Les origines indo-européennes du christianisme. Avec Henry de Lesquen au Carrefour de l'Horloge.


(0)
510 Vues
0 commentaire
29.10.2022

Et si ? Et si l'universalité du christianisme étouffait dans la vision étroite selon laquelle son origine serait limitée à l'Ancien Testament ? Et si postuler que le seul message de Dieu fait homme dans l'Évangile serait de réformer la religion du peuple juif était un contresens ? Et si ne donner comme point de départ de l'action divine pour l'humanité que les quelques siècles qui ont précédé la Nativité était une offense à l'éternité de Dieu ?
Lors de cette rencontre, Henry de Lesquen ose une analyse sans tabou sur cette question fondamentale pour l'humanité tout entière. Il nous invite à découvrir une révision copernicienne de l'histoire des religions en s'appuyant sur les analyses des plus grands savants : notamment Georges Dumézil et Jean Haudry pour la tradition indo-européenne ; Geo Widengren et Jacques Duchesne-Guillemin pour l'héritage de l'Iran dans le christianisme ; Émile Burnouf et André Dupont-Sommer pour celui de l'Inde ; Marcel Simon et Jean Daniélou, dans la lignée des Pères de l'Église comme saint Justin martyr et Clément d'Alexandrie, pour celui de la Grèce.
C'est ainsi que, du monothéisme à la résurrection des morts, les dogmes du zoroastrisme, religion des anciens Perses, se retrouvent dans le christianisme. Or, l'Avesta, le livre saint du zoroastrisme, est antérieur de plusieurs siècles à la rencontre des Juifs et des Perses, qui s'est produite en 539 avant Jésus-Christ, quand l'empereur Cyrus a pris Babylone, où les Juifs avaient été déportés. Il faut donc en conclure que le judaïsme a hérité des dogmes zoroastriens après cette date et qu'il les a transmis au christianisme. Celui-ci a hérité en outre, à travers l'enseignement des esséniens et de saint Jean Baptiste, de la morale de compassion du bouddhisme. Enfin, le christianisme, dans sa genèse et dans son développement, est tout imprégné de la culture grecque et de la philosophie issue de Platon.

Les racines de l'Europe. Avec Guy Rachet et Dominique Venner sur Radio Courtoisie.


(0)
445 Vues
0 commentaire
26.04.2011

Les racines de l'Europe ? Voilà un sujet important et d'actualité. Guy Rachet, avec sa culture, se fondant sur une vaste documentation sérieuse, diversifiée, s'attaque, souvent avec verve et toujours avec courage, à ce débat voire à ce choc des civilisations.
Textes et références à l'appui, il prouve que sur le socle des Celtes, Germains, Slaves, Latins, Hellènes s'est épanouie une civilisation novatrice et libératrice. Il atteste que le Moyen Âge européen n'a jamais été la période obscure et barbare que d'étranges "europhobes" ont professée, qu'il n'y a jamais eu de rupture avec la tradition gréco-romaine, et que, contrairement à l'islam dont le Coran a toujours été aux fondements de l'enseignement, celui des clercs du Moyen Âge était établi avant tout sur la connaissance des auteurs latins dits "profanes".
Guy Rachet met alors en valeur la prodigieuse floraison d'art, de peinture, de sculpture, d'architecture (romane et gothique), de littérature, de philosophie et de science, qui marque cette période. Un ensemble qui fait de l'Europe du Moyen Âge puis de la Renaissance un des joyaux de la civilisation.

Émission du "Libre Journal des historiens", animée par Philippe Conrad.

La civilisation des îles grecques. Avec Jacqueline de Romilly, Nicolas Svoronos, Christos Doumas et François Villard sur France Culture.


(0)
374 Vues
0 commentaire
13.05.1979

Pourquoi la Grèce ?, demandait Jacqueline de Romilly : parce qu'on y trouve des clés pour mieux vivre le présent.
Accompagnée de nombreux spécialistes du domaine et en marge d'une exposition au musée du Louvre en 1979, il est ici question de la civilisation des îles grecques, civilisation située sur la mer Égée, cette mer divine et mythologique.
Ce territoire qui compte plus de 2000 îles sur la mer, dont 227 habitées environ, du golfe Saronique près d'Athènes aux Cyclades, jusq'au Dodécanèse au sud-est, nous a laissé, dès le 7e millénaire avant notre ère, des traces de communication avec le continent grec.
L'activité maritime, la splendeur de sa culture, le rôle des îles avec Athènes, l'art religieux et la vie locale : autant de sujets qui sont abordés au cours d'échanges passionnants.

L'assimilation est-elle un rêve ? Avec Raphaël Doan sur Radio Courtoisie.


(0)
405 Vues
0 commentaire
17.03.2021

Au-delà des polémiques, que sait-on vraiment de l'assimilation et de son histoire ? La pratique qui consiste à exiger de l'étranger qu'il devienne un semblable remonte à l'Antiquité, et n'est le privilège ni d'un pays, ni d'une époque.
Personne n'avait jusqu'ici proposé une histoire globale de l'assimilation. L'ambition des travaux de Raphaël Doan est de donner un panorama des pratiques d'assimilation à travers l'histoire, de l'Antiquité à nos jours, de l'Europe à l'Amérique, du Japon à l'Arabie, des grands empires aux pays d'immigration.
Un fait se dégage : même si elle se révèle parfois contraignante, l'assimilation est toujours associée à l'universalisme, tandis que le refus de l'assimilation a souvent partie liée avec le racisme ou la xénophobie. Loin d'être synonyme de repli sur soi, l'assimilation se révèle historiquement le propre des sociétés ouvertes.
En creux, ce sont les problématiques de notre époque, marquée par les crises migratoires et la mondialisation, que Raphaël Doan cherche à éclairer, en abordant les problématiques de l'étranger et de l'immigration sous un nouveau jour. Faut-il chercher à rendre nos sociétés diverses plus homogènes ? Quel type de culture, quel rapport à nous-mêmes et à autrui voulons-nous ? Bref : à Rome, doit-on encore demander de faire comme les Romains ?

Émission du "Libre Journal des débats", animée par Charles de Meyer.

Temps et histoire. Avec François Hartog pour ABC Penser.


(0)
550 Vues
0 commentaire
11.09.2020

1. Qui êtes-vous ?
Ancien élève du lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine puis de l'ENS à Paris, l'historien François Hartog est né en 1946 à Alberville. Issu d'une famille de la moyenne bourgeoisie, c'est en hypokhâgne au lycée Louis Le Grand qu'il fait la découverte de la vie intellectuelle et politique. Il fait la connaissance en 1970 de Jean-Pierre Vernant (1914-2007) et s'oriente alors vers l'histoire ancienne avant de réfléchir, dans les années 1990, sur ce qu'il appelle les régimes d'historicité : la manière dont nous vivons le temps historique.
 2. Histoire
Comment expliquer le basculement qui nous a fait passer au début des années 1970 de l'Histoire à la Mémoire ? De l'ère des grands acteurs à celle du témoin et de la victime ? Tiraillée entre la foi dans le futur et dans l'universel d'un côté, et l'histoire figée de l'autre avec la fin de l'Europe comme centre du Monde, l'Histoire s'écrit désormais au pluriel. Est-ce définitif ? L'Histoire le dira !
 3. Temps
Nous sommes passés d'un temps où le futur était la catégorie dominante, celui d'une modernité valorisant vitesse et progrès, à un autre où le présent est venu occuper la première place, au point d'annuler le futur. Pour comprendre cette mutation, l'historien ausculte le temps chrétien d'où notre monde est sorti, s'intéresse aux Apocalypses, et s'interroge sur le nouveau futur qui s'annonce, avec le réchauffement climatique.

La Cité et ses esclaves. Avec Paulin Ismard pour la Librairie Ombres Blanches.


(0)
440 Vues
0 commentaire
27.11.2019

Les travaux de Paulin Ismard visent tout d'abord à éclairer le lien étroit qui unit l'invention de la démocratie et l'esclavage en Grèce ancienne. En étudiant la façon dont est défini à Athènes l'homme-marchandise qu'est l'esclave, les formes d'organisation de son travail, ou encore le statut de sa parole dans l'espace judiciaire, est proposé une analyse inédite du droit athénien de l'esclavage.
Mais il s'agit surtout de placer l'esclavage au coeur de nos réflexions sur l'expérience grecque, en éclairant la façon dont la cité des hommes libres est elle-même modelée par l'institution esclavagiste.

Philosophies. Avec Blandine Kriegel sur Radio J.


(0)
1303 Vues
0 commentaire
2021

Accompagnée de divers spécialistes reconnus, la philosophe Blandine Kriegel nous propose de parcourir les grands auteurs de la philosophie qui ont fait l'histoire de cette discipline et continuent à être d'actualité, de l'Antiquité à nos jours.
L'occasion pour un large public d'être informé de l'évolution de la philosophie et de participer de plein droit à sa réflexion à partir de la lecture préalable d'un texte philosophique.

Qu'est-ce que les Classiques grecs ont à nous dire ? Avec Luigi-Alberto Sanchi pour le Cercle Aristote.


(0)
568 Vues
0 commentaire
27.09.2021

Helléniste franco-italien reconnu, Luigi-Alberto Sanchi vient nous présenter une anthologie de la littérature grecque d'Homère à Justinien dont il a dirigé l'édition.
Parcourant treize siècles de littérature, il revient sur les différentes époques et auteurs qui se succèdent et dont les textes illustrent la diversité, la richesse et la pérennité de la littérature en grec ancien.