Réponse aux décoloniaux et autres calomniateurs de la France. Avec Bernard Lugan pour le Cercle Aristote.


(0)
200 Vues
0 commentaire
25.06.2021

Alliés à l'islamo-gauchisme, les "décoloniaux" ont entrepris de déconstruire la France au moyen d'un terrorisme médiatique et intellectuel sans précédent. Ce n'est pas de "séparatisme" qu'il s’agit. Ils ne veulent en effet pas faire sécession. Ils bénéficient de tant d’avantages dans cette France qui les accueille, les nourrit, les loge, les soigne, les éduque… et qu'ils haïssent…
Leur but est d'invertir la France. Pour ensuite la soumettre en lui imposant des normes raciales, philosophiques, culturelles, sociales, politiques, historiques, alimentaires, vestimentaires, artistiques, sexuelles et religieuses qui, toutes, vont à l'encontre de sa nature profonde.
En pleine déroute intellectuelle, acculés dans l'impasse idéologique des "droits de l'homme", du "vivre ensemble", du "pas d'amalgame" et du sépulcre phraséologique de la "laïcité", les dirigeants français  sont désarmés face à cette entreprise de subversion et de conquête, unique dans l'Histoire millénaire de ce pays.
Quant aux indigènes français, sommés de débaptiser leurs rues, de dépouiller leurs musées, de renier leur Histoire, d'abattre leurs statues, et, quasiment, de devoir s'excuser d'exister, ils ont le choix entre la "soumission" et la réaction.
Or, cette dernière passe par la totale remise en question du corpus idéologique dominant, terreau sur lequel se développent et prospèrent les pensées invasives qui veulent faire de la France autre chose que la France…

Émission "Vendredi c'est PYR !",  animée par Pierre-Yves Rougeyron et Maxime Logerot.

La menace soviétique était-elle réelle ? Avec Laurent Henninger pour le Cercle Aristote.


(0)
184 Vues
0 commentaire
05.07.2021

La guerre froide a effrayé la planète pendant un demi-siècle. En 1989 puis en 1991, le rideau de fer est tombé. Dès lors, prédisait-on, le monde serait plus sûr, plus démocratique.
Mais y'a-t-il jamais eu de véritable menace soviétique ? La guerre froide a-t-elle été autre chose qu'une création américaine dans laquelle les européens se sont fait embobiner pendant plus de 50 ans ?
Il est plus que temps de rembobiner cette séquence historique et de la repasser avec un regard neuf et déuné d'a priori.

Questions stratégiques. Avec Jacques Sapir pour le Cercle Aristote.


(0)
167 Vues
0 commentaire
09.07.2021

Le XXe siècle a vu tous les visages de la stratégie se mettre en place, et c'est une nouvelle approche du fait stratégique que dévoile l'économiste non-orthodoxe Jacques Sapir dans ses derniers travaux.
En effet, les questions militaires et stratégiques ne s'opposent pas à l'économie, bien au contraire car cette dernière est bien un espace de rapports de force. Et quand on parle des unes, on évoque l'autre; et inversement.

Émission "Vendredi c'est PYR !", animée par Pierre-Yves Rougeyron.

Renaissance. Avec Pierre-Yves Rougeyron pour le Cercle Aristote.


(0)
134 Vues
0 commentaire
05.07.2021

La fascination pour le déclin est une passion triste. Pour les peuples encore vivant et qui entendent rester debout, il y aura toujours un demain.
C'est ce vitalisme que nous nous devons d'avoir chevillé au corps, par respect pour l'héritage que nous ont légué nos ancêtres, mais peut-être encore plus pour ce que nous transmettrons à nos enfants.
La paranthèse de la décadence doit se referment pour laisser place à la renaissance.

Venezuela, un coup d'Etat à l'ombre de la pandémie. Avec Romain Migus pour le Cercle Aristote.


(0)
114 Vues
0 commentaire
02.05.2020

Ecrivain et journaliste, Romain Migus nous partage son point de vue sur le Venezuela, pays dans lequel il a vécu une dizaine d'années, tant du point de vue intérieur qu'au niveau de ses relations internationales.
Spécialiste des révolutions latino-américaines et de la guerre médiatique, ses prises de position détonnent avec les commentaires habituels des médias institutionnels.

Émission "Entretien de la Quarantaine", animée par Pierre-Yves Rougeyron.

Le chaudron vert de l'islam centrasiatique. Avec David Gaüzère et Yoann Nominé pour le Cercle Aristote.


(0)
159 Vues
0 commentaire
18.04.2021

Depuis 1991, l'Asie centrale post-soviétique connaît un retour en force des religions, notamment de l'islam. La ré-islamisation s'accompagne d'une radicalisation certaine : prédicatrice dans les années 1990, politique dans les années 2000 et violente depuis les années 2010.
Le chaudron vert de l'islam centrasiatique est aujourd'hui porté par l'Organisation État Islamique et sa branche locale "Khorasan" qui n'entendent que re-transplanter en Asie centrale une vision idéologisée et politisée de l'idée médiévale khaldûnienne d'une "revanche des ethnies combattantes et périphériques sur les centres culturels et déliquescents de l'islam".
Il est temps que les forces de la résistance locales et régionales puissent trouver un terrain d'entente et offrir un autre avenir, alternatif à la fois aux régimes autoritaires et aux nouvelles forces de l'islam radical.

La démocratie directe contre la sécession des élites. Avec Pierre Mandon pour le Cercle Aristote.


(0)
151 Vues
0 commentaire
02.2021

La démocratie directe revient en force en France, comme une volonté de renouveau du fait politique face à une crise de légitimité des régimes occidentaux, inédite depuis la chute de l'Union Soviétique, il y a trois décennies. Il s’agit donc pour Pierre Mandon de proposer une définition claire et précise de ce que recouvre ce concept et de ce que sont ses instruments contemporains. Etant pratique courante, non seulement chez le voisin suisse, dans la plupart des Etats fédérés des Etats-Unis et dans plusieurs dizaines de pays dans le monde, sous une forme plus ou moins étendue, il est possible d'en discerner quelques effets tangibles, impactant concrètement la vie politique de la cité.
Cela dit la littérature académique à ce sujet, bien que conduite par des chercheurs le plus souvent rigoureux dans leurs méthodes, souffre trop souvent du fait qu'elle n'étudie que trop rarement ce qui conditionne la démocratie directe : la tyrannie de la majorité, la dictature de la minorité intolérante, l'ingénierie sociale, mais également l'évolution de la technologie et des conditions énergétiques et environnementales. Mais aussi et peut être surtout une absence d'analyse de ce qui lui donne sa puissance d'agir, à savoir d'un côté la capacité pour les citoyens et l'Etat-nation d'exercer la souveraineté et de l'autre côté son fondement philosophique, celui du républicanisme civique aristotélicien, supposant aujourd'hui des hommes et bien sûr des femmes en âge d'être en armes pour défendre la cité et accomplissant des taches civiles bénévoles pour la collectivité, comme l'illustrent, parmi une infinité d'exemples, les cas des pompiers miliciens et des parlements de milice dans les communes suisses.
Il est indispensable d'insister sur ces aspects car répétons-le : jamais le sujet de la démocratie directe n'aura paru aussi important qu'à l'ère du crépuscule annoncé de l'ère libérale.

Crise du coronavirus : aspects politiques et juridiques. Avec Régis de Castelnau pour le Cercle Aristote.


(0)
179 Vues
0 commentaire
03.04.2020

Les responsabilités engagées dans les décisions prisent pour faire face à la crise du coronavirus sont accablantes, qu'elles soient directement politiques ou administratives.
Dans un premier temps, l'avocat honoraire et animateur du blog "Vu du Droit" Régis de Castelnau s'exprime sur les aspects politiques de la crise et leurs conséquences à moyen/long terme.
Compte tenu des défaillances constatées et des infractions commises, les aspects juridique et judiciaire de l'inéluctable reddition des comptes se doivent d'être explorés dans un second temps.
Viendra inévitablement le moment de présenter la facture…

Émission "Entretien de la Quarantaine", animée par Maxime Le Nagard.