Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Cercle Aristote.


(0)
317 Vues
0 commentaire
06.2016

Pour ce Grand Entretien couvrant l'actualité politique et géopolitique des mois d'avril et de mai 2016, Pierre-Yves Rougeyron revient sur un grand nombre de sujets.

1. Actualité du Cercle Aristote

2. Politique intérieure :
 - Sanctions contre la Russie
 - Nuit Debout / Alain Finkielkraut
 - Réforme du collège et politique éducative
 - Loi travail, 49.3, manifestations
 - Valls doit-il démissionner ?
 - Affaire Black M / Verdun
 - Violences d’extrême droite / casseurs
 - Hausse de salaire des fonctionnaires
 - Affaire Baupin
 - Rixe à Calais
 - Hollande élu "Homme d’Etat mondial" 2016
 - Deuxième baisse du chômage annoncée
 - Juppé : "mon ennemi c’est le chômage"
 - Robotisation et chômage de masse
 - Réforme de la justice
 - Mayotte en état d’urgence
 - Les Rendez-vous de Béziers

3. Politique extérieure :
 - Accord global sur la dette grecque
 - L’Allemagne a-t-elle une ambition militaire ?
 - Quelle stratégie pour la Marine Nationale et avec quels moyens ?
 - Le Brexit
 - FPO / Elections en Autriche
 - Coup d’état institutionnel contre Dilma Roussef
 - La GB relance les explorations de gaz de schiste
 - Chine : les 50 ans de la révolution culturelle
 - Politique isolationniste de Justin Trudeau ?
 - Rapprochement Inde-Iran-Afghanistan
 - Barack Obama en visite historique à Hiroshima
 - Crise démographique et dette : quel avenir pour le Japon ?
 - Déclin de l’Amérique : quid du gendarme du Monde ?
 - Diplomatie du Maroc
 - Statut des lanceurs d’alerte

4. Economie :
 - Les nouveaux penseurs libéraux
 - Chine : nouvelle agence de cotation de l’or

5. Culture :
 - Etienne Chouard
 - Francis Cousin
 - Conseils de lecture

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
499 Vues
0 commentaire
04.2015

Au travers de cet entretien, Pierre-Yves Rougeyron revient sur les sujets qui ont fait l'actualité du mois d'avril 2015.
Des analyses de l'Emmanuel Todd "politique" à la question allemande, du retour en force d'Hillary Clinton sur les devants de la scène politique américaine au problème des statistiques ethniques soulevé par Robert Ménard, c'est une courant global qui se révèle sous l'écume des vagues qui font le buzz médiatique...

La face cachée de Reporters sans Frontières : de la CIA aux faucons du Pentagone. René Balme s'entretient avec Maxime Vivas.


(0)
365 Vues
0 commentaire
11.2007

Si le grand public connaît les noms des syndicats des autres salariés, des étudiants et du patronat, si chacun sait ce que recouvrent les sigles CGT, UNEF, MEDEF, qui peut dire comment les journalistes sont organisés ? Qui a entendu une déclaration d’un de leurs syndicats quand un grand reporter est enlevé ou tué ou licencié, ou contraint par l’actionnaire principal de jeter son papier dans la corbeille ?
Un usurpateur s’est substitué à eux, un coucou a pondu un oeuf dans leur nid, un intrus y est né, y a grossi démesurément. Il s’appelle Reporters Sans Frontières, aberration génétique dont le bec s’ouvre sur un estomac insatiable qui engloutit argent des contribuables français et européens, dons de richissimes sponsors privés, contributions d’anonymes compatissants et, plus discrètement, les billets verts de l’Oncle Sam qui n’a jamais confondu organisation humanitaire et relais médiatique de sa politique guerrière.
Parce que Reporters sans frontières ne répugne pas à propager des fausses nouvelles utiles à l’Empire, parce qu’elle s’évertue à minimiser les crimes de l’US Army contre les grands reporters, parce qu’elle revendique son mutisme sur les effets pervers de la concentration de la presse dans les mains des puissances financières, parce qu’elle dirige l’essentiel de ses tirs idéologiques sur les plus faibles, elle n’aide ni ne protège les journalistes, elle participe à la déconsidération dont ils souffrent. Elle les met en danger.

La liberté d'expression aujourd'hui. Avec Alain Finkielkraut sur Enquête&Débat.


(0)
466 Vues
0 commentaire
26.04.2011

L'intellectuel Alain Finkielkraut s'exprime sur différentes affaires ayant toutes en rapport de toucher aux limites de la liberté d’expression : affaire Zemmour, l'affaire ENS/Hessel, la constitution d'une liste noire des réactionnaires, ou encore le courant Alain Soral/Dieudonné et la censure qui les entour dans les médias officiels.

Le Qatar : un émirat qui dérange. Avec Robert Ménard sur Méridien Zéro.


(0)
419 Vues
0 commentaire
23.09.2012

Robert Ménard, auteur en 2010 d'un livre intitulé "Mirages et cheikhs en blanc : Enquête sur la face cachée du Qatar", vient livrer ses analyses sur cet étrange émirat plein d'ambitions.
L'émission est animée par Pascal Lassalle.

Démocratie, média et liberté d'expression. Avec Etienne Chouard, François Asselineau, Slobodan Despot, Alain Benajam et Robert Ménard à la 1ère Université de l'UPR à Annecy.


(0)
481 Vues
0 commentaire
22.09.2012

Discussion animée sur la question de la censure dans les média.
Certains des interlocuteurs expliquent cet état de fait en raison du réflexe d'autocensure animant la plupart des journalisme (esprit moutonnier, manque de culture) alors que d'autres soutiennent que les grands organes d'information sont, à des degrés divers, directement contrôlés par des réseaux d'influence (états, lobbies).

Diabolisation, nouvelle inquisition, pensée unique. Avec Robert Ménard et la revue "Eléments" sur Méridien Zéro.


(0)
296 Vues
0 commentaire
15.07.2012

Un passage en revue des modes actuels de censure, actifs comme passifs.
Emission dirigée par monsieur PGL accompagné de Jean-Louis Roumegace, Georges Feltin-Tracol et Lord Tesla à la technique. La revue "Eléments" était représentée par Pascal Esseyric et Patrick Péhèle pour la sortie du N° 144.

Peut-on parler des juifs en France ? Avec Jean-Yves Le Gallou et Henry de Lesquen sur Radio Courtoisie.


(0)
567 Vues
0 commentaire
12.09.2011

Cette émission fait suite à l'affaire du récent "attentat antisémite" sur Sud Radio (France, Sept. 2011) lors d'une émission présentée par Robert Ménard où des auditeurs ont parlé des Juifs en France.
Consécutivement, des lobbies puissants se sont mis en branle pour étouffer la liberté d'expression. Le paradoxe étant que la République, qui ne reconnait que des individus, autorise l'existance et l'action de ces groupes de pression...