Etats-Unis vs Europe : la guerre des droits aura bien lieu. Avec Hervé Juvin, Renaud Beauchard et Eric Maulin pour la Revue Eléments à Paris.


(0)
343 Vues
0 commentaire
21.10.2017

Voici les trois principales interventions du colloque organisé par la revue Eléments et consacré à "la guerre des droits".
On peut y entendre les exposés de l'essayiste Hervé Juvin sur l'extraterritorialité du droit américain, Renaud Beauchard, avocat, sur les controverses autour du règlement des différends entre Etats et investisseurs et enfin Eric Maulin, professeur de droit public à Strasbourg, sur l'opposition entre droit continental et Common Law anglo-saxonne.
Un sujet qui tend à devenir l'un des enjeux majeurs du contrôle de la mondialisation économique et politique de notre monde.

UE, France : pourquoi combattre ? Avec Pierre-Yves Rougeyron sur TV Libertés.


(0)
93 Vues
0 commentaire
05.2019

Dans le monde politique, la souveraineté continue de faire débat. Nationale, européenne, de gauche, de droite, elle est désormais invoquée par la plupart des partis de l'opposition et souvent au cœur de désaccords au sein des partis eux-mêmes.
Cette émission est l'occasion de faire le point sur ce concept, en compagnie de Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote et directeur de la publication de la revue Perspectives Libres.
C'est en revenant sur la publicaton récente de Pourquoi combattre ? (Perspectives Libres, 2019), un ouvrage dense et ambitieux qui réunit plus de 70 contributeurs, que le concept de souveraineté est présenté, dans l'optique du rétablissement de la grandeur de la France.

Émission "Le samedi politique", animée par Elise Blaise.

Dictionnaire des souverainismes de droite et de gauche. Avec Jean-Michel Salgon à la Nouvelle Action Royaliste.


(0)
104 Vues
0 commentaire
21.05.2019

Politologue, Jean-Michel Salgon vient de publier le Dictionnaire des souverainismes de droite et de gauche (Perspectives Libres, 2019), dans lequel il présente les organisations souverainistes (associations, partis politiques, clubs de pensée), la biographie de ses principaux animateurs et les courants et grands thèmes qui traversent cette famille politique (euro, frexit, identité nationale)
Il est temps, dans une perspective d'intellegibilité du champ politique, de mesurer la pertinence de ce concept.

L'histoire des révoltes populaires, des sans-culottes aux gilets jaunes. Avec Alain Hugon, Marc Belissa et Michèle Riot-Sarcey pour Le Média.


(0)
85 Vues
0 commentaire
12.2018

Pour mieux comprendre le mouvement des gilets jaunes, les trois spécialistes Alain Hugon, historien de l'Ancien Régime, Marc Belissa, historien de la Révolution française, et Michèle Riot-Sarcey, historienne du XIXe siècle, portent sur la mobilisation actuelle des Gilets jaunes leurs regards d'historiens des soulèvements populaires et des révolutions. 
L'apparente spontanéité et le déclenchement sur des mots d’ordres anti-fiscaux, de même que le rejet des privilèges et de la domination de caste, forment des points communs avec les jacqueries et les autres soulèvements populaires qui ont scandé l'histoire de l'Occident, du Moyen Age au XVIIIe siècle.
Mais le mouvement de novembre-décembre 2018 se situe dans un tradition de forte politisation populaire inaugurée par la Révolution française, en particulier par le mouvement des sans-culottes. Comme aux temps les plus anciens, "l'économie morale de la foule" déclenche et justifie la révolte lorsque des valeurs supérieures à celles de la légalité, centrées sur le droit à l'existence dans la dignité, sont transgressées.
L'héritage révolutionnaire, cependant, s'exprime clairement avec l'exigence d’une représentation politique qui ne soit pas seulement légale, c'est-à-dire conforme aux procédures constitutionnelles, mais qui soit aussi légitime, c'est-à-dire effectivement représentative des représentés. Le désir de démocratie, au sens plein du terme, donne au mouvement des gilets jaunes une dimension de resurgissement de la puissance populaire qui a fait les Révolutions de 1830 et 1848, avant d'être à l'œuvre dans la Commune de Paris (1871).

Émission "La grande H.", animée par Julien Théry.

Les souverainistes, enjeux et combats. Avec Jean-Michel Salgon au Cercle Aristote.


(0)
106 Vues
0 commentaire
29.04.2019

Le politologue et essayiste Jean-Michel Salgon, en présentant les fondements du souverainisme et l'ensemble de ses courants et de ses acteurs, tente ici de répondre aux attentes de nombreux citoyens soucieux du devenir de la France. 
Cette présentation devrait nous permette de décrypter l'actualité nationale, les fractures de la société française, les interrogations de la classe politique sur le devenir de notre nation et l'histoire de France en train de se faire.
Car dans un contexte politique français marqué par une lente et profonde recomposition politique, c'est bien la question de la souveraineté -populaire et nationale- qui est devenue la question centrale...

Combattre l'oligarchie. Avec Olivier Rey et Natacha Polony à Sciences-Po.


(0)
305 Vues
0 commentaire
28.01.2019

Personne, au sein de notre classe politique, n'aurait aujourd'hui l'idée de ne pas se présenter comme un défenseur de la démocratie. Alors même que tout le monde est démocrate, il apparaît pourtant que la démocratie représentative dans laquelle nous vivons n'est ni représentative ni même réellement démocratique.
Le sentiment de dépossession s'étend de plus en plus en France et le peuple comme sujet politique a de moins en moins l’impression d'être pris en compte dans le processus de décision politique. La crise des gilets jaunes nous le montre chaque jour, et les racines de cette crise sont profondes.
Il est donc plus que jamais urgent, pour quiconque défend la souveraineté populaire, de s'interroger sur les implications d'une authentique reconquête démocratique et sur la manière de recréer de l'autonomie, condition nécessaire à celle-ci. Notre société est en effet de plus en plus aliénante et il nous faut entamer une remise en cause profonde du système à l'origine de cette aliénation.
Afin de mener cette réflexion, deux penseurs qui ont consacré une grande partie de leur œuvre à la question de l'autonomie sont reçus : la journaliste et essayiste Natacha Polony et le philosophe et mathématicien Olivier Rey.

Une conférence organisée par l'association "Critique de la Raison Européenne".

Les outre-mers français et les nouveaux risques maritimes. Avec Yan Giron au Lycée Blomet.


(0)
66 Vues
0 commentaire
19.11.2018

La France ne se résume pas l'Hexagone ! Les outre-mers français sont aussi des composantes de la France... et lui offrent un immense espace maritime, avec la deuxième Zone économique exclusive du monde.
Pourtant, les outre-mers et la ZEE française sont deux "vides" du discours commun au sujet de la France dans le monde.
Yan Giron met donc ici en relation deux sujets méconnus mais stratégiques : les outre-mers et leur dimension maritime. Et il y a ajoute sa signature : les nouveaux risques maritimes.

Macron et l'Allemagne, "souveraineté européenne" ou servitude volontaire ? Avec Coralie Delaume et Pierre Manent à Sciences-Po.


(0)
218 Vues
0 commentaire
27.11.2018

Emmanuel Macron a des milliers de gilets jaunes aux trousses, mais il nous l'assure : il garde le cap ! Et pour cela il a une recette magique, qu'il utilise presque quotidiennement depuis son élection : son "projet européen".
C'est grâce à lui qu'il tente d'avancer, et d'affirmer qu'un espoir existe encore dans le macronisme. C'est aussi au nom de cette "souveraineté européenne" qu'il entretient cette relation si particulière avec l'Allemagne, et qu'il espère coûte que coûte obtenir des concessions de ce pays pour faire avancer ce "rêve européen". Un rêve européen qui est donc profondément lié à sa relation avec Angela Merkel et à l'état de santé du "couple franco-allemand".
Coralie Delaume vient justement de publier Le couple franco-allemand n'existe pas : elle nous explique pourquoi il est illusoire de croire en cette relation et nous parle du poids démesuré de l'Allemagne dans l'Union européenne. Elle reviend également sur la politique européenne d'Emmanuel Macron et aborde la question de l'état actuel d'une Union qui ne manque pas de montrer chaque jour un peu plus les prémisses de son effondrement.
Dans un second temps, Pierre Manent se pencher sur la persistance de la germanolâtrie de nos élites et examine cet OVNI conceptuel qu'est la "souveraineté européenne" dont Emmanuel Macron nous vante les mérites. Avec en creux un enjeu fondamental : si cet ultime carte du macronisme n'est qu'une escroquerie intellectuelle pure et simple, que reste-il à Emmanuel Macron ?

Une conférence organisée par l'association "Critique de la Raison Européenne".