De Foucault à Cologne, l'Europe face au féminisme et à l'antiracisme. Avec François Bousquet et David L'Epée sur Méridien Zéro.


(0)
493 Vues
0 commentaire
12.02.2016

Méridien Zéro nous propose de revenir sur le drame de Cologne, à savoir les agressions sexuelles et physiques nombreuses commises par des migrants originaires d'Afrique du Nord et du Proche-Orient lors de la nuit de la Saint-Sylvestre de l'année passée.
Pour comprendre les réactions stupéfiantes d'aveuglement des milieux féministes, nous reviendrons sur la généalogie idéologique de ces mouvements à travers la figure de Michel Foucault, icône de la gauche française et européenne. 

À la barre et à la technique, Wilsdorf et Jean-Louis Roumégace.

Actualité de l'aliénation. Entretien de Francis Cousin avec Bhû.


(0)
755 Vues
0 commentaire
04.02.2016

De la question du militantisme au cas Theodore Kaczynski, de la doctrine Eurasiste à la philosophie de Spinoza, Francis Cousin répond aux nombreuses questions qui lui sont posées, dans un esprit radical, toujours animé par la recherche d'une conscience vraie.

Perspectives métapolitiques. Avec Gabriele Adinolfi pour les Non-Alignés.


(0)
468 Vues
0 commentaire
09.2015

Alors que l'intervention Russe en Syrie se poursuit, Gabriele Adinolfi nous livre son analyse du contexte géopolitique global et délivre quelques orientations métapolitiques. 
Malgré l’accélération dramatique de l’actualité, le message qui est délivré reste d’actualité, notamment en ce qui concerne l’engagement politique.

Pourquoi nous combattons. Avec Pierre-Yves Rougeyron au Cercle Politeia à Bordeaux.


(0)
607 Vues
0 commentaire
05.12.2015

Être du camp des gardiens de la cité, tel est le sens du combat des souverainistes.
Parce que la France est notre patrie, parce que notre peuple souffre, et parce que nos "élites" travaillent au mieux pour eux-mêmes, au pire pour l'étranger, nous nous devons de travailler à l'élaboration d'une alternative crédible, bâtie sur les fondements de notre tradition politique.
Camarades, au travail !

Qu'est ce que l'Institut Iliade ? Avec Grégoire Gambier et Frédéric Durand sur Méridien Zéro.


(0)
454 Vues
0 commentaire
17.04.2015

Les citoyens actuels de l’Europe mésestiment le rôle joué par leur civilisation dans l’histoire du monde. Cet effacement mémoriel anticipe l’acceptation d’une disparition collective.
Refusant une telle extinction, l’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne entend œuvrer à l’affirmation de la richesse culturelle de l’Europe et à la réappropriation de leur identité par les Européens.
Deux de ses membres, Grégoire Gambier et Frédéric Durand, sont ici pour présenter cette structure qui entend participer de manière originale, novatrice et la plus décisive possible au réveil de la conscience européenne.

Comprendre la nébuleuse extrême-gauche. Avec Nicolas Tandler sur Radio Courtoisie.


(0)
731 Vues
0 commentaire
31.08.2013

Tour d'horizon des principales forces politiques d'extrême-gauche en France, en présentant leur héritage historique, l'état de leurs forces actuelles et les perspectives d'avenir.
Un travail nécessaire pour comprendre les querelles de chappelle de cette famille politique minoritaire mais agissante.

Emission du "Libre journal des lycéens", présentée par Hugues Sérapion.

Combat politique et vision chrétienne. Interview d'Alain Soral par Morgan Priest au Bal des Quenelles.


(0)
558 Vues
0 commentaire
21.06.2015

Après un passage en revue de l'actualité du combat politique mené par l'association Egalité&Réconciliation, Alain Soral répond aux questions qui lui sont posées quant à son rapport à la foi chrétienne et à la personne de Jésus.

La convivialité et le don comme enjeu. Avec Alain Caillé à l'Université catholique de Louvain.


(0)
454 Vues
0 commentaire
05.12.2014

S'il faut défendre la sociologie, c'est bien malgré ce qu'elle est devenue. Bien loin de ses grandes espérances initiales et des splendeurs que nous ont léguées les Durkheim, Weber, Simmel, Mead, Elias, Mauss, etc. Ce que l'on appelle sociologie s'est peu à peu recroquevillé jusqu'à apparaître comme la "science (ou la pseudo science) des restes", la science de ce dont ne parlent ni les philosophes, ni les économistes, ni les historiens, ni les anthropologues, ni les théoriciens de la littérature, etc. 
Eclatée en de multiples chapelles théoriques ou idéologiques, privée de colonne vertébrale paradigmatique et institutionnelle, elle ne croit plus pouvoir trouver son unité que dans une référence de plus en plus incantatoire au "terrain" et à l'empirisme, et dans ses querelles infinies sur ce qui fait la bonne méthode ou le bon terrain. 
La sociologie classique, celle qu'il nous faut faire revivre et actualiser, se présentait tout autrement. Elle revendiquait hautement une approche empirique de la réalité et le souci d'établir des faits, elle aussi, mais elle n'imaginait pas que ce puisse être accompli hors-théorie et sans enjeux normatifs, c'est-à-dire éthiques et politiques... Dit autrement, elle se vivait comme le lieu et le moment généraliste de la science sociale générale. 
C'est cette sociologie là qui nous fait désormais défaut et qu'Alain Caillé appelle ici à renaître de ses cendres. Cette sociologie sera ancrée dans le paradigme du don et s'attaquera aux enjeux normatifs et éthiques en proposant une philosophie politique du vivre ensemble : le convivialisme.

Remarque : la qualité audio de l'enregistrement est mauvaise.