Le sacrifice des paysans. Avec Yves Dupont et Pierre Bitoun à l'Université de Caen.


(0)
117 Vues
0 commentaire
08.12.2016

Pourquoi les sociétés modernes ont-elles décidé de sacrifier les paysans ? Qui est responsable de ce processus qui semble irréversible ?
Pour tenter de répondre à ces questions fondamentales, Yves Dupont et Pierre Bitoun montrent comment, depuis des décennies, en France comme ailleurs, le productivisme s'est étendu à l’ensemble des activités humaines. Avec pour conséquences : déracinement et marchandisation, exploitation du travail et des ressources naturelles, artificialisation et numérisation de la vie.
Le sacrifice des paysans est l'un des éléments du processus global de transformation sociale dont il faut, au préalable, comprendre les causes.
Yves Dupont et Pierre Bitoun analysent le mouvement historique au sein duquel s'est déployé le projet productiviste au cours des 70 dernières années, des "Trente Glorieuses aux Quarante Honteuses". Puis ils expliquent comment le long travail d' "ensauvagement des paysans" a mené à la destruction des sociétés paysannes et des cultures rurales.
De ce véritable ethnocide, qui a empêché l'alternative au capitalisme dont une partie des paysans était porteuse, nous n'avons pas fini, tous, de payer le prix.

La politique étrangère du général de Gaulle de 1958 a 1969. Avec Roland Hureaux sur Radio Courtoisie.


(0)
140 Vues
0 commentaire
19.05.2016

Les actions en politique étrangère du général de Gaulle, après son retour au pouvoir en 1958, ont souvent mené à de l'incompréhension.
Roland Hureaux, gaulliste convaincu, revient sur ces dix années qui restent synonymes de grandeur pour beaucoup de français, malgré le drame algérien ou les débuts de la mise en place du carcan européen.

Emission du "Libre journal de la souveraineté", animé par Michel Leblay.

Les francais ont-ils raison d'être pessimistes ? Avec Serge Audier et Marcel Gauchet sur France Culture.


(0)
105 Vues
0 commentaire
25.03.2016

Comment expliquer le pessimisme qui traverse aujourd’hui la société française ? Comment comprendre les débats et manifestations qui entourent la loi El Khomri, ce qu'ils disent de notre société et de ses blocages réels ou supposés ?
Le présent dialogue entre Marcel Gauchet et Serge Audier nous apporte quelques éléments de réponse.

Mai 68, l'héritage impossible. Avec Jean-Pierre Le Goff à l'Université Populaire d'Arcueil.


(0)
204 Vues
0 commentaire
21.10.2013

Mai 68 est sans conteste l’événement social et culturel le plus important qu’ait connu la société française depuis 1945. Et pourtant, plus de quarante ans après, il est toujours très loin d’être assumé en tant que tel : à la différence d’événements historiques antérieurs, l’héritage de 68 reste aujourd’hui impossible.
Pour comprendre les effets souterrains considérables de Mai dans la France contemporaine, il faut revenir sur son utopie première et sur son échec, sur ces années où la passion des soixante-huitards s’est investie massivement dans un gauchisme aux mille facettes.

L'héritage controversé de Mai 68. Avec Jean-Pierre Le Goff pour le Cercle Kritik.


(0)
440 Vues
0 commentaire
04.2016

En compagnie du sociologue Jean-Pierre Le Goff, retour sur l'évènement de Mai 68 et ses héritage intellectuel et culturel qui ont marqué et marquent toujours la société française contemporaine.

La ville au risque de la modernité. Avec Pierre Le Vigan, Maurice Gendre et Arnaud Naudin sur Méridien Zéro.


(0)
312 Vues
0 commentaire
10.07.2015

Méridien Zéro nous propose une émission consacrée aux territoires et à la problématique rural/urbain. L'urbaniste Pierre Le Vigan nous engage à identifier les maux de la ville moderne mais dans l'optique de les dépasser pour que la ville renaisse et redevienne ce lieu de civilisation européenne qu'elle fut par le passé.

Une émission animée par Jean-Louis Roumégace.

Les classes moyennes : un modèle républicain en péril ? Avec Philippe Arondel au Cercle Aristote.


(0)
264 Vues
0 commentaire
18.05.2015

Philippe Arondel revient avec une conférence dont l'objet est d'étudier les classes moyennes qui se sont développées et affirmées au cours du XXe siècle. En effet, cette classe sociale a provoqué de grandes controverses idéologiques, tandis qu’elles constituaient un point central d’équilibre pendant les “Trente Glorieuses”.
Aujourd’hui, les classes moyennes constituent-elles un modèle républicain en péril ? La relégation dans les périphéries urbaines et rurales d’une part croissante des classes populaires et moyennes, fragilisées par l’insécurité sociale, ébranle la sociologie traditionnelle de ces milieux et constitue une question sociale nouvelle que l'invité analysera dans ses multiples conséquences.

Vie de Jean Fourastié. Avec Jean-Louis Harouel sur Canal Académie.


(0)
254 Vues
0 commentaire
03.2006

L'expression "les Trente Glorieuses" fait partie du langage courant. Elle évoque ces années fabuleuses (1946-1975) pendant lesquelles le niveau de vie moyen des Français a été multiplié par trois en trente ans.
Ce que l'on ignore généralement, c'est que cette expression est le titre d'un livre publié par Jean Fourastié en 1979. Pourtant, Jean Fourastié a sans doute été l'économiste français le plus célèbre de la période allant de l'après-guerre aux années 1980. Non seulement il a été un des artisans des transformations que la France connut alors, et leur témoin lucide, mais il a édifié une théorie économique très originale, fondée sur l'observation des prix à long terme et dont l'élément central est la productivité.
Alors qu'en ce début du XXIe siècle nombre de Français continuent de penser que la richesse d'une nation est une donnée qui préexiste à la production, il est urgent de relire Jean Fourastié. L'enrichissement des sociétés, la réduction des inégalités et du temps de travail ne peuvent résulter que de l'accroissement de la productivité permis par le progrès technique.