Vel' d'Hiv', Vichy, collaboration : la France est-elle coupable ? Avec Bertrand Renouvin et François Broche au Cercle Aristote.


(0)
78 Vues
0 commentaire
04.06.2018

Le 17 juillet 2017, Emmanuel Macron a déclaré que Vichy "était le gouvernement et l’administration de la France". Reprenant ainsi la position de Jacques Chirac et de François Hollande. Telle est la thèse désormais officielle de nos dirigeants.
Il est de notre devoir de nous y opposer, et c'est ce à quoi s'attellent Bertrand Renouvin et François Broche en démontant point par point cette entreprise dont le but est de salir la France et d'insulter le peuple français.
Car seul le général de Gaulle et ses premiers compagnons se situent dans la continuité républicaine après avoir constaté l’illégalité et l’illégitimité du pouvoir établi à Vichy à la suite d’un coup d’État. La France, indissociable de l’histoire qui l’a faite et du droit qui la définit, était à Londres, à Alger puis de nouveau à Paris libérée de l’ennemi.
Si Vichy c’est la France, si son gouvernement est légal, la condamnation à mort du général de Gaulle et la chasse aux résistants en deviendraient alors justifiées. Et cela, nul ne saurait le permettre.

Le nazisme : crime et philosophie. Avec Frédéric Rouvillois et Johann Chapoutot chez Alain Finkielkraut à Répliques sur France Culture.


(0)
168 Vues
0 commentaire
24.01.2015

La volonté nazie de refaçonner le monde avait beau être délirante, elle était strictement réglée et se voulait rationnelle. L'idéologie national-socialiste était paranoïaque, théoriquement indigente, mais elle promettait l'épanouissement d'un peuple élu.
Sinon, comment expliquer l'engouement des allemands pour un projet aussi monstrueux ? Comment de nombreux soldats ont-ils pu combattre, planifier, conquérir et tuer autant en aussi peu de temps ?
Les deux invités de cette émission se proposent de renouveler notre compréhension du nazisme. Frédéric Rouvillois envisage le nazisme sous l'angle de l'utopie et Johann Chapoutot revient sur ses fondements normatifs qui, jusqu'ici, avaient été peu étudiés.
Une réflexion salutaire qui permet de sortir de traditionnel procès en irrationalité et de la réduction psychologique.

Vichy et la shoah. Avec Alain Michel pour l'Agence Info Libre.


(0)
748 Vues
0 commentaire
14.12.2014

L’historien et rabbin Alain Michel, auteur de Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français (cité par Eric Zemmour dans Le Suicide français) a donné une conférence de presse à Paris pour répondre aux critiques concernant son livre, très violemment attaqué, mais jamais pour de bonnes raisons…

Mises au point, par Michel Drac.


(0)
1360 Vues
0 commentaire
2017

Michel Drac, analyste politique et prospectiviste bien connu, donne son opinion sur des points d'actualité, en essayant de les comprendre des points de vue historique et politique.

"39-45, la face cachée du Vatican" : la correction. Avec Annie Lacroix-Riz pour les Films de l'An 2.


(0)
272 Vues
0 commentaire
2018

En décembre 2017, un documentaire de Juliette Desbois a été diffusé à la RTBF. Il était prévu et programmé que ce film, 39-45, la face cachée du Vatican, soit suivi d’un débat au cours duquel plusieurs historiens devaient s’exprimer. Or, "Dame Anastasie" ayant appris qu’Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’Histoire Contemporaine à Paris VII Denis Diderot était l'un de ces invités, ce débat fut purement et simplement annulé !
Nous découvrons donc ici l’appréciation portée par Annie Lacroix-Riz sur le documentaire, ainsi qu'une idée du courage qu'il aurait fallu aux historiens du Vatican… si le débat avait eu lieu !
Les sujets abordés sont nombreux : de la politique extérieure du Vatican dans les années 1930 (ère Ratti-Pie XI comprise), au dossier Pie XII (l’aspect le plus décisif pour l’historiographie scientifique), c'est la "la question juive" de 1933 à 1945 et le sauvetage-recyclage des criminels de guerre qui sont au centre des débats.

La révolution culturelle nazie. Avec Johann Chapoutot au Mémorial de la Shoah.


(0)
240 Vues
0 commentaire
29.06.2017

Pour les nazis, la dénaturation de la culture est intervenue avec l’installation des Sémites en Grèce, l’introduction du judéo-christianisme dans l’évangélisation, puis avec les constructions idéologiques "absurdes" de la Révolution française.
Pour sauver la race nordique-germanique, il fallait opérer une "révolution culturelle". En réécrivant le droit, il devenait légal et moral de tuer.

Une conférence animée par Claire Mayot.

Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets. Avec Pierre Jovanovic pour Hym.Média.


(0)
290 Vues
0 commentaire
12.2017

Après Blythe Masters, 777 et 666, Pierre Jovanovic revient sur la période de l'entre-deux-guerres, génératrice de misère sociale et de peur à travers l'Europe et le monde.
Un nouveau travail magistral ou l'explication d'un pan entier de notre histoire a été omis volontairement afin de cacher l'implication des banques et de la planche à billets dans la montée d'Adolf Hitler au pouvoir.
Du profile psychologique d'Hitler en passant par des documents déclassifiés de l'ancienne C.I.A (O.S.S), la montée du nazisme n'est en aucun cas le fruit d'un peuple aveuglé par un homme mais d'un contexte social ayant été favorisé par l'avidité d'un système financier toujours en exercice aujourd'hui.
Plus jamais ça ? Encore faudrait-il regarder la lune et non le doigt qui la pointe...

L'antisémitisme est-il un crime ? Avec Damien Viguier chez E&R à Lyon.


(0)
188 Vues
0 commentaire
04.06.2017

Maître Damien nous délivre ici une leçon de droit aussi sulfureuse que technique.
En effet, que dit la loi et la jurisprudence française sur le racisme en général et l'antisémitisme en particulier ?
Une mise au point important alors que la liberté d'expression est de plus en plus malmenée par les associations instrumentalisant le ressentiment victimaire.