Volonté de néant : Wagner et Schopenhauer. Avec Dorian Astor à la Bibliothèque municipale de Lyon.


(0)
56 Vues
0 commentaire
17.03.2018

"Je ne veux plus qu'une chose : la fin", confesse Wotan dans La Walkyrie. On ne saurait comprendre ni le désir qu'a le dieu de sa propre fin, ni l'aspiration d'Isolde à l'anéantissement, ni même l'étrange savoir que la compassion révèle à Parsifal, sans l'influence décisive de la philosophie de Schopenhauer (1788-1860) sur l'art de Richard Wagner. Depuis sa découverte du Monde comme volonté et représentation en 1854 aux dernières mesures de Parsifal, Wagner ne cessera de reconfigurer son œuvre et sa pensée dans le sens de lesthétique, de l'ontologie et de la morale schopenhaueriennes.
Mais l'artiste devint-il pessimiste et ascétique comme l'exigeait cette philosophie ? Fut-il saisi par cette volonté de néant que nécessite la rédemption ? Rien n'est moins sûr, chez Wagner, que l'ascèse et le renoncement. L'ambiguïté est grande dans ce rapport passionnel du plus philosophe des musiciens à une philosophie qui avait conféré à la musique un rôle proprement métaphysique.

Qu'est-ce que la Motown ? Avec Florent Mazzoleni et Gilles Pétard sur France Culture.


(0)
119 Vues
0 commentaire
15.09.2021

Motown, l'un des labels les plus importants de l'histoire de la musique populaire, fondé à Détroit, a lancé les plus grands artistes de la musique noire américaine et mené la musique soul à son apogée dans les années 1960-1970.
Sous l'impulsion de Berry Gordy dont la seule devise était de "créer, fabriquer, vendre", la Motown appliqua le fordisme à la création musicale pour en tirer le symbole de la pop musique, au croisement entre la culture noire et la culture blanche.
Comment Berry Gordy est-il devenu le premier afro-américain à la tête d'un label indépendant ? En quoi témoigne-t-il d'une conscience de développer une musique en rapport avec les aspirations de la classe laborieuse ? Comment étaient recrutés les talents de la maison de disques ?

Émission "Sans oser le demander", animée par Matthieu Garrigou-Lagrange.

Giorgio Locchi, la musique et l'Europe. Avec Antoine Dresse et Thierry DeCruzy sur Radio Courtoisie.


(0)
211 Vues
0 commentaire
07.02.2023

Dans un premier temps, Antoine Dresse revient sur l'une des figures majeures de la Nouvelle Droite, Giorgio Locchi (1923-1992), dont les travaux constituent une "véritable chaîne de défense de l'identité européenne", comme le rappelle Guillaume Faye. C'est à la philosophie de l'histoire qu'il a apporté sa contribution principale, sans oublier ses nombreuses pistes de réflexion éminemment fécondes qui viennent soutenir la rupture innovante que le "principe surhumaniste" introduit dans l'histoire de la pensée.
La seconde partie de l'émission est consacrée au pouvoir politique et culturel de la musique comme outil privilégié de contrôle des masses. Dans cette optique, les contenus généralement mis en avant par l'industrie musicale doivent être interrogés. Thierry DeCruzy s'attache alors à présenter le rôle de la musique et la manière dont elle est exploitée afin de proposer des solutions pour démondialiser son écoute.

Émission du "Libre journal de la nouvelle droite", animée par Thomas Hennetier.

Conversations : Jean-François Gautier répond aux questions de Paul-Marie Couteaux sur TV Libertés.


(0)
280 Vues
0 commentaire
02.2020

C'est à la découverte d'un personnage aux multiples facettes que nous partons : Jean-François Gautier, rédacteur à la revue Éléments, docteur en philosophie. Musicologue reconnu notamment pour son apport sur Palestrina et Debussy, il est aussi un penseur de la Nouvelle Droite qui représente un important courant de pensée en France.
Acteur de la reconquête culturelle, Jean-François Gautier n'est pas seulement philosophe. Il est aussi un homme de sciences : il est un des fondateurs de l'étiopathie à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages. Jean-François est plus qu'un touche à tout : il brille dans tout.
Rencontre avec une personnalité qui possède un regard éclairant sur les événements de ce monde. À méditer !

Django Reinhardt. Avec Alain Antonietto, Patrick Williams, Philippe Gumplowicz et Angelo Debarre sur France Culture.


(0)
344 Vues
0 commentaire
26.05.2012

"Jazz manouche". Pour tous les spécialistes interrogés, qu'ils soient historiens, ethnologues ou musiciens, cette expression est un raccourci facile, réducteur, inapproprié. Pour tous pourtant, et pour tous ceux qui s'intéressent au jazz et à la musique en général, l'alliance de ces deux mots renvoie instantanément à la figure et à la guitare de Django Reinhardt, qui en une vingtaine d'années, jusqu'à sa mort en 1953 à 43 ans, allait marquer le jazz d'une empreinte indélébile.
Ou comment un européen, blanc, manouche, et handicapé par une grave brûlure à la main gauche s'est imposé comme l'un des plus grands jazzmen du XXe siècle.

Émission "Une vie, une oeuvre", produite par Victor Macé de Lépinay.

Comment le langage fabrique le monde ? Avec Francis Wolff pour le Festival Philosophia.


(0)
565 Vues
0 commentaire
05.09.2021

Le monde n'existerait pas pour nous si nous n'avions pas à notre disposition des noms, des verbes et des pronoms qui nous permettent de formuler les trois grandes questions qui agitent l'humanité depuis ses origines : Qu'est-ce qui existe réellement ? Pourquoi tout ce qui arrive, arrive ? Qui a fait cela ? C’est la thèse simple, mais profonde du philosophe Francis Wolff.
En l'exposant à travers des exemples concrets et des références à Aristote, Descartes ou Leibniz, il nous délivre une magistrale leçon de philosophie.

Un entretien mené pas Martin Legros.

L'histoire judiciaire du rock. Avec Fabrice Epstein sur RT France.


(0)
579 Vues
0 commentaire
02.12.2021

Rock et justice : un couple improbable. Et pourtant, les musiciens ont souvent eu affaire aux tribunaux. On y arbitre les relations tumultueuses entre musiciens, imprésarios et labels qui tournent souvent à l'avantage des producteurs et autres agents exploitant allègrement les artistes. On y organise les ruptures au sein des groupes, face aux haines qui naissent et aux séparations houleuses. Il y est aussi question de faits divers, de drogue, de sexe, de ces affaires qui font la joie des médias. Sans oublier ces petits arrangements avec la loi que s'accordent des artistes entendant suivre leurs propres règles.
Car, par sa vision transgressive, subversive, son jeu perpétuel avec les codes et les limites, le rock met à l'épreuve la société et ses institutions. Spécialiste des ces affaires, avocat et chroniqueur, Fabrice Epstein nous raconte une histoire judiciaire du Rock and Roll des années 50 à nos jours, entre petites affaires et grands scandales.

Émission "Interdit d'interdire", animée par Frédéric Taddeï.

De Django aux frères Ferret, l'odyssée du jazz manouche. Avec Amaury Chardeau sur France Culture.


(0)
461 Vues
0 commentaire
11.04.2021

Dans les années 1930 en France, tandis que le Paris populaire résonne des bals musette déroulés par des accordéonistes italiens accompagnés de guitaristes manouches, le jazz s'impose. Venu des États-Unis, le swing s'y décline de manière typique, grâce à l'inventivité d'une poignée de musiciens manouches, guitaristes virtuoses.
Souvent résumé au seul Django Reinhardt (1910-1953), ce style est également marqué par la production d'une fratrie de Gitans, les Ferret : Baro, Sarane, et Matelo.

Émission "Juke-Box", animée par Amaury Chardeau.