Terrorisme, face cachée de la mondialisation. Avec Richard Labévière au Club suisse de la presse.


(0)
41 Vues
0 commentaire
08.12.2016

Le terrorisme tue. Il produit émotions, compassions, malentendus et contresens. Il s'est installé au coeur même de nos sociétés comme une fatalité. De la petite délinquance à la grande criminalité, il est devenu le stade suprême de la mondialisation.
À l'appui d'un long travail d'enquête, Richard Labévière remonte aux causes du phénomène. Il décrit les impasses de la "guerre contre la terreur", le cynisme mercantile des pays occidentaux envers les pétromonarchies, la désinformation de médias voyeurs qui basculent dans la propagande et les fadaises d'improbables experts.
Aujourd'hui, l'Arabie saoudite demeure l'un des principaux financiers de l'Islam radical, qui tue non seulement dans les pays occidentaux, mais aussi et surtout dans le monde arabo-musulman. Ce scandale perdure en toute impunité depuis plus de trente ans, parce qu'il engraisse marchands de canons et autres prédateurs. Le terrorisme profite aussi d'une révolution numérique dont personne ne maîtrise les effets et qui échappe au contrôle des États.
Il s'agit ici de comprendre de quoi est faite la matrice qui engendre la terreur, de transformer l'irrationalité de l'émotion en entendement, de se donner les moyens de savoir. Après plus de vingt ans de reportages de terrain et d'analyses, Richard Labévière démonte les rouages du terrorisme moderne et avance plusieurs propositions pour en combattre la fatalité.

La répression du révisionnisme historique. Avec Damien Viguier chez E&R à Lille.


(0)
74 Vues
0 commentaire
25.02.2017

Dans le cadre de son cycle de conférences sur les outils juridiques de la domination, Damien Viguier s'arrète ici sur la répression du révisionnisme qui se fait en France au nom de la loi Gayssot.
Car si une société se définit par ses tabous, eux-mêmes protégés par des dogmes, quel ordre politique et moral ces actions en justice nous révèle-t-il ?

De l'Hôtel-Dieu à l'Hôpital-Général. Avec Marion Sigaut et Claire Colombi chez E&R à Avignon.


(0)
71 Vues
0 commentaire
28.05.2016

Au Moyen âge, c’était l’Hôtel-Dieu. Au XVIIIe siècle, ce fut l’Hôpital général. Deux institutions de secours destinées aux plus humbles et aux nécessiteux, aux enfants trouvés, aux enfants perdus.
Une plongée dans le monde inattendu du "noir Moyen Âge" en compagnie de la médiéviste Claire Colombi et du siècle des "Lumières" avec Marion Sigaut, historienne spécialiste du XVIIIe siècle.

Faut-il sauver la Cour Pénale Internationale ? Avec Juan Branco à Aix-en-Provence.


(0)
89 Vues
0 commentaire
20.02.2017

En pleine crise de légitimité, la Cour Pénale Internationale est le fruit de nombreuses critiques, notamment en cause, son action se concentrant sur le continent africain alors qu’aucune enquête n’a par exemple été ouverte pour le cas de la Palestine ou de l’Afghanistan.
Au coeur des enjeux internationaux, la Cour Pénale Pnternationale peut-elle s’affranchir du jeu des grandes puissances afin d’instaurer une réelle justice pénale internationale?
Juan Branco, ancien assistant du procureur à la Cour Pénale Internationale, s’appuie sur son expérience afin de mettre en lumière les limites relatives à son fonctionnement.

Une conférence organisée par l'association Reesah - REseau d'Etudiants Spécialisés en Action Humanitaire.

Enquêtes sur le trafic d'organes au Kosovo. Avec Dick Marty sur Radio Zinzine.


(0)
131 Vues
0 commentaire
09.2014

Pour le compte du Conseil de l'Europe, le sénateur suisse et ex-procureur du Tessin Dick Marty a rendu un rapport qui tend à confirmer l'existence d'un réseau de trafic d'organes durant la guerre du Kosovo. En effet, jusqu'à 500 serbes du Kosovo auraient disparu sans laisser de traces pendant le conflit (1998-99).
Ces allégations ont d'abord été rendues publiques pour la première fois par la Suissesse Carla Del Ponte, ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, dans son livre La chasse, les criminels de guerre et moi.
Retour sur cette affaire sordide qui jette un peu plus le discrédit sur cet état mort-né qu'est le Kosovo.

La fin de l'Etat de Droit, par Jean-Claude Paye.


(0)
151 Vues
0 commentaire
2008

Les attentats du 11 septembre 2001 ont été l'occasion d'un bouleversement du droit aux Etats-Unis et en Europe. Patriot Act, décision-cadre européenne et autres lois de sécurité intérieure s'attaquent aux libertés fondamentales associées à l'Etat de droit. Généralisant les procédures d'exception, neutralisant les garanties constitutionnelles, elles organisent une surveillance globale des populations. La définition qu'elles donnent de l'acte terroriste laisse la place à toutes les interprétations, permettant de criminaliser les mouvements de contestation, en particulier altermondialistes.
La conférence de Jean-Claude Paye, sociologue, fait un bilan détaillé de cette mutation du droit et tente de dégager les logiques qui y sont à l'œuvre. Il met en évidence un véritable changement de régime politique, l'état d'exception permanent se substituant à l'Etat de droit. Et, éclairant le rôle moteur des Etats-Unis dans ce processus, il montre comment, en réorganisant à leur profit les relations internationales, ils mettent en place une structure impériale où la suspension du droit acquiert un caractère constituant.

L'Amérique latine et nous : entre fascination et idées reçues. Avec Thierry Noël pour l'Université Réelle à Montpellier.


(0)
111 Vues
0 commentaire
27.05.2017

L'Amérique latine continue d'étonner, et c'est bien souvent au travers d'idées reçues que la France s'invente un rapport étrange avec ce continent.
Thierry Noël, historien et spécialiste de cette région du monde pour y avoir longtemps voyagé, évoque les liens anciens et plus récents qui nous lient, les intérêts réciproques qui pourraient nous rapprocher mais aussi les nombreux clichés et malentendus qui troublent parfois la vision que nous avons de cet univers fascinant.

Le retour de la guerre économique. Avec Christian Harbulot, Jean-François Gayraud, David Simonnet et Olivier Zajec à Grenoble.


(0)
130 Vues
0 commentaire
10.03.2012

Cette rencontre fait intervenir quatre professionnels qui exposent comment l'économie française, et plus largement européenne, peut être victime de certaines pratiques de prédation économique, légales ou criminelles.
Jean-François Gayraud, criminologue, évoque le développement du crime organisé venu des pays émergents. Christian Harbulot, quant à lui directeur de l’Ecole de Guerre économique, nous parle du détournement des technologies. L'industriel David Simonnet, président d’Axyntis, une entreprise de taille intermédiaire spécialisée dans la chimie fine, aborde la problématique des contrefaçons et de la qualité des produits mis sur le marché. Finalement, Olivier Zajec, expert en matières premières, met en lumière le monopole chinois sur les "terres rares" et les enjeux géopolitiques liés au contrôle de cette ressource.

Une table ronde organisée pendant le festival de géopolitique et de géoéconomie de l'Ecole de Management de Grenoble.