Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(1)
1508 Vues
1 commentaire
01.2015

Après une longue introduction où la signification et les conséquences politiques de l'attentat contre Charlie Hebdo sont traités, Pierre-Yves Rougeyron revient sur l'actualité du mois de janvier. Entre les secousses populaires dans l'Union européenne (Siriza) et la "révolte des élites" (QE de la BCE), entre les différents dossiers géopolitiques (Ukraine, Boko Haram), il reste encore quelques temps pour analyser l'actualité intellectuelle (Houellebecq, l'émission Répliques d'Alain Finkielkraut).
Une analyse bienvenue qui essaie de comprendre le sens des événements qui nous submergent.

Pour comprendre l'oeuvre de Karl Marx. Avec Francis Cousin sur Meta TV.


(0)
1674 Vues
0 commentaire
08.01.2015

Francis Cousin, animateur d'un cabinet de philo-analyse, nous présente ses travaux portant principalement sur l'étude de l’œuvre de Karl Marx dans une perspective radicale et révolutionnaire, à l'opposé de la majorité de ceux qui s'en réclament encore.
Il insiste particulièrement sur les vues que Marx revendiquaient sur l'état et l'argent, formes nécecessaires à la perpétuation de la société marchande, à l'opposé des communautés de l'êtres où le fétichisme de la marchandise n'avait pas encore fait son oeuvre.
Un auteur méconnu et une vision iconoclaste des écrits de Karl Marx à découvrir !

Une irrésistible mondialisation criminelle. Avec Xavier Raufer à Grenoble.


(0)
1149 Vues
0 commentaire
06.04.2013

La mondialisation : universel bienfait ? Pas vraiment. Comme tout phénomène humain, la mondialisation est la meilleure et la pire des choses à la fois.
La meilleure face de la mondialisation est sans cesse vantée par ses thuriféraires, pour l’essentiel des libéraux proches du monde des affaires, et par les médias qu’ils possèdent souvent : c’est la "mondialisation heureuse" décrite dans les années 1990.
Sa face obscure, ces mêmes intérêts tentent de la noyer dans le silence, ou bien, quand la réalité est trop grave pour être tue ou niée, ce "pire" est morcelé et présenté comme un épiphénomène (une collection de "fait divers") étranger à la mondialisation.
Alors qu’en Europe, le terrorisme islamiste se dissipe, alors qu’à l’échelle européenne la toxicomanie baisse chez les jeunes, quelle est aujourd’hui cette "face criminelle de la mondialisation" ? Quel est son avenir ?
Les différentes formes de la mondialisation criminelle (trafics de drogue, malversations financières, cybercriminalité, contrefaçons, trafics d’êtres humains…) et l’apparition de nouveaux acteurs hybrides évoluant entre mafias, réseaux terroristes et monde des affaires nous montrent un phénomène en pleine mutation. 

Conférence prononcée dans le cadre du festival de géopolitique et de géoéconomie de l'Ecole de Management de Grenoble.

Les fractures en Afrique centrale. Avec Bernard Lugan chez Henry de Lesquen sur Radio Courtoisie.


(0)
1466 Vues
0 commentaire
23.06.2014

Alors que l'armée française est engagée sur plusieurs théatres d'opération en Afrique (Mail, Centrafrique), il est intéressant d'entendre les analyses de l'africaniste Bernard Lugan.
Loin des raccourcis des journalistes parisiens, il est un témoin privilégié des événements qu'il replace dans le temps long des constantes propres au continent africain.

Le fascisme assumé. Avec Gabriele Adinolfi sur Meta TV.


(0)
1429 Vues
0 commentaire
05.2014

Étudiant en lettres, section histoire romaine, Gabriele Adinolfi a débuté ses activités politiques durant les mouvements étudiants de la fin des années 1960. En 1968, il rejoint le Mouvement social italien (MSI), dans sa section "Filippo Anfuso" de Rome.
Exilé de son pays d'origine pendant de longues années, il a continué à mené une réflexion politique ancrée dans le leg de l'expérience fascite italienne.
Sa vision du monde a le mérite de s'opposer frontalement à la logique capitaliste néoliberale, qui reste le seul et vrai impérialisme aujourd'hui.
Une conversation radicale et hors des sentiers battus.

Stratégies de la tension : histoire et actualité. Avec Monsieur K sur Méridien Zéro.


(0)
1463 Vues
0 commentaire
04.07.2010

Cette émission traite de l'histoire des stratégies de la tension ainsi que de leurs applications actuelles, à l'heure des "menaces terroristes", "plan Vigipirate" et autres "attaques informatiques" autorisant les différents gouvernements à saper les mouvements contestataires et à restreindre les libertés des citoyens.

La recolonisation de l'Algérie. Avec Lounis Aggoun sur Darna Television.


(0)
1583 Vues
0 commentaire
09.06.2010

En 1962, une nouvelle forme de colonisation commence en Algérie, qui conserve les aspects les plus sombres de la précédente. La révolution à peine née, débute l’élimination des dirigeants de valeur, compétents et intègres : une petite clique d’officiers profite de la confusion de la guerre pour s’emparer graduellement du pouvoir. D’éliminations politiques en assassinats, se concentre au sommet de l’État ce que le pays nourrit de plus néfaste. Aux deux bouts de la chaîne, en amont et en aval de la spoliation à grande échelle, émerge un homme, Larbi Belkheir, l’un des architectes de la confiscation du pouvoir en 1962, et le promoteur en 1999 du régime présidé par Bouteflika.
En décidant d’envahir l’Algérie, la France a-t-elle apporté Les Lumières ou l’incendie ? La colonisation a-t-elle eu un caractère positif ou génocidaire ? De Gaulle a-t-il offert l’Indépendance ou plongé le pays dans un cauchemar dont celui-ci n’arrive pas à sortir ? Boumediene a-t-il succombé à une mort naturelle ou fut-il empoisonné ? Le pouvoir qui lui succéda était-il souverain ou contrôlé en sous-main par un "clan français" derrière Chadli ? L’assassinat d’Ali Mécili s’est-il accompli en dépit des forces de l’ordre dirigées par Charles Pasqua ? Quel rôle la France a-t-elle joué lors de la descente aux enfers de l’Algérie des années 1990 ? Le terrorisme islamiste est-il, comme le présentent les médias, un fléau menaçant l’Algérie de talibanisation ? Qui sont les véritables maîtres de l’Algérie ?
C'est à ces questions que Lounis Aggoun répond sans peur de briser les tabous, en dévoilant certains des aspects les plus noirs de la relation entre la France et l'Algérie.

L'Imperium contre l'Empire. Avec Gabriele Adinolfi chez les Non-Alignés.


(0)
1227 Vues
0 commentaire
04.2013

Après avoir évoqué en profondeur le modus operandi et les raisons de la stratégie de la tension qui ensanglanta l'Italie des années 70, Gabriele Adinolfi expose les fondamentaux de que l'on a longtemps appelé le nationalisme européen (l'échelle continentale étant la seule dimension faisant sens au sein d'un monde multipolaire à l'heure de la mondialisation).
Gabriele Adinolfi ouvre ici des pistes de réflexion sur ces questions géopolitiques fondamentales.