Le catholicisme a-t-il encore un avenir en France ? Avec Guillaume Cuchet et Rémi Brague sur France Culture.


(0)
59 Vues
0 commentaire
09.10.2021

La France s'est longtemps définie comme la fille aînée de l'Église. Dans la République laïque, le catholicisme est resté majoritaire jusqu'à la fin des années 50. Conjointement une foi mais aussi une pratique, le catholicisme portait notamment la sanctification des fêtes, la messe dominicale, la confession annuelle et le respect des règles de jeûne.
En quelques décennies, la pratique s'est si spectaculairement évaporée que l'historien Guillaume Cuchet se demande si le catholicisme a encore de l'avenir en France !
L'hypothèse de sa disparition n'est donc plus aberrante mais plausible ; qu'est-il arrivé pour qu'une telle question se pose aujourd'hui ?

Émission "Répliques", animée par Alain Finkielkraut.

Les vertus chrétiennes devenues folles. Avec Rémi Brague pour l'Action Française.


(0)
491 Vues
0 commentaire
2020

Critique impitoyable de son époque, Chesterton n'hésitait pas à voir dans les valeurs du monde moderne des "vérités chrétiennes devenues folles". Dans le sillage de l'écrivain anglais, Rémi Brague n'hésite pas à reprendre cette expression. Car le problème avec la modernité, selon lui, c'est que nous ne considérons plus le monde créé et l'humanité comme un don intrinsèquement précieux. Nous ne savons plus pourquoi nous poursuivons le Bien, privés que nous sommes de toute référence ultime.
Les développements positifs de la modernité dont nous bénéficions - la santé, la liberté, la connaissance ou la paix - n'obéissent plus à une dynamique rationnelle, car même la notion d'existence humaine est remise en question.
Face à cela pourtant, un sursaut est possible, le désespoir n'a rien d'une fatalité. Se référant aux auteurs médiévaux, Rémi Brague plaide ici, non pour un retour à un Moyen Âge obscur, mais pour que nous retrouvions un sens plus juste de l'homme et du monde, sans évacuer la question de Dieu.
Oui, il est possible de guérir les "vérités folles"...

Les problèmes de la modernité. Avec Rémi Brague sur Radio Courtoisie.


(0)
523 Vues
0 commentaire
15.08.2021

Il faut être "modérément moderne", et non "absolument", comme le préconisait Rimbaud. Et prendre ses distances d'avec cette maladie, la "modernite". De ces fameux "Temps Modernes", que peut dire un philosophe qui a décidé de ne pas avancer masqué ? Complaisante modernité, qui se clame en "rupture" avec tout !
Pourtant, qu'a-t-elle inventé ? Les idées modernes ne sont que des idées prémodernes, maquillées comme une marchandise volée. Avec le recul et la capacité d'analyse que lui permet sa formidable culture, Rémi Braque nous offre une série de réflexions incisives sur les notions de Modernité, de Culture, d'Histoire, de Sécularisation, de Progrès...
Chemin faisant, il met en avant des penseurs qui sortent des sentiers battus, des idées qu'on avait oubliées, et des rapprochements qui font avancer.

Émission du "Libre Journal de Lumière de l'espérance", animée par Isabelle Prêtre.

Y'a-t-il une anthropologie chrétienne ? Avec Rémi Brague à l'Institut Philanthropos.


(0)
629 Vues
0 commentaire
17.09.2020

Quel est le vrai visage de l’homme ? Notre humanité chamboulée se pose plus que jamais la question de ses limites, de sa liberté et de son identité.
Telle est en tout cas la question à laquelle le philosophe Rémi Brague se charge de répondre en mettant en exergue la vision chrétienne de l'homme face à des idéologies telles que le transhumanisme ou le relativisme.

L'Europe et la romanité. Avec Rémi Brague pour la Revue Conflits.


(0)
655 Vues
0 commentaire
04.2017

L'Europe, lorsqu'il s'est agi de définir son identité, a très tôt été rapportée à une double origine, grecque et juive. C'est, sous la plume des historiens des Lumières comme des romantiques du siècle dernier, la célèbre opposition entre Athènes et Jérusalem. Rémi Brague reprend à nouveaux frais la question de l'identité, en s'intéressant à la "voie romaine", à la latinité de l'Europe.
Le propre de l'Europe ? C'est une appropriation de ce qui lui est étranger. Historiquement, philosophiquement, l'Europe prend, en effet, sa source hors d'elle. À partir d'emprunts à d'autres civilisations, la voie romaine a opéré une synthèse fondatrice de la première unité culturelle qui fut le premier espace européen.
Au point que, aujourd'hui encore, définir l'Europe, c'est marquer comment elle se distingue de ce qui n'est pas elle par son caractère originairement latin.

Une entretien mené par Jean-Baptiste Noé.

L'islam, une religion politique ? Avec Rémi Brague et Souleymane Bachir Diagne sur France Culture.


(0)
569 Vues
0 commentaire
08.10.2019

Le souci de La controverse, ouvrage confrontant les points de vue de Rémi Brague et Souleymane Bachir Diagne, est de répondre aux questions récurrentes qui animent en France le débat d'idées sur la question de l'islam.
Il s'agit de savoir si l'islam est par nature politique, violent ou s'il est soluble dans la modernité, la démocratie et la république. La question est aussi posée de la part de liberté que laisse aux croyants un texte écrit par Dieu.
Il s'agit d'un débat érudit et sans détours entre deux spécialistes des religions qui utilisent pour étayer leurs argumentaires l'histoire de la pensée, les diverses traductions et interprétations des textes.

Émission "La Grande table des idées", animée par Olivia Gesbert.

Des vérites devenues folles. Avec Rémi Brague à la Librairie La Procure.


(0)
1003 Vues
0 commentaire
03.10.2019

Rendant hommage à Chesterton, Rémi Brague dénonce les maux du monde moderne. La laïcité, la famille, la recherche du Bien, la liberté, la culture… chaque promesse du progrès et de la technique est passée à travers l'exigent tamis des penseurs médiévaux.
Et si le philosophe peut sembler pessimiste, ce n'est que pour mieux voir les choses telles qu'elles sont.

Le christianisme au sein des autres religions. Avec Rémi Brague sur KTOTV.


(0)
1046 Vues
0 commentaire
07.11.2019

Rémi Brague est un philosophe spécialisé dans la philosophie grecque, mais aussi la philosophie médiévale juive et arabe. Ces compétence multiples lui ont permis de développer une oeuvre ou il essaie de comprendre la spécificité de la civilisation européenne et du christianisme au sein du monde des religions.
"Modérément moderne", comme il le dit de lui-même, il porte sur le monde actuel un regard aiguisé non dénué d'ironie. L'occasion de nous livrer ses observations souvent paradoxales et toujours stimulantes.

"7 conversations philosophiques" animées par François Huguenin.