L'état de la société internationale. Avec Pierre-Yves Rougeyron et Charles Zorgbibe sur Radio Courtoisie.


(0)
243 Vues
0 commentaire
01.08.2016

C'est en peignant une grande fresque historique de la fin de la seconde guerre mondiale jusqu'à nos jours, et en passant par la dislocation de l'URSS, que Pierre-Yves Rougeyron et Charles Zorgbibe tentent de dresser un état des lieux des relations internationales.
Seule une compréhension fine des constantes et des variables qui structurent l'ordre géopolitique permettront à la France de reprendre son rôle au sein du concert des nations.

Vladimir Bonaparte Poutine. Avec Yannick Jaffré pour l'Action Française à Lyon.


(0)
189 Vues
0 commentaire
13.05.2014

C'est à une réflexion approfondie sur la notion de légitimité en politique et sur les processus historiques qui engendrent la naissance des républiques que nous invite Yannick Jaffré. Dans son ouvrage Vladimir Bonaparte Poutine, il compare d'une part les trajectoires de Poutine rénovateur de la vertical du pouvoir en Russie et celle de Bonaparte sous le directoire, et d'autre part l'état déplorable de la France contemporaine.
Et c'est en pratiquant ce billard à trois bandes historiques qu'il nous délivre une grande leçon de politique qui dessine en même temps une espérance pour la France.

Le cauchemar des années 80. Avec François Cusset, Frédéric Lordon et Serge Halimi chez Daniel Mermet sur France Inter.


(0)
1094 Vues
0 commentaire
04.2007

Les années 1980 évoquent quelques images rutilantes : les années fric et l'entrepreneur héros, les années strass et leurs stars kitsch, Le Pen et "Touche pas à mon pote !", Jack Lang et la Fête de la musique, Jacques Séguéla et sa "génération Mitterrand", Bernard Tapie et les Restos du cœur, le Minitel et les pin's, le cynisme des ex-gauchistes parvenus au pouvoir et la bien-pensance du charity business...
Que reste-t-il de cette décennie, qui est d'abord celle d'un affaissement général et du grand renoncement ? Pourquoi apparaît-elle à ceux qui l'ont vécue comme un cauchemar intellectuel et politique ? Dans quelle mesure les années 1980 permettent-elles de comprendre la France d'aujourd'hui ?
Cette série d'émission, en compagnie de François Cusset, Frédéric Lordon et Serge Halimi, montre que cette décennie signe avant tout la disparition de tout sens critique : des "experts" se mettent à professer le marché comme fin de la politique ; des "intellectuels" médiatiques discourent en chœur sur la fin des idéologies et délivrent des sermons simplistes sur le "mal" et le "sens de la vie". On a ainsi vu triompher une idéologie réactionnaire d'un genre nouveau. La télévision, devenue le cœur de l'espace public, a commencé à diffuser le bavardage publicitaire qui lui tient lieu de vision du monde.
Derrière le basculement des années 1980, et tout ce qu'elles nous ont légué, on trouve des intellectuels d'État et des idéologues télévisuels, quelques moralistes de plume et sociologues de la pub.
C'est sous ces crânes, dans ces écrits, au fil de ces discours aux sources variées, des tubes aux essais, des romans aux slogans, que l'on part traquer la vérité de cette décennie terrible.

Afghanistan, Irak : vers la fin du modèle occidental de la guerre ? Avec Georges-Henri Bricet des Vallons, Mériadec Raffray et François-Xavier Sidos aux Chroniques de la Vieille Europe sur Radio Courtoisie.


(1)
681 Vues
0 commentaire
04.06.2010

Comment comprendre les évolutions récentes des formes de la guerre, comme la présence de plus en plus marquée de sociétés privées sur les théâtres d'opérations ?
L'étude de deux conflits majeurs -l'URSS et la guerre d'Afghanistan (1979-1989) et les Etats-Unis et la seconde guerre d'Irak (2003-2011)- permet de mieux comprendre les dynamiques profondes qui modifient les nouvelles pratiques de la guerre.

L'espoir Poutine. Avec Yvan Blot au Cercle de l'Aréopage.


(0)
804 Vues
0 commentaire
23.03.2015

Ivan Blot dresse un portrait de la nouvelle Russie de Poutine.
En effet, après la chute de l'URSS, le redressement de la Russie s'est accompli sous la conduite de cet homme. Il a restauré le fonction de souveraineté et la fonction militaire qui ont pris le pas sur les "oligarques" de la finance. L'économie est plus forte et plus libre qu'on ne le croit en Occident et le niveau de vie a plus que doublé depuis 2000. La démographie s'est récemment redressée grâce à une politique familiale exemplaire.
Enfin, une attention particulière est consacré à l'étude de l'identité culturelle russe, qui est européenne mais qui se voit également comme un pont entre l'Europe et l'Asie. Une "laïcité positive" gère les relations entre l'Etat et les religions, notamment l'Eglise orthodoxe russe très majoritaire. Le renouveau de la spiritualité orthodoxe peut être aussi un pôle de référence pour l'Occident.
L'action exemplaire de Vladimir Poutine doit enfin nous faire réfléchir au rôle géopolitique de la nouvelle Russie dans le monde, alors que l'empire américain continue son déclin.

Vladimir Poutine. Avec Frédéric Pons sur Radio Courtoisie.


(0)
2732 Vues
0 commentaire
17.11.2014

Vladimir Poutine reste une énigme. Que veut-il ? Affirmer son pouvoir personnel et celui de son clan dans la lignée des autocrates qui se sont succédé au Kremlin depuis des siècles ? Restaurer la grandeur de son pays, en faisant la synthèse de l’histoire russe, des tsars aux soviétiques ? Comment le petit lieutenant-colonel du KGB qu’il fut à la fin de la guerre froide a-t-il pu s’imposer au sommet de l’une des premières puissances du monde ? Qui est cet homme qui semble porter un masque ? Un politicien cynique et brutal, assoiffé de pouvoir et d’argent, ou un patriote sincère ?
Frédéric Pons répond à ces questions sans rien occulter. Il brosse un portrait saisissant du maître du Kremlin : son enfance dans un milieu modeste de Leningrad, ses rêves de jeune soviétique, les étapes décisives de sa formidable ascension, ses réseaux de pouvoir. Il démontre à quel point cet homme déterminé incarne les aspirations et les craintes de la Russie depuis la chute du communisme.
Un entretien captivant qui éclaire de nombreux aspects méconnus d'une des plus grandes personnalités politiques de notre temps.

Émission du Libre Journal de Roger Saboureau.

Communisme et totalitarisme (1902-1989). Avec Stéphane Courtois à l'Institut d'Histoire Sociale.


(0)
1183 Vues
0 commentaire
22.10.2009

Découpage et contenu de l'échange :

[  00:00] Introduction
[  08:56] Présentation de l'ouvrage « Communisme et Totalitarisme »
[  10:59] I. « Lénine, inventeur du totalitarisme »
[  20:25] Stéphane Courtois vs. Jean-Jacques Marie (historien trotskiste) #1
[  27:26] II. « Staline ou le triomphe du totalitarisme »
[  36:07] Stéphane Courtois vs. Annie Lacroix-Riz (historienne communiste)
[  39:52] III. « Communisme, crime contre l'humanité, génocide »
[  48:42] Stéphane Courtois vs. Jean-Jacques Marie (historien trotskiste) #2
[  49:14] IV. « Histoire et mémoire du communisme »
[  56:27] Pacte germano-soviétique & alliance germano-soviétique (70e anniversaire)
[1:02:22] Chute du mur de Berlin (20e anniversaire)
[1:32:13] Débat (Questions / Réponses)
[1:32:24] Q/R1 L'exception Raymond Aron, rôle de l'Armée Rouge
[1:36:47] Q/R2 Totalitarisme et économie
[1:38:36] Q/R3 Orientation des manuels scolaires, Hannah Arendt
[1:42:15] Q/R4 L'imposture Guy Môquet
[1:45:26] Q/R5 Jacques Duclos, Santiago Carrillo, Franco, origines & mythes de la guerre d'Espagne
[1:54:28] Q/R6 Vladimir Poutine & le KGB, Gorbatchev & le putsch de Moscou, Deng Xiaoping & la Chine

Vladimir Bonaparte Poutine : essai sur la naissance des républiques. Avec Yannick Jaffré au Cercle Aristote.


(0)
453 Vues
0 commentaire
05.05.2014

Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l’ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé, Poutine rétablit dans sa liberté une nation qui, ayant connu le plus durable des systèmes totalitaires, fut livrée après qu’il s’était lentement –et heureusement– amolli, à tous les désordres, violences, injustices que provoque inévitablement le consensus néolibéral de Washington.
C'est la thèse que Yannick Jaffré développe, dans un mélange d'admiration et de désespoir mêlés. Admiration pour l'homme qui a redressé la Russie, et désespoir eu égard à notre "élite" européenne actuelle...
Poutine où la leçon de politique réaliste !