30 ans après Tchernobyl, pour une critique radicale du capitalisme nucléaire. Avec Jean-Marc Royer sur Radio Libertaire.


(0)
85 Vues
0 commentaire
26.04.2016

Jean-Marc Royer, ingénieur de l'École nationale d'aviation civile et diplômé de l'université en histoire, nous propose une critique radicale du nucléaire entendu comme "crime contre l'humanité", comme stade suprême du capitalisme (et sa logique mortifère), et comme "fils ainé" du mode de connaissance scientifique.
Après une analyse du Projet Manhattan où la recherche d'une solution visant à causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines au mépris de toute considération humaine (solution mise en oeuvre lors des bombardements de Hiroshima-Nagasaki), c'est à un bilan sur l'actualité du combat anti-nucléaire que nous sommes conviés, via une exposition de l'état du désastre de Fukushima.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Demain l'Apocalypse nucléaire ? Achever Clausewitz, dix ans après. Avec Jean-Pierre Dupuy à la Sorbonne.


(0)
119 Vues
0 commentaire
27.03.2018

En 2007, la parution d'Achever Clausewitz de René Girard, en collaboration avec Benoît Chantre, constitua un événement dans la communauté des études stratégiques. Ce livre ouvrit aussi une nouvelle voie dans la recherche de René Girard, entreprise en 1961 : après le désir mimétique, le mécanisme victimaire dans les sociétés archaïques et l'approche renouvelée de "l'Ecriture judéo-chrétienne", c'était le devenir des violences contemporaines qui faisait dorénavant l'objet de cette pensée.
En contraste avec le Penser la guerre de Raymond Aron, paru en 1976, Girard constate le délitement de l'institution guerrière, et s'inscrit plus largement dans une réflexion sur les transformations de la conflictualité.
Dix ans après la parution d'Achever Clausewitz, quelle est la pertinence de l'approche girardienne, dans le contexte du retour de la menace nucléaire et des métamorphoses du terrorisme ?

Un colloque organisé par l'Association Recherches Mimétiques et l'IRSEM.

Le retour du fait nucléaire dans les rapports de force internationaux. Avec Thierry Fortin au Cercle Jean Bodin.


(0)
84 Vues
0 commentaire
05.10.2018

Longtemps, un club restreint de grandes puissances (États-Unis, Union Soviétique, Grande-Bretagne, France et Chine) est resté seul détenteur de l'arme nucléaire. Depuis, de nouvelles bombes ont fait leur apparition sur l'échiquier géopolitique : israélienne, indienne et pakistanaise. D'autres encore sont incertaines et inquiètent (Corée du Nord, Iran).
On en sommes-nous vraiment ? Faut-il redouter une prolifération des armes nucléaires ? La doctrine d'utilisation de telles armes a-t-elle évoluée ?
Alors que les grandes nations continuent de se mesurer sur le terrain des relations internationales, il se pourrait que le fait nucléaire revienne au centre des enjeux de puissance.

Une autre histoire des Trente Glorieuses. Avec Céline Pessis et Sezin Topçu sur Radio Libertaire.


(0)
284 Vues
0 commentaire
06.12.2013

Comme était doux le temps des "Trente Glorieuses" ! La démocratisation de la voiture et de la viande ! L’électroménager libérant la femme ! La mécanisation agricole éradiquant la famine ! La Troisième Guerre mondiale évitée et la grandeur nationale restaurée grâce à la dissuasion nucléaire ! Etc. Telle est aujourd’hui la vision dominante de cette période d’ "expansion", objet d’une profonde nostalgie passéiste… au risque de l’aveuglement sur les racines de la crise contemporaine.
À rebours d’une histoire consensuelle de la modernisation, Céline Pessis et Sezin Topçu dévoilent l’autre face, noire, du rouleau compresseur de la "modernité" et du "progrès", qui tout à la fois créa et rendit invisibles ses victimes : les irradiés des essais nucléaires en Algérie et en Polynésie, les ouvriers de l’amiante ou des mines d’uranium contaminés, les rivières irrémédiablement polluées, les cerveaux colonisés par les mots d’ordre de la "croissance" et de la publicité…
Les conséquences sociales et environnementales des prétendues "Trente Glorieuses", de leur mythologie savamment construite par les "modernisateurs" eux-mêmes, de leurs choix technico-économiques et de leurs modes de vie, se révèlent aujourd’hui très lourdes. Il nous faut donc réévaluer la période et faire resurgir la voix des vaincus et des critiques du "progrès" (de l’atome, des pollutions, du productivisme et du consumérisme) antérieures à 1968. L’enjeu est non seulement de démonter les stratégies qui permirent alors de les contourner, mais aussi de les réinscrire dans les combats politiques et écologiques contemporains.

Émission "Offensive Sonore", animée par Patrick Marcolini.

De JFK au 11 Septembre : 50 ans de manipulations. Avec Laurent Guyénot pour Kontre Kulture.


(0)
1453 Vues
0 commentaire
05.2014

Après une enquête minutieuse sur les réalités de l' "Etat profond" américain, Laurent Guyenot revient sur les différentes thèses expliquant l'assassinat de John F. Kennedy.
Il aborde également l’influence politique d'Israël aux États-Unis et dévoile les éléments sérieux qui permettent de suspecter l'implication de réseaux israéliens dans les attentats du 11 septembre 2001.

L'outil de défense français. Avec Nicolas Dhuicq au Cercle Aristote.


(0)
146 Vues
0 commentaire
30.10.2017

Qu'avons-nous fait de notre armée ? Le personnel politique est-il allé trop loin dans la réduction des dépenses ?
Nicolas Dhuicq, ancien député, membre de la commission de la défense nationale et des forces armées et spécialiste des questions militaires nous donne un panorama complet de notre outil de défense, de ses faiblesses et des menaces qui pèsent sur lui.

René Girard face à la catastrophe. Avec Jean-Pierre Dupuy à l'Institut Catholique de Paris.


(0)
198 Vues
0 commentaire
06.05.2017

Le monde va mal. En ce début de millénaire, la contradiction semble forte entre la nécessité de coopérer pour affronter les problèmes du moment d'une part et les tendances au repli sur soi et à la légitimation du recours à la force d'autre part.
Inventeur de la théorie mimétique qui, à partir de la découverte du caractère mimétique du désir, a jeté les bases d’une nouvelle anthropologie, René Girard se définissait lui-même comme un anthropologue de la violence et du religieux. La théorie mimétique fournit un cadre précieux pour analyser l'emballement des rivalités.
Mais qu'a-t-elle à nous dire pour susciter et orienter une action responsable ? Ne nous force-t-elle pas à donner un contenu concret à l'espérance, sans pour autant nous bercer d'illusions sur notre penchant à la violence ? De quels prophètes avons-nous aujourd’hui besoin ?

Survivre aux évènements nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques. Avec Piero San Giorgio chez E&R à Nantes.


(0)
258 Vues
0 commentaire
08.12.2016

Tchernobyl, Fukushima, Ebola, armes de destruction massive, accidents chimiques… Ces noms, ces événements font peur.
Qu’en est-il réellement des risques ? La réalité dépasse-t-elle la fiction ? Qu’adviendrait-il des équipements et installations sensibles (centrales nucléaires, industries lourdes, laboratoires…) en cas de crise économique ou de guerre ?
Rendant accessible un sujet très complexe, Piero San Giorgio aborde les différentes menaces issues des domaines nucléaire, radiologique, biologique et chimique pour nous permettre de différencier les mythes de la réalité et d’identifier les risques. Il présente également des moyens de protection et de détection tout en énonçant des conduites à tenir en cas d’événement de ce type.