Histoire et préhistoire de la domination masculine. Avec Christophe Darmangeat et Jean-Marc Pétillon à Saint-Gaudens.


(0)
114 Vues
2 commentaires
17.03.2018

L’observation des sociétés humaines fait apparaître une grande diversité des rapports entre les sexes. Pourtant, quelques constantes émergent : ainsi, l’absence de sociétés dominées par les femmes - un "matriarcat" dont l’archéologie ne permet pas davantage d'établir l'existence dans le passé. Ainsi, également, l'omniprésence d'une division sexuelle du travail, qui prescrit aux hommes et aux femmes des activités spécifiques.
Comment expliquer tant la diversité des situations que ces éléments universels ? Peut-on cerner leur origine ? Et pourquoi notre propre société est-elle la première à avoir produit l'idéal de l'égalité des sexes (à défaut d'être parvenue à le réaliser) ?
C'est à ces questions que tentent de répondre Christophe Darmangeat et Jean-Marc Pétillon en mobilisant les données fournies par l'ethnologie et l'archéologie.

Une conférence organisée par le "Groupe de Recherche pour l'Éducation et la Prospective".

Ce sang qui nous lie. Avec Sylvain Durain sur Radio Courtoisie.


(1)
117 Vues
0 commentaire
2019

Véritable enquête sur l'histoire de la figure paternelle, le travail de Sylvain Durain nous entraîne dans une passionnante aventure : celle de la création des civilisations. L'étude de nombreuses communautés, du monde primitif à nos jours, et leur comparaison le poussent à dégager un nouveau concept, celui du " matriarcat sacrificiel ". Articulant trois niveaux d'analyse, la famille, la politique et le religieux, la thèse remet au cœur du processus culturel les notions de sacrifice et de violence. Cette dernière serait donc, comme l'a montré René Girard, le fondement des sociétés.
Mais la violence est-elle inhérente au patriarcat ? Une société plus féministe mènerait-elle vers plus de paix et de bonheur ? L'égalité totale entre les sexes provoquera-t-elle un nouveau monde meilleur ? Qui sera le bouc émissaire ? Qui cimentera la communauté mondiale face au désordre à venir ? Sans concession, Sylvain Durain parvient à dégager deux mondes qui ne cessent de s'affronter : celui de l'archaïque indifférencié face à celui de la complémentarité incarnée.
Loin des stéréotypes actuels, cette nouvelle approche permet de répondre à une question fondamentale de notre époque : allons-nous vers un matriarcat postmoderne ? Après avoir pris connaissance de ces travaux, on serait tenté de répondre par l'affirmative.

Émission du "Libre Journal de la plus grande France", animée par Anne-Laure Maleyre.

Le féminisme bourgeois contre la lutte des femmes pour l'égalité. Avec Diane Gilliard au café marxiste à Paris.


(0)
210 Vues
0 commentaire
29.06.2019

Aujourd'hui, tout le monde est féministe, tout le monde dit défendre les intérêts spécifiques des femmes. Celles d'ici et celles d'ailleurs : le gouvernement français, l'Union européenne, l'OTAN, les actrices, les médias et la télévision prétendent tous défendre les "droits des femmes" au cœur de leurs préoccupations et de leurs interventions.
Mais en réalité, quels "féministes" se préoccupent réellement des milliards de femmes sur la terre, exploitées, opprimées, abusées, qui travaillent en usine, cultivent la terre pour des salaires misérables (quand elles sont payées !) ? C'est comme si elles n'existaient pas. Le féminisme "officiel", bourgeois, participe en réalité à leur oppression et à leur exploitation.
La lutte pour l’égalité entre les sexes est fondamentale pour les communistes : pas d'émancipation des travailleurs sans émancipation des femmes. Renouons donc le fil rouge avec les grandes luttes populaires où les femmes jouent toujours un rôle moteur, des révolutions française et russe aux Gilets jaunes.

Crise de la virilité ? Avec Julien Rochedy et Raphaël Liogier sur RT France.


(0)
191 Vues
0 commentaire
13.01.2020

Depuis déjà plusieurs décennies, un thème récurrent berce nos sociétés occidentales : celui de la crise de masculinité.
Alors que les conditions de vie ont drastiquement changé depuis la révolution industrielle, que les mouvements d'émancipation féminine se sont durablement installés dans la société, que l'égalité des sexes a été érigé en idéal et que la déconstruction des identités sexuelles traditionnelles est devenu un exercice imposé, les hommes sont-ils appelés à changer en profondeur, voire à disparaître ?

Émission "Interdit d'interdire", animée par Frédéric Taddeï.

Décoloniser le féminisme occidental. Avec Françoise Vergès sur Radio Libertaire.


(0)
226 Vues
0 commentaire
2019

Pourquoi le terme "féministe" est-il librement approprié à la fois par l'extrême droite, la gauche, et le capitalisme ? Dans un contexte, où les notions de féminisme et d'égalité sont vidées de leur sens hier radical, que peut signifier être féministe aujourd'hui ? Quels sont les combats à mener ? Comment mettre au cœur des luttes des femmes l'antiracisme, l'anticapitalisme et l'anti-impérialisme ?
Entre féminisme décolonial et féminisme occidental, Françoise Vergès revient sur l'histoire mouvementée du féminisme et nous point les enjeux actuels d'un combat qui se doit d'être actualisé et radicalisé.

Émission "Sortir du capitalisme", animée par Armel Campagne.

Masculinisme et féminisme : présentation et critique, par Julien Rochedy.


(0)
267 Vues
0 commentaire
11.2019

Un bon masculinisme et un bon féminisme sont-ils possibles ?
Dans cette conférence, Julien Rochedy essaie de présenter objectivement les logiques des mouvements masculinistes qui répondent aux dérives du néo-féminisme contemporain afin de les comprendre et de les critiquer.

 - 0'00'00 : introduction
 - 0'01'17 : retour sur l'école Major
 - 0'23'37 : la crise de la masculinité
 - 0'42'24 : les différents masculinismes
 - 0'58'18 : le postféminisme
 - 1'23'51 : critique du masculinisme
 - 1'53'08 : un masculinisme et un féminisme positifs ?

GPA, PMA, destruction de la famille. Avec Damien Viguier pour E&R à Nantes.


(0)
144 Vues
0 commentaire
28.10.2017

Tout entières dirigées vers la perpétuité du clan, et cela même dans leurs exceptions et leurs assouplissements, les législations anciennes ont permis à ce qui étaient de simples dérogations de devenir de nouvelles normes, brisant dès lors l'organisation de la société en clans pour introduire le règne de la "famille bourgeoise".
Ceux qui clament "un enfant, c'est un papa et une maman", en réaction à l'instauration du "mariage pour tous" ou aux revendications de GPA et PMA "pour tous", ne réalisent pas que la révolution anthropologique qu'ils dénoncent tient moins à l'élargissement du mariage aux couples homosexuels qu'à cette révolution plus ancienne, commencée sous Justinien et fortement accélérée à la Révolution, qui initia l'émiettement des structures familiales, en vertu de l'égalité par l'indifférenciation des sexes.
C'est la promotion même du ménage formé d'un homme et d'une femme, "brique" ou "cellule fondamentale" de notre structure sociale, et au nom duquel se fait la lutte contre les dernières "avancées" sociétales, qui, en réalité, y a mené. Suite logique de l'évolution du Droit qui, en même temps qu'elle a abouti aux unions et aux filiations homosexuelles, a conduit à l'atomisation d'une société, et in fine à l'individualisme que nous connaissons aujourd’hui.

La Révolution Gaïatique : de Gaïa à Greta. Avec Sylvain Durain au Cercle Politeia à Bordeaux.


(0)
316 Vues
0 commentaire
07.09.2019

Dans cette conférence, l'essayiste Sylvain Durain poursuit le travail qui l'a amené à écrire Ce Sang qui nous Lie. Il développe notamment ses intuitions concernant la nouvelle religion écologiste mondiale qui semble s'imposer dans la vie intellectuelle et médiatique moderne : la religion "gaïatique".
Par un mélange d'écologisme et de collapsologie, Sylvain Durain démontre qu'il s'agit en fait d'un retour à l'archaïque et que cette nouvelle ré-volution manipule la jeunesse et utilise une nouvelle figure de "golem", la jeune Greta, au service de la déesse-mère Gaïa.