Comment penser l'économie ? Avec Frédéric Lordon à la Librairie Atout Libre à Paris.


(0)
84 Vues
0 commentaire
29.04.2016

Dans le cadre de la résidence d'écriture de Marianne Rubinstein, Frédéric Lordon est invité à une discussion sur l'économie : comment penser cette discipline ? Et surtout, comment l'écrire ?
Une manière aussi de l'interroger sur son itinéraire de recherche et de militant, qui va de l'économie à la philosophie en passant par la Nuit Debout !

Efficacité économique, efficacité redistributrice. Avec Thomas Piketty à l'Université Lyon 2.


(0)
293 Vues
0 commentaire
01.02.2008

Le jeu de questions/réponses entre différents élèves de classes de lycée et M. Thomas Piketty permet d'aborder de nombreuses thématiques comme l'histoire de l'impôt et la fonction historique de redistribution des richesses que cet outil a permis, ou encore les problèmes de fiscalité au sein de l'Union européenne en raison des logiques de concurrences entre régimes nationaux différents.
Une synthèse pédagogique qui nous permet de saisir les enjeux qui se cachent derrière la TVA ou notre feuille d'impôt sur le revenu !

Le Capital au XXIème siècle. Avec Thomas Piketty à l'espace Les Champs Libres à Rennes.


(0)
427 Vues
0 commentaire
23.11.2013

La répartition des richesses est l'une des questions les plus débattues aujourd'hui. 
La dynamique de l'accumulation du capital induit-elle inévitablement sa concentration toujours plus forte entre quelques mains ? Ou bien les forces équilibrantes de la croissance, de la concurrence et du progrès technique conduisent-elles à une réduction des inégalités ? 
Thomas Piketty met en lumière l'aggravation des inégalités et propose des moyens pour inverser cette tendance.

Inégalités et redistribution en France au XXe siècle. Avec Thomas Piketty à l'Université de tous les savoirs.


(0)
330 Vues
0 commentaire
11.04.2002

Le conférencier s'applique à dresser le tableau d'un siècle d'inégalités économiques en France, et de montrer que contrairement à une idée reçue, l'inégalité des salaires y est restée sensiblement la même tout au long du 20e siècle. Bien que le pouvoir d'achat ait été multiplié par 5 pendant cette période, la hiérarchie n'a pratiquement pas changé !
L'inégalité totale des revenus a fortement diminué au cours des années 1914-1915, mais cette baisse est due pour l'essentiel aux chocs subis par les revenus du capital (destruction, inflation, crise des années 1930), et non pas à un processus économique "naturel" ou par une décision politique.
La concentration des fortunes et des revenus du capital n'a par la suite jamais retrouvé le niveau astronomique qui été le sien à la veille de la première Guerre mondiale.
L'impact de l'impôt progressif sur l'accumulation et la reconstitution de patrimoines importants semble avoir prévenu le retour à une société de rentiers. En l'absence de ces chocs et de l'impôt progressif, il est probable que la France n'aurait pas quitté de sitôt le sommet inégalitaire du début du siècle.