L'OTAN veut casser des BRICS. Avec Bruno Guigue pour le Café marxiste.


(0)
34 Vues
0 commentaire
01.2024

Analyste géopolitique reconnu, Bruno Guigue nous donne ici un aperçu de l'affrontement global en cours entre l'Occident otanisé et la coalition montante des nations souveraines qui se constitue autour de la Chine et des BRICS+. Allons-nous vers une guerre mondiale ?

 - 0'00'00 : Présentation
 - 0'02'38 : Fin de la domination de l'Occident sur le monde ?
 - 0'04'30 : Quelle réaction de l'impérialisme étasunien ?
 - 0'07'35 : Guerre en Syrie : un tournant ?
 - 0'09'08 : Guerre en Ukraine : échec de l'OTAN ou bourbier pour la Russie ?
 - 0'13'50 : Le rapprochement Russie/Chine et la montée de la Chine
 - 0'18'52 : Le conflit israélo-palestinien
 - 0'22'24 : L'Iran et l'Arabie Saoudite
 - 0'24'43 : L'enjeu des élections présidentielles étasuniennes de fin 2024
 - 0'29'35 : L'action des Houthis du Yémen en soutien à la Palestine
 - 0'32'05 : La situation en Afrique
 - 0'38'04 : La situation en Amérique latine et notamment au Brésil
 - 0'41'56 : Nouvelles routes de la soie et développement des forces productives
 - 0'46'55 : Un impérialisme chinois ?
 - 0'50'35 : Vers une nouvelle guerre mondiale ?
 - 0'58'13 : Quelles opportunités pour les révolutionnaires ?

La défaite de l'Occident. Avec Emmanuel Todd à la Librairie Mollat.


(0)
73 Vues
0 commentaire
22.01.2024

L'implosion de l'URSS a remis l'histoire en mouvement. Elle avait plongé la Russie dans une crise violente. Elle avait surtout créé un vide planétaire qui a aspiré l'Amérique, pourtant elle-même en crise dès 1980. Un mouvement paradoxal s'est alors déclenché : l'expansion conquérante d'un Occident qui dépérissait en son coeur.
La disparition du protestantisme a mené l'Amérique, par étapes, du néo-libéralisme au nihilisme ; et la Grande-Bretagne, de la financiarisation à la perte du sens de l'humour. L'état zéro de la religion a conduit l'Union européenne au suicide mais l'Allemagne devrait ressusciter.
Entre 2016 et 2022, le nihilisme occidental a fusionné avec celui de l'Ukraine, né lui de la décomposition de la sphère soviétique. Ensemble, OTAN et Ukraine sont venus buter sur une Russie stabilisée, redevenue une grande puissance, désormais conservatrice, rassurante pour ce Reste du monde qui ne veut pas suivre l'Occident dans son aventure. Les dirigeants russes ont décidé une bataille d'arrêt : ils ont défié l'OTAN et envahi l'Ukraine.
Mobilisant les ressources de l'économie critique, de la sociologie religieuse et de l'anthropologie des profondeurs, Emmanuel Todd nous propose un tour du monde réel, de la Russie à l'Ukraine, des anciennes démocraties populaires à l'Allemagne, de la Grande-Bretagne à la Scandinavie et aux États-Unis, sans oublier ce Reste du monde dont le choix a décidé de l'issue de la guerre.

Géopolitique 2024, vers un recul de l'Occident. Avec Bernard Wicht pour le Cercle Aristote.


(0)
61 Vues
0 commentaire
01.2024

L'Occident, en tant qu'entité politique, continue a céder du terrain sur le plan géostratégique, du fait de la montée en puissance d'acteurs tierces et d'erreurs internes qui l'ont affaibli.
Petit tour d'horizon de la situation actuelle en compagnie du politologue et expert en stratégie militaire suisse Bernard Wicht.

La montée de l'insignifiance. Avec Cornelius Castoriadis sur Radio Plurielle.


(0)
72 Vues
0 commentaire
18.06.1993

La montée de l'insignifiance, c'est l'entrée dans une société qui n'a plus d'image d'elle-même, à laquelle les individus ne peuvent plus s'identifier, où les mécanismes de direction se décomposent. Mais une société qui refuse l'autolimitation et la mortalité est vouée à l’échec.
Des deux grandes significations constitutives du monde moderne, celle qui avait fini par s'imposer sans partage – l'expansion illimitée – est aujourd'hui en crise. L'éclipse de l'autre – l'autonomie individuelle et collective – sera-t-elle durable ? Saurons-nous créer de nouvelles façons d'être ensemble ?
Les questions soulevées par Cornelius Castoriadis se posent à nous de façon toujours plus pressante.

Un entretien mené par Olivier Morel.

Pourquoi l'Occident domine le monde, par Julien Rochedy.


(0)
138 Vues
0 commentaire
12.2022

Dès la fin du Moyen Âge, l'Occident a imposé sa puissance au reste de la planète. Comment cette aire géographique et culturelle s'y est-elle prise pour devenir si riche et puissante ?

 - 0'00'00 : Problématique
 - 0'05'00 : Qu'est-ce que l'Occident ?
 - 0'07'46 : Que veut dire "supériorité" ?
 - 0'09'46 : État des lieux avant le XVe siècle
 - 0'13'49 : Le bond en avant de l'Occident
 - 0'17'48 : Le relatif recul de l'Occident
 - 0'25'20 : L'impérialisme n'est pas une cause
 - 0'34'13 : Un ancienne supériorité à discuter
 - 0'37'30 : L'énergie
 - 0'42'26 : La concurrence
 - 0'53'02 : L'ingéniosité
 - 0'56'57 : La puissance martiale
 - 1'02'42 : La propriété et la liberté
 - 1'13'08 : La maîtrise rationnelle du monde
 - 1'22'35 : Le savoir
 - 1'30'31 : Le travail et l'abondance
 - 1'37'29 : La culpabilisation de l'Occident
 - 1'44'44 : Résumé des causes
 - 1'47'21 : Les menaces sur l'Occident

Le succès de l'Occident, et son déclin. Avec David Cosandey pour le podcast Antithèse.


(0)
204 Vues
0 commentaire
09.2022

David Cosandey, docteur en physique théorique, est un essayiste suisse. Il est notamment l'auteur du Secret de l'Occident, un ouvrage qui étudie l'essor de la civilisation occidentale dans l'histoire des sciences. Il est par ailleurs chargé de la modélisation mathématique dans un établissement bancaire.

 - 0'00'00 : Docteur en physique théorique et essayiste
‍ - 0'03'28 : Eurocentrisme ?
‍ - 0'04'38 : Le point de vue marxiste
 - 0'‍06'00 : Une civilisation, c'est quoi ?
 - 0'‍08'00 : La civilisation européenne
 - 0'‍08'58 : Le rôle des universités
 - 0'‍11'12 : Essor économique et progrès scientifique
 - 0'‍13'57 : Homo Economicus
 - 0'‍15'58 : Liberté académique et concurrence entre États
 - 0'‍20'45 : Le rôle de la Guerre
 - 0'‍27'12 : L'Inde et l'Islam
 - 0'‍30'27 : Transferts entre civilisations
 - 0'‍31'23 : L'Égypte pharaonique et Summer
 - 0'‍35'07 : La colonisation européenne
 - 0'‍38'39 : L'hypothèse thalassographique
 - 0'‍44'59 : La situation de la Russie (vs l'Angleterre)
 - 0'‍48'56 : La Guerre froide
 - 0'‍50'38 : Un monde multipolaire ?
 - 0'‍52'31 : La Chine, une puissance d'avenir ?
 - 0'‍58'46 : L'Union européenne et le progrès techno-scientifique
 - 1'02'03 : Le déclin de l'Occident
‍ - 1'04'46 : L'internet et le web
 - 1'08'46 : La planetographie‍
 - 1'11'55 : Écologie et limites de la civilisation techno-scientifique?
 - 1'15'45 : Carte blanche - réception du Secret de l'Occident

La guerre d'Ukraine et la recomposition du monde. Avec Romain Bessonnet à l'Institut Humanisme Total.


(0)
240 Vues
0 commentaire
2023

Le conflit en Ukraine illustre la faillite diplomatique du camp occidental, et tout particulièrement de la France d'Emmanuel Macron.
L'étiolement progressif de notre souveraineté explique cet état de fait, comme le montre Romain Bessonnet, secrétaire général du Cercle Aristote et spécialiste de la Russie et de l'espace post-soviétique.

La 3eme guerre mondiale a-t-elle commencé ? Avec Bernard Wicht pour le Cercle Aristote.


(0)
320 Vues
0 commentaire
23.03.2023

La guerre d'Ukraine ressuscite-t-elle les guerres traditionnelles interétatiques que nous avions crues derrière nous ? N'invalide-t-elle pas notre certitude de voir les guerres irrégulières devenir la norme des conflits ?
Face à la surenchère médiatique englobant ce conflit, il convient de mettre en pratique le principe d'analyse élaboré par Fernand Braudel : "les événements ne sont que poussière, ils ne prennent sens que lorsqu'on les replace dans les rythmes et les cycles de la conjoncture et de la longue durée". Braudel entend par là qu'il importe d'abord d'appréhender le cadre macro-social-économique et politique ainsi que les tendances lourdes du temps long historique dans lesquels les événements prennent corps pour pouvoir, ensuite seulement, en saisir la portée ou, au contraire, la marginalité.
Dans la configuration actuelle des relations internationales, il faut ainsi avoir à l'esprit des paramètres de longue durée si l'on veut porter un regard un tant soit peu pertinent sur les événements en cours.
En conséquence, plutôt que de se demander, comme dans un bon vieux western, "qui sont les gentils et qui sont les méchants", il convient de mettre à profit ce "moment ukrainien" pour tenter de décrypter ce qui nous arrive et, si possible, prévoir une riposte adaptée. Car, il y a tout lieu de penser que c’est dans la matrice de cette guerre que le monde de demain est en train d'éclore.