Comment évolue le marché de l'Art ? Avec Aude de Kerros et Christine Sourgins au Salon d'Automne à Paris.


(0)
180 Vues
0 commentaire
14.10.2016

Alors que de nombreuses personnes ont perdu de l'argent depuis l'effondrement financier de 2008, les cotes des grands acteurs du marché de l'art n'ont elles cessé de s'envoler ! Mais derrière les manipulations marchandes, une prise de conscience a lieu : où est passé l'art dans tout ça ?
Face aux métamorphoses récentes de l'art contemporain, Aude de Kerros et Christine Sourgins tentent de répondre aux questions que tout le monde se pose : combien de temps une telle utopie financière peut-elle durer ? Et quand et comment cette folie a-t-elle commencé ?
Cette conférence se veut une analyse rigoureuse de l'Art Contemporain qui met en lumière les relations perverses de l'Art Contemporain avec les marchés et les institutions.

La Françamerique : géopolitique et guerre des langues. Avec Jean-Philippe Immarigeon, François Asselineau et Charles Durand pour l'UPR à Paris.


(0)
202 Vues
0 commentaire
08.06.2013

L'expansion de l’anglais depuis la Seconde Guerre mondiale résulte-t-elle d'un projet de nature impérialiste ? Quelles sont les conséquences de l'abandon de la langue française en entreprise ou dans le cadre des relations internationales ? Et quelle est la politique de l'Union européenne en la matière ?
Car nous devons nous souvenir que les langues véhiculent des visions du monde différentes les unes des autres. Et c’est à travers la langue française que la France se distingue des autres pays du monde, et qu'elle peut, compte tenu de l'expansion et du prestige du français, leur parler à tous. Il est donc nécessaire de préserver la "biodiversité linguistique" au niveau international.
Les Français se réconcilieront avec leur langue si celle-ci redevient synonyme de libération face aux pensées imposées, et d'émancipation face aux dominations en apparence écrasantes. La promotion du français est indissociable d'un projet politique plus général qui consiste à rendre à la France son indépendance, sa liberté d’action et sa grandeur.
Qu'importe, en effet, la langue française à la France, si cette dernière est privée de sa voix ?

Un colloque sur la langue française et la Francophonie organisé par l'UPR.

La guerre et la paix. Avec Pierre Conesa chez Régis Debray sur France Culture.


(0)
389 Vues
0 commentaire
09.09.2016

En compagnie de l'ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense et spécialiste des questions stratégiques internationales Pierre Conesa, Régis Debray aborde la délicate problématique de la désignation de l'ennemi, point central du politique.
Mais justement : qui est l'ennemi ? Et comment et pourquoi se fabrique-t-on des ennemis ? Plus généralement, quels sont les mécanismes du chaos ? Et quel est le rapport entre affrontement militaire et stratégie politique ?
Dans une deuxième partie, les questions internationales sont abordées, en s'attardant sur la signification du conflit syrien et le rôle que joue la diplomatie religieuse saoudienne dans les relations internationales.

Emission "Les Discussions du soir", animée par Régis Debray.

La géopolitique de l'Asie de l'Est. Avec Robert Steuckers à Dendermonde pour Euro-Rus TV.


(0)
381 Vues
0 commentaire
26.11.2016

Les Etats-Unis d'Amérique nous font savoir, depuis quelques années, que leur attention se porte désormais en priorité sur l'est du continent asiatique.
Le centre de gravité des relations internationales seraient donc en train de basculer des théâtres européen et moyen-oriental vers la Chine, l'Inde et le Pacifique.
Une raison évidente pour s'intéresser à la géopolitique de cette région.

Remarque : la conférence est prononcée en français ET en flamand.

Après Alstom, à qui le tour ? Avec Jacques Sapir, Hervé Juvin, Jacques Myard, Jean-Michel Quatrepoint, Paul-Albert Iweins, Denis Pluvinage, Franck DeCloquement, Leslie Varenne et Stéphanie Gibaud à l'Assemblée Nationale.


(0)
874 Vues
0 commentaire
26.11.2015

Un séminaire de réflexion/débat sur les risques que l’impérialisme juridique et numérique américain fait peser sur les entreprises françaises.
Avec plusieurs avocats ou des professionnels de l’intelligence économique, et en s'intéressant aux exemples de pays qui ont entrepris de défendre leurs entreprises et leurs citoyens contre la menace extérieure, les opérations américaines récemment menées contre les entreprises françaises ou européennes sont examinées afin de pouvoir prescrire des actions préventives aux politiques.

Qui détient la puissance dans le monde actuel ? Avec Pascal Gauchon à l'Ecole de guerre économique.


(0)
774 Vues
0 commentaire
10.12.2015

La puissance paraît éclatée, entre Etats-nations et firmes multinationales, religions et mafias, ONG et finance internationale…
L’un de ces acteurs l’emporte-t-il ? Est-ce, comme beaucoup l’affirment, la fin de l’Etat-nation ? Et dans ce cas, qui prendrait sa place ?

La stratégie de l'intox. Avec Christian Harbulot au Cercle Aristote.


(0)
484 Vues
0 commentaire
29.02.2016

La guerre de l'information fait rage : vidéos de l'Etat islamique, propagande et contre-propagande en Ukraine, affrontements d'images entre le Hamas et Israël, polémiques visuelles sur les multiples rebondissements de la guerre civile en Syrie,... Les fabricants d'intox oeuvrent dans tous les camps.
Il ressort de ce constat que la franchise, pas plus que l'abjection, ne sont des clés de succès.
Christian Harbulot nous rapporte des récits édifiants et des histoires méconnues pour analyser ces nouvelles guerres de propagande, qu'elles soient étatiques, militaires, citoyennes ou économiques.
Un objectif : désintoxiquer le citoyen et lui apprendre à se prémunir de tous ces enfûmages sophistiqués dont il est parfois la cible, parfois la victime collatérale.

Hard power, soft power, smart power : comment s'y retrouver ? Avec Pascal Munier à l'Ecole de guerre économique.


(0)
541 Vues
0 commentaire
14.01.2016

Les analyses de Joseph Nye sur le hard et le soft power se sont imposées au point de devenir un truisme.
Existe-t-il une forme de puissance plus puissante que les autres ? Et pourquoi avoir ajouté à ce couple la notion de smart power ?