Europe/Occident : la mesure du déclin. Avec Françoise Bonardel, Alain de Benoist, Paul-François Paoli et Pascal Eysseric chez Paul-Marie Couteaux sur Radio Courtoisie.


(0)
217 Vues
0 commentaire
30.04.2014

Il n’existe pas plus d' "Occident" unitaire que d' "Orient" homogène. Même la notion d' "Occident chrétien" a perdu toute signification depuis que l'Europe a majoritairement versé dans l'indifférentisme et que la religion y est devenue une affaire privée. L'Europe et l'Occident se sont totalement disjoints. Ne se rapportant plus à aucune aire géographique ni même culturelle particulière, le mot "Occident" devrait en fait être oublié. Parlons donc plutôt de l'Europe !
L'Europe paraît aujourd’hui en déclin sur tous les plans. L'Europe n’est pas seulement l' "homme malade de la planète économique" (Marcel Gauchet). Elle connaît une crise sans précédent de l'intelligence et de la volonté politique. Elle aspire à sortir de l'histoire, portée par l'idée que l'état présent des choses est appelé à se maintenir indéfiniment, qu'il n'en est pas d'autre possible, et surtout qu'il n’en est pas de meilleur.
Quand une culture s'achève, une autre peut toujours la remplacer. L'Europe a déjà été le lieu de plusieurs cultures, il n'y a pas de raison qu'elle ne puisse pas être encore le foyer d'une culture nouvelle, dont il s'agit alors de déceler les signes avant-coureurs. Cette nouvelle culture fera suite à la précédente, mais n'en sera pas le prolongement. Plutôt que de verser dans des lamentations inutiles, il vaut mieux avoir le regard assez aigu pour voir où – dans quelles marges – croît ce qui permet de garder espoir...

Conversations : Alain de Benoist répond aux questions de Paul-Marie Couteaux sur TV Libertés.


(0)
373 Vues
0 commentaire
2017

Cette série d'émissions animée par Paul-Marie Couteaux nous emmène à la découverte de la personnalité d'Alain de Benoist.
C’est l'occasion de découvrir les passions, les souvenirs et les éléments fondateurs de sa vie pour mieux comprendre son oeuvre.
Volontairement intimiste, elles sont enregistrées in situ, là où ce personnage hors du commun trouve ses forces et son inspiration.

Hommage à Philippe Muray. Avec Renaud Camus, Elisabeth Lévy, Juan Asensio et Basile de Koch chez Paul-Marie Couteaux sur Radio Courtoisie.


(0)
554 Vues
0 commentaire
28.02.2007

Un an après la mort de Philippe Muray, une émission est consacrée a celui qui prenait un malin plaisir à dénoncer les platitudes de notre modernité, ainsi que les précieuses ridicules qui l'incarnaient jusqu'à la caricature.
Un dernier voyage en compagnie de celui qui nous manquera pour nous moquer de ceux que nous sommes devenus.

La guerre d'Algérie et les harkis : quelle responsabilité de la France ? Débat entre Paul-Marie Couteaux et Jean Monneret sur Enquête&Débat.


(0)
385 Vues
0 commentaire
18.05.2011

Paul-Marie Couteaux, gaulliste, écrivain et homme politique, débat avec Jean Monneret, historien spécialiste de la guerre d’Algérie, du règlement de la "question algérienne", de l'abandon des harkis, et de la répercussion de ces sujets sur l’actualité.
Un débat courtois et passionnant, sur un sujet rarement abordé dans les médias, entre un partisan et un détracteur de la politique du général de Gaulle.

Le clivage droite/gauche a-t-il encore un sens ? Avec Alain de Benoist, Marco Tarchi, Vincent Coussedière, Paul-Marie Couteaux et Christophe Geffroy sur TV Libertés.


(0)
600 Vues
0 commentaire
12.2015

Selon un sondage CEVIPOF de 2014 ,73% des français récuseraient aujourd’hui la pertinence des notions de droite et de gauche. De nombreux intellectuels et des hommes politiques affirment régulièrement que ce clivage, qui structurait autrefois la vie politique, doit être dépassé pour laisser la place aux "vrais débats".
Face à l’immigration, aux enjeux écologiques et identitaires, à la contestation de la famille traditionnelle ou à la financiarisation de l’économie mondiale, devons-nous désormais penser la politique au delà de la droite et de la gauche ?

Émission "Les idées à l'endroit" n°7, animée par Alain de Benoist et Olivier François.

La liberté des Anciens et la liberté des Modernes. Avec Paul-Marie Couteaux au Cercle de l'Aréopage.


(0)
479 Vues
0 commentaire
08.06.2015

Paul-Marie Couteaux soutient que l'opposition droite/gauche, qui structure l'espace politique français, est plus ancienne et plus profonde qu'on ne croit.
On en percevait déjà des traces au XVIème siècle, quand l'installation des premiers imprimeurs, puis éditeurs autour de la Sorbonne distinguait un esprit "rive-gauche" d'une "rive-droite" institutionnelle et commerçante. Ce couple d'opposition n'en finit pas d'évoluer : à la fin du XVIIème siècle avec la querelle des Anciens et des Modernes, puis un siècle plus tard dans les assemblées révolutionnaires autour de la question du véto royal et, en arrière fond, celle de l'égalité.
C'est finalement une conception radicalement différente de la liberté qui sous-tend l'ensemble de ces débats, et qui reste aujourd'hui d'actualité pour comprendre les enjeux des combats intellectuels en cours.

Être et parler français. Avec Paul-Marie Couteaux sur Canal Académie.


(0)
538 Vues
0 commentaire
02.2007

"Obsédée par elle-même, la France ne peut se retrouver aujourd'hui que par et dans le français", s'écrie Paul-Marie Coûteaux.
Ce député européen, théoricien du souverainisme et directeur de la revue mensuelle L'Indépendance nous fait partager sa passion pour notre belle langue imposée par le pouvoir depuis François Ier et dont le rayonnement est intimement lié à la puissance du roi puis de l'Etat.

Pour ou contre De Gaulle et le gaullisme. Débat entre Paul-Marie Couteaux et Roger Holeindre sur Enquête&Débat.


(0)
650 Vues
0 commentaire
2010

Alors que le 70e anniversaire du 18 juin 1940 est commémoré, comment comprendre l'action du Général de Gaulle pendant la 2e Guerre Mondiale ? Et que penser des condamnations unanimes du régime de Vichy ?
Roger Holeindre, ancien résistant, vice-président du FN, et Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen, débattent de ces questions complexes en traitant du rôle du Maréchal Pétain et de l'occupation allemande, et tentent, dans la dernière partie, de tirer des parallèles avec la France d’aujourd’hui.