Le divin et la terre des nations. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
285 Vues
0 commentaire
25.06.2016

Dans une époque de retour du religieux, il importe de comprendre comment la loi de Dieu a pu segmenter la terre des hommes, comment des terres furent données ou promises et comment des peuples furent élus ou choisis avec les conséquences parfois dramatiques qui en sont issues.
A travers une étude du judaïsme, du christianisme et de l’islam, Norman Palma nous convie à une réflexion sur la place de la Terre dans le message des monothéismes.

La guerre des Amériques : histoire de la domination occidentale sur l'Amérique latine. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
490 Vues
0 commentaire
07.12.2015

Pour comprendre le passé et le présent de l’Amérique latine, il faut comprendre que ce continent est passé d’une domination à l’autre.
De l’empire espagnol à l’Empire du dollar, c’est l’histoire de cette domination et de la quête d’émancipation des peuples latino-américains que nous conte Norman Palma
Index chronologique :
 00:00 : introduction
 01:10 : théorie de la terre plate
 03:40 : route de la soie et route des épices
 06:35 : centres économiques occidentaux / guerre de cent ans et déplacement de l'axe économique vers le sud / émergence de l'Espagne et du Portugal
 08:45 : montée en puissance des Ottomans en Asie mineure / chute de Constantinople /rupture de la route de la soie et des épices
 09:45 : l'occident cherche des voies pour rétablir les liens avec l'orient
 12:35 : abandon de la théorie de la terre plate et retour de la cosmologie gréco-alexandrine / tentatives d'atteindre l'orient par l'atlantique /découverte des Amériques
 24:40 : donation papale et analogie biblique avec la terre promise / traité de Tordessillas
 29:45 : conquêtes et premier partage du monde
 39:55 : expédition d'Hernan Cortes
 44:55 : premier choc viral et effondrement demographique de la population autochtone aux Amériques
 51:45 : fin de la conquête et début de la colonisation / appropriation des terres par les ordres religieux et les grandes familles / décolonisation, révoltes et réformes agraires

Quelles perspectives économiques pour 2014 ? Avec Olivier Delamarche, Philippe Bechade et Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
542 Vues
0 commentaire
19.12.2013

Olivier Delamarche, analyste des marché financiers, accompagné de Philippe Bechade, journaliste économique, et Norman Palma, philosophe et économiste, dressent un tableau de l'état actuel de l'économie-monde et tentent d'esquisser les scenarii économiques les plus probables pour l'année 2014.

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
641 Vues
0 commentaire
12.2015

Pierre-Yves Rougeyron, pour ce grand entretien de novembre, revient premièrement sur les attentats de Paris, leurs causes, leurs conséquences et les réponses qui devraient y être apportées sur le plan politique et militaire.
Dans la seconde partie, l’actualité nationale et internationale est commentée : retour sur le cas Onfray, la proposition Chauprade/Villiers, l'avion russe abattu en Turquie, et la guerre de Syrie.

Autopsie d'un désastre économique. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
650 Vues
0 commentaire
09.03.2015

La France perd une usine par semaine, et celles créées ont de moins en moins de salariés, 49 en moyenne en 2014 contre 84 en 2012.
Si aujourd’hui les commentateurs admettent que la France est la grande perdante de l’industrie européenne depuis 1990, ils se gardent bien d’en détailler les causes.
Et parmi les causes principales il y a l’euro qui a permis à l’Allemagne d’utiliser le sous-développement de l’Europe de l’est pour ruiner les industries du continent. Aujourd’hui la stratégie allemande se retourne contre tous les Etats de la zone euro et particulièrement contre la France.
Pour reconstruire il nous faudra affronter cette question : comment en sommes-nous arrivés là ?

Pierre-Yves Rougeyron : grand entretien pour le Bréviaire des Patriotes.


(0)
317 Vues
0 commentaire
02.2015

Le Bréviaire des patriotes nous propose son grand entretien mensuel en compagnie de Pierre-Yves Rougeyron, dans le but de décrypter l’actualité (tant française qu'internationale).
D'Hollande et l’arme atomique aux attaques de Manuel Valls contre Michel Onfray en passant par l'affaire Alstom et l'assassinat de Boris Nemtsov à Moscou, Pierre-Yves Rougeyron décripte les points chauds du moment.

Pourquoi Marx a-t-il échoué ? Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
491 Vues
0 commentaire
24.02.2014

La grande crise que nous traversons n’aurait-elle pas dû réveiller le fantôme de Marx ? Comment expliquer cette absence du maître du socialisme scientifique, au moment où le capitalisme apparaît plongé dans une crise qui pourrait s’avérer être la grande crise terminale tant attendue ?
Norman Palma propose une lecture de Marx qui souligne les silences du philosophe sur l’une des questions centrales de notre temps : la monnaie.
Fils de la pensée de son temps, Marx était marqué par les derniers économistes classiques et leur théorie de la monnaie comme par un voile. Hégélien, il était en rupture avec Athènes et la pensée d'Aristote. De ces deux filiations naquit une cécité, sur les questions monétaires, aujourd’hui criante.
Norman Palma nous propose une nouvelle lecture de Marx, pour en sauver son oeuvre critique.

La crise du dollar et le nouveau système monétaire international. Avec Norman Palma au Cercle Aristote.


(0)
405 Vues
0 commentaire
08.04.2013

On entend souvent dire aujourd'hui que la crise économique et financière qui déferle actuellement sur le monde n'était pas prévisible. Rien n'est plus faux.
À l'origine de la crise, il y a un Système Monétaire International profondément déréglé par le régime de l'étalon-dollar. Depuis plusieurs décennies, des esprits avertis avaient prévenu des effets dévastateurs qu'aurait nécessairement la politique d'émission de plus en plus déraisonnable de la Réserve Fédérale américaine sur l'économie mondiale.
Il se produit aujourd'hui ce qui arrive toujours en régime de papier-monnaie : après l'euphorie de la multiplication sans limite du crédit vient le krach. C'est ainsi que le billet vert tend vers sa dépréciation absolue. Même si tout est fait pour en retarder l'échéance, nous n'échapperons pas à l'effondrement du dollar et des monnaies qui se sont imprudemment solidarisées avec lui.