Historiquement correct. Avec Jacques Dupâquier, Henri Amouroux, Jacques Heers, Jean Sévillia et Jean Dutourd sur Radio Courtoisie.


(0)
282 Vues
0 commentaire
12.05.2003

Partir du présent pour juger le passé au lieu de le comprendre, voilà ce qu’est l’historiquement correct. L’histoire devient un écran où se projettent nos passions contemporaines, où l’on multiplie anachronismes et jugements de valeur.
Cette émission, à la suite du livre de Jean Sévillia, entend remettre les pendules à l’heure en rappelant des faits oubliés ou dissimulés et les mécanismes de manipulation historique tels qu'utilisés par les pouvoirs en place (notamment le pouvoir médiatique).
On verra ainsi que le mal n’est pas toujours où l’on dit, le bien pas toujours où l’on croit, et la manière dont nous pouvons apprendre à nous prémunir de ces manipulations.

Une émission menée par Jean Ferré.

Les tribunaux du peuple à la Libération. Avec Henri Amouroux sur Canal Académie.


(0)
338 Vues
0 commentaire
09.01.2006

A bientôt soixante-dix ans de distance, comment imaginer que, sans contrainte et même aux applaudissements d’une partie des Français, aient pu surgir dans presque tous les départements de l’ancienne zone libre, en Ariège, en Ardèche, en Dordogne, en Haute-Garonne, dans la Lozère, la Haute-Savoie, le Gard, la Haute-Vienne, des tribunaux promis à une brève mais terrible existence ?
Henri Amouroux revient sur l’histoire des tribunaux du peuple, rarement évoquée, mais, selon lui, rest vivante dans bien des mémoires encore.

Pour en finir avec Vichy : les racines des passions. Avec Henri Amouroux sur Canal Académie.


(0)
483 Vues
0 commentaire
03.2006

Il est important de comprendre comment le conflit Pétain-de Gaulle s'est développé à la suite du désaccord sur l'armistice français. Le premier triomphe, auréolé de la gloire de Verdun, alors que le second n'est encore qu'inconnu et solitaire à Londres. L'enjeu n'est rien moins que l'âme des Français !
Les faits ? Oui, les faits : l'armistice, Mers el-Kébir, le renvoi de Laval, les lois antisémites et les mesures hostiles aux francs-maçons, ces faits qui sont comme "transfigurés" par les passions, soudain réveillées.
Et c'est à la recherche des racines de ces passions que Henri Amouroux s'essaie, celles qui nourrissent la violence des discours de De Gaulle, celles qui incitent l'Eglise à prendre sa revanche sur la franc-maçonnerie, celles qui vont conduire jusqu'à l'exclusion, et qui devaient transformer de si nombreux Français en frères ennemis.

Emission "Un jour dans l'histoire", animée par Christophe Dickès.

Débat sur le Maréchal Pétain. Avec Henri Guillemin, Henri Amouroux et Maître Isorni sur la TSR.


(0)
838 Vues
0 commentaire
1981

Le débat organisé fait suite à une longue série historique conduite par Henri Guillemin, relatant le climat des années 30 et l'arrivée au pouvoir du Maréchal Pétain.
L'interprétation de l'épisode de la collaboration et les intentions qu'Henri Guillemin prête aux acteurs historiques sont vivement critiquées par plusieurs des intervenants présents.