des populations indigènes rurales au Mexique et au Honduras ? Comment interviennent les rapports sociaux de sexe et de race dans cette construction ? Que dit-elle de l'actualité des relations coloniales de pouvoir ?
En se fondant entre autres sur son expérience de recherche-action dans ces pays d'Amérique latine, Sabine Masson analyse quelques-uns des mécanismes de construction sociale de l'altérité sous l'angle du genre et du racisme. Un travail qui s'inscrit dans les débats contemporains sur la question des héritages coloniaux, évoqués aussi en rapport au contexte européen de racisme et de sexisme, d'islamophobie et de répression des migrants.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Guerre d'Algérie, tragédie ou trahison ? Avec Jean Sévillia sur Radio Courtoisie.


(0)
192 Vues
0 commentaire
23.12.2018

Plus d’un demi-siècle après l'indépendance de l'Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain ?
La conquête et la colonisation au XIXe siècle, le statut des différentes communautés au XXe siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l'Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd'hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs.
Dans son livre Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu'elle fut : celle d'une déchirure dramatique où aucun camp n'a eu le monopole de l'innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s'ils l'ignorent ou le nient.

Émission du "Libre Journal des amitiés françaises", animée par Thierry Delcourt.

Algérie : la colonisation selon François Hollande. Avec Daniel Lefeuvre et Jean Monneret sur Radio Courtoisie.


(0)
214 Vues
0 commentaire
14.01.2013

Après plus d'un siècle de colonisation, après la guerre meurtrière de décolonisation qui aura mené l'Algérie à l'indépendance et après le récent passage de François Hollande en Algérie où quelques discours ambigus (c'est le moins qu'on puisse dire) ont été prononcé, il est plus que temps de faire l'inventaire des effets de la colonisation française dans ce pays.
L'Algérie a-t-elle été profitable, économiquement parlant, pour la France, ou n'a-t-elle été qu'un fardeau pour la métropole ? Qu'en a-t-il été de l'agriculture ? Et de l'évolution de la santé ? La France a-t-elle pillée les hydrocarbures découverts dans le Sahara ?
Analysant les relations complexes et changeantes entre les différents acteurs de la colonisation, Daniel Lefeuvre et Jean Monneret proposent une histoire nuancée et critique de ce pan tragique de notre passé colonial, et mettent à mal, au passage, bien des idées reçues.

Émission du "Libre Journal de midi", animée de Roger Saboureau.

Les communistes et les guerres de décolonisation. Avec Alain Ruscio au Cercle Universitaire d'Études Marxistes.


(0)
145 Vues
0 commentaire
21.03.2019

Historien et spécialiste de l'histoire coloniale, Alain Ruscio a consacré sa thèse à l'Indochine coloniale. Il a plus récemment étudié l'Algérie coloniale et élargi ses travaux vers une histoire comparative des colonies françaises.
Lors de cette conférence, Alain Ruscio compare la position et l'action des communistes lors des deux guerres de décolonisation, les guerres d'Indochine et d'Algérie (1945-1962) pour nous permettre d'appréhender cette problématique de manière dépassionnée.

Algérie : désinformation et repentance à propos de la décolonisation. Avec Daniel Lefeuvre et Jean Jolly sur Radio Courtoisie.


(0)
125 Vues
0 commentaire
12.03.2012

Pendant la brève parenthèse coloniale occidentale, la France a-t-elle pillé l'Algérie ? Quel était le statut de cette colonie sur le plan économique, politique et social par rapport à la métropole ? La décolonisation a-t-elle été subie où s'est-elle révélée comme une mesure urgente et nécessaire ? Les français d'aujourd'hui ont-ils une dette à l'égard des algériens ?
Alors que le mythe de la culpabilité coloniale et la culture de repentance-soumission ont envahi notre société, l'historien Daniel Lefeuvre et le grand reporter Jean Jolly rétablissent quelques vérités quant à cette période troublée de l'histoire de notre pays.

Émission du "Libre Journal de midi", animé par Roger Saboureau.

L'Algérie et la repentance coloniale. Avec Daniel Lefeuvre pour Herodote.net.


(0)
224 Vues
0 commentaire
04.2006

L'historien Daniel Lefeuvre nous propose de revenir de façon nuancée et critique sur la colonisation et la guerre d'Algérie, pans tragiques de notre passé colonial.
Mais c'est surtout des enjeux de mémoire dont il est question. Car après la décolonisation, une nouvelle génération d'anticolonialistes s'est levée, qui mène combat pour dénoncer le péché capital que nous devons tous expier : notre passé colonial, à nous français.
Mais le passé est-il aussi simple pour se résumer à un affronterment entre des gentils et des méchants ? Et peut-on en finir avec la repentance se faire le chantre de la colonisation ?
Un entretien mené par Richard Fremder, qui risque de heurter les partisans de la commémoration nostalgique comme les tenants d'une repentante mal entendue.

François Maspero (1932-2015), passeur de présent. Avec François Gèze, Julien Hage, Annie Morvan, Edwy Plenel, Michel Piccoli et Klavdij Sluban sur France Culture.


(0)
275 Vues
0 commentaire
23.04.2016

François Maspero est mort le 12 avril 2015 à l'âge de 83 ans. De la seconde guerre mondiale où moururent son père et son frère, aux guerres coloniales que ses éditions ont invité à penser différemment, en passant par les débats d'une société en plein bouleversement, Maspero a tracé une voie nouvelle dans l'histoire du livre et de l'édition de sciences humaines et sociales.
Sa librairie et ses éditions ont été un repère, un lieu de formation et d'échange pour toute une génération qui entrait en politique avec la guerre d'Algérie, les décolonisations et les mobilisations pour ouvrir la société. Et lorsque cette voie fut poursuivie par d'autres — dans les éditions La Découverte, créées en 1982 — Maspero a trouvé, toujours dans le compagnonnage des livres, sa propre "voix" d'auteur : écrivain toujours en mouvement, traducteur et extraordinaire conteur.
Rares sont les éditeurs qui ont aussi créé une œuvre littéraire personnelle aussi intime que tournée vers le monde. Une vie d'engagement, pour et par le livre.

Émission "Une vie, une oeuvre", animée par Perrine Kervran.