Le crépuscule des idoles, de Friedrich Nietzsche. Avec Rémi Soulié à la Nouvelle Librairie.


(0)
177 Vues
0 commentaire
09.01.2020

Philosophe au marteau, Nietzsche brise les idoles métaphysiques, religieuses, morales et politiques que les hommes se construisent par faiblesse et ressentiment à l'endroit de la vie.
Peut-être n’a-t-il jamais mieux exposé la substance de sa pensée que dans Le Crépuscule des idoles, bref essai dont les "pointes" dionysiaques sont aussi fulgurantes et meurtrières que les flèches décochées par Apollon.

Une présentation donnée dans le cadre des "Jeudis de l'Iliade".

"Les Déracines", de Maurice Barrès. Avec Olivier François à la Nouvelle Librairie.


(0)
273 Vues
0 commentaire
05.12.2020

"Barrès s'éloigne", écrivait non sans provocation Montherlant. Et si c'était le contraire qui se produisait ? Lui qui a fécondé la littérature française, de Drieu à Aragon, de Malraux à Mauriac, nous a légué avec Les Déracinés un des premiers romans "identitaires".
Un chef-d'œuvre prémonitoire présenté par Olivier François, éditorialiste à la revue Éléments et critique littéraire.

Une présentation donnée dans le cadre des "Jeudis de l'Iliade".

Oswald Spengler, le Déclin de l'Occident et la question de la technique. Avec Philippe Conrad à la Nouvelle Librairie.


(0)
408 Vues
0 commentaire
05.09.2019

Constamment décrit comme un "prophète du déclin", Oswald Spengler mérite en réalité d'être redécouvert aujourd'hui avant tout comme l'auteur d'une philosophie de l'histoire profondément originale, qui ne permet peut-être pas de prévoir automatiquement l'avenir (comment cela serait-il possible ?) mais qui, en aidant à mieux comprendre le passé, éclaire aussi notre présent.
À cet effet, l'historien Philippe Conrad revient sur la trajectoire et l'oeuvre d'Oswald Spengler pour en révéler toute l'actualité.

Une présentation donnée dans le cadre des "Jeudis de l'Iliade".

Guillaume Tell était-il le black block des Waldstätten ? Avec David L'Epée à la Nouvelle Librairie.


(0)
328 Vues
0 commentaire
15.05.2019

C'est pour la ré-édition du film Guillaume Tell (Michael Dickoff, Suisse, 1961) chez Artus que David L'Epée revient sur ce mythe en analysant, de l'histoire à la légende, le contexte historique, les sources écrites et les controverses sur l'analyse, l'usage et la récupération de ce symbole.
À mi-chemin entre authenticité historique et légende, Guillaume Tell nous rappelle la puissance des mythes mobilisateurs tout en offrant un angle de vue particulièrement intéressant sur l'histoire suisse, des premières unifications jusqu'à la création de la Confédération Helvétique.