Précisions et développements : Michel Drac répond aux questions d'Alban Dousset.


(0)
329 Vues
0 commentaire
08.2019

L'analyste politique et prospectiviste Michel Drac répond aux questions et aux demandes de précison d'Alban Dousset, fin lecteur et auditeur attentif.

Sommaire :
 - 0'00'00 : qu'avez-vous pensé de ma réponse à votre vidéo ?
 - 0'07'07 : comment articulez-vous la nécessité de vulgarisation et la nécessité de rigueur méthodique ? Où en êtes-vous de votre idée de développer un processus de gestion/validation collective des idées ?
 - 0'14'59 : vous dites que "le matérialisme bourgeois n'a rien à proposer au-delà du narcissisme" (p183 dans Essais). Pourtant, dans Triangulation, vous décrivez de nombreux courants spirituels gravitant autour du mondialisme et du matérialisme bourgeois. Doit-on voir dans ce constat une évolution de votre part ?
 - 0'21:30 : dans La question raciale, vous opposez aux "racialistes extrémistes", des "antiracialistes extrémistes", en prenant comme exemple le massacre des peaux rouges, le génocide rwandais ou l'épuration des paysans ukrainiens. On pourrait quand même procéder à une objection : ces massacres socio-ethniques, n'ont pas comme fondement principal et explicite, la motivation raciale ou humaniste.
 - 0'30'12 : dans La question raciale, vous déclarez (p327 dans Essais) : "le comportement suicidaire que nous observons chez nombre de nos contemporains européens traduit de leur part une volonté inconsciente de mourir à cette "paléo-humanité" prétechnologique pour que naisse en eux une "néo-humanité" adaptée à l'ère nouvelle." Ne s'agit-il que de cela ? Le recul de la démographie n'a-t-il pas d'autres explications ?
 - 0'32'22 : dans une courte vidéo qui circule sur YouTube, Pierre Hillard résume votre point de vue spirituel qui serait, selon lui, "du côté de la loi", tandis que lui serait du côté de "l'amour". En référence à une conversation (entre lui et vous) dans laquelle vous auriez déclaré "dans l'Ancien Testament, il y a la loi, dans le Nouveau Testament, il y a l'amour, et moi je suis resté fidèle à la loi". Quelle est votre réaction à ce sujet ?
 - 0'36'28 : les contours de la notion de satanisme sont finalement assez variables selon les individus et les religions. Bien que vous soyez chrétien, vous intégrez à votre grille de lecture morale la notion de volonté de puissance chère à Nietzsche. Pourriez-vous esquisser, une définition complète et personnelle de ce que recouvre selon vous la notion de satanisme ?
 - 0'43'00 : au sujet du RIC, vous semblez penser que le peuple manque de maturité pour exploiter un tel outil. Sans faire du RIC un moyen "réel" pour le peuple de s'autogouverner, ne peut-on pas voir ce dispositif comme un moyen pour le peuple de réaliser la "démopédie" que vous appelez de vos vœux ?
 - 0'54'36 : quels sont, selon vous, les facteurs de toutes natures, structurants, favorisant tel ou tel système politique ?
 - 0'56'58 : la vision que vous donnez des communautés primitives, héritée de Pierre Clastre, fait la part belle aux violences et aux inégalités. Avez-vous consulté les travaux d'Emmanuel Todd relatifs aux familles nucléaires "primordiales"  ou les descriptions des démocraties primitives (pouvoir politique presque totalement décentralisé) évoquées par Pierre Clastre  lui-même  ?
 - 1'00'13 : avez-vous lu la critique de François Héran de la thèse de Stephen Smith de La ruée vers l'Europe dont il a fait une note de lecture ? Si oui, qu'en pensez-vous ?
 - 1'06'17 : dans votre vidéo consacrée à Zbigniew Brzezinski, vous formulez l'idée que la géopolitique globale serait une perspective surdéterminante. Plus loin, vous reconnaissez une forme de "soumission au dollar" du stratège géopolitique. La perspective surdéterminante ne serait-elle pas la jonction/articulation entre les monnaies et la géopolitique (plutôt que la "seule" géopolitique) puisqu'elle détermine nettement les autres choix géopolitiques/stratégiques ?
 - 1'07'05 : dans La ponérologie politique, vous évoquez des aspects réversibles et non réversibles propres à l'idéologie dominante. De manière très intéressante, vous énumérez certains aspects réversibles. Seriez-vous capable de mentionner les aspects les moins réversibles, les plus structurants, de l'idéologie dominante ?
 - 1'08'42 : si votre objectif est l'acquisition et la diffusion de connaissances, comment pourriez-vous mobiliser de manière efficace la ressource que constitue l'intérêt de votre public ?

Politique, société et psychologie : notes de lecture, par Michel Drac.


(0)
1655 Vues
0 commentaire
2019

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, se penche ici sur différentes questions de société. De la philosophie politique aux problèmes de psychologie sociale, comprendre les visions du monde et les habitus qui structurent des collectifs où certaines minorités actives doit nous permettre d'avoir une compréhension plus fine de la marche du monde.
Ce travail est mené par la lecture de plusieurs livres dont les contenus sont ici exposés clairement.

Soros et la société ouverte contre les populations. Avec Lucien Cerise et Pierre-Antoine Plaquevent pour E&R à Lille.


(0)
128 Vues
0 commentaire
19.01.2019

Comprendre l'influence de Soros, c'est comprendre que de nombreux processus politiques antinomiques de notre temps ont souvent un dénominateur commun : l'appui, aussi bien financier que logistique et idéologique des fondations de la Société ouverte.
Par son action et sa vision du monde, George Soros constitue à bien des égards la quintessence même de l'anti-conservatisme et du nominalisme politique. Un projet déployé avec une puissance et des moyens inédits dans l'histoire.
Le dévoilement de la trajectoire et du projet politique de George Soros par Pierre-Antoine Plaquevent et l'étude de cas que constitue l'Ukraine depuis quelques années par Lucien Cerise doivent contribuer au sursaut nécessaire face à l'assaut global que mènent depuis des décennies les réseaux de la société ouverte contre nos sociétés, nos modes de vie et notre avenir.

Le mondialisme contre l'Eglise. Avec Pierre Hillard à Saint-Nicolas-du-Chardonnet.


(0)
189 Vues
0 commentaire
15.05.2019

Les différentes factions oligarchiques qui s'affrontent sur la scène du monde sont, en dépit de leurs rivalités, animées par un idéal commun : l'émergence d'une gouvernance mondiale reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l'idéal du mondialisme.
Pour illustrer son propos, Pierre Hillard nous présente bon nombre de pièces d'archives peu connues afin que nous puissions avoir une compréhension précise des événements passés - depuis le monde antique et hébraïque jusqu'au XXIe siècle.
Nous pouvons ainsi comprendre, à partir de ce socle d'infor­mations dûment référencées, le monde dans lequel nous visons, mais aussi mieux appréhender celui qui nous attend.

Mondialisme et contre-culture. Avec Olivier Piacentini au Cercle Aristote.


(0)
238 Vues
0 commentaire
01.04.2019

Depuis le funeste 11 septembre, l'Occident est entré dans une spirale infernale. Dix ans auparavant, il triomphait pourtant du communisme. Comment avons-nous pu passer si vite du triomphalisme à l'angoisse de l'avenir ?
C'est en retraçant les choix politiques qui ont été fait dès après la Seconde Guerre mondiale qu'Olivier Piacentini nous permet de comprendre la trajectoire du déclin que notre civilisation a empruntée, du keynésianisme jusqu'à la tribalisation de nos sociétés.
Alors qu'elle se trouve aujourd'hui à bout de souffle, notre civilisation saura-t-elle trouver les ressources pour survivre et prospérer à nouveau dans un monde plus hostile et périlleux que jamais ?

La super-classe mondiale contre les peuples. Avec Michel Geoffroy sur Méridien Zéro.


(0)
276 Vues
0 commentaire
22.06.2018

Nous sommes entrés dans une nouvelle période qu'on peut qualifier de post-démocratique, dans laquelle les véritables donneurs d'ordres politiques sont les marchés et les banques, soit une petite oligarchie qu'il nous faut connaître pour mieux la combattre.
Enarque et contributeur de la Fondation Polémia, Michel Geoffroy dresse un réquisitoire contre cette super classe mondiale qui tente de s'imposer par le chaos, notamment migratoire.

Émission "La Méridienne", animée par Pascal Lassalle.

Soral répond sur ERFM !


(0)
1156 Vues
0 commentaire
2018

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l'émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.
Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur du polémiste qui choisit ensuite les meilleures et y répond !

Islamistes, fascistes, antifas : tous mondialistes ! Avec Lucien Cerise pour Factuelle 66 à Ille-Sur-Têt.


(0)
261 Vues
0 commentaire
2018

Depuis des siècles, les guerres entre peuples et les nations servent de paravent à un projet beaucoup plus discret conduit par des cercles dirigeants et visant à l'élaboration d'un Nouvel Ordre Mondial politiquement unifié.
Dans le cadre de ce combat, les "basses-oeuvres" locales sont déléguées à des fractions politiques et religieuses instrumentalisées, attirant chacune un profil psychologique bien défini : le jeune romantique-révolutionnaire.
De l'extrême-droite ukrainienne aux djihadistes étrangers de l'état islamique en passant par l'extrême-gauche antifasciste du Rojava, ce sont toujours les mêmes qui sont manipulés et mis au service d'un agenda géopolitique qui les dépasse, manifestement...