La troisième voie solidariste, alternative radicale au système. Avec Georges Feltin-Tracol sur Radio Courtoisie.


(0)
156 Vues
0 commentaire
08.12.2018

Au début du XXIe siècle, dans une France à la fois bloquée par des syndicats officiels minoritaires, défigurée par de hauts-fonctionnaires bureaucrates et soumise aux injonctions voraces des firmes transnationales, la question sociale reste d'une brûlante actualité et se découvre complémentaire avec l'enjeu écologique et l'impératif identitaire.
Pendant qu'un étatisme collectivisant gaspille les ressources nationales et les offre aux oligarchies cosmopolites, les prescripteurs d'opinion valorisent toujours l'horreur libérale et célèbrent un étatisme néo-libéral largement intrusif dans la vie privée des habitants.
Georges Feltin-Tracol récuse autant le mirage collectiviste que le remède étatiste et les illusions libérales. Il propose au contraire de renouer avec la vieille tradition française de la troisième voie. Celle-ci se présente sous différentes facettes (le gaullisme de gauche, les solidarismes, l'approche socio-économique du frontisme à certains moments de son histoire, etc.). Une qui met à l'honneur des réflexions économiques et sociales plus que jamais anticonformistes.

Émission du "Libre Journal de la jeunesse", animée par Pascal Lassalle.

Retour sur la révolution conservatrice allemande. Avec Robert Steuckers sur Radio Courtoisie.


(0)
212 Vues
0 commentaire
13.10.2018

Fidèle à sa mission d'inlassable investigateur dans l'immense champ de réflexion que constitue l'étude de la Révolution conservatrice, Robert Steuckers nous présente son deuxième recueil consacré à cette période foisonnante, recueil principalement consacré aux concepts philosophiques et géopolitiques inhérents à cette aventure métapolitique transcourants.
Il aborde notamment dans cette émission les figures d'Ernst Jünger et d'Arnold Gehlen.
Un sujet inépuisable.

Émission du "Libre Journal de la jeunesse", animée par Pascal Lassalle.

La révolution conservatrice. Avec Robert Steuckers et Olivier François sur Méridien Zéro.


(0)
937 Vues
0 commentaire
30.05.2014

Si la vulgate considère la Révolution conservatrice allemande comme un "laboratoire d’idées", il n’en demeure pas moins que cette dernière représente une extraordinaire aventure métapolitique qui inspire encore beaucoup d’idéologues, de philosophes et d’artistes aujourd’hui à travers le monde.
L’une de ses grandes figures, Arthur Moeller van den Bruck, proposa en son temps de penser un système politique qui succéderait au IIe Reich bismarko-wilhelminien au-delà des clivages gauche/droite, où les oppositions entre socialisme et nationalisme seraient sublimées en une synthèse nouvelle.
Robert Steuckers, dans un ouvrage récent, s'est attelé à regrouper la majorité de ses textes sur le sujet pour proposer une approche renouvelée de cette séquence historique. L'occasion de revenir sur ce phénomène polymorphe, encore largement méconnu en France.

L'émission est animée par Pascal Lassalle.

Le nationalisme révolutionnaire : perspectives entre tradition et modernité. Avec Gabriele Adinolfi à l'Arcadia à Strasbourg.


(0)
194 Vues
0 commentaire
13.01.2018

L'histoire du nationalisme-révolutionnaire doit permettre de comprendre la nécessité et l'urgence de la mise en oeuvre du programme de combat suivant, tel qu'exposé par Gabriele Adinolfi :
 1. Donner de la profondeur aux identités claniques
 2. Construire autour de soi des autonomies économiques-sociales, locales et répandues
 3. Porter l'assaut corporatif, concret et direct, à la machine capitaliste en Europe
 4. Affirmer l'idée nationaliste-révolutionnaire européenne, allant à la conquête des élites, au cours du processus de constitution de l'Europe favorisé par les frictions avec les USA
Une vision d'avenir pour un continent qui a encore son mot à dire...

Le nationalisme-révolutionnaire. Avec Jean-Gilles Malliarakis au Local.


(0)
671 Vues
0 commentaire
2009

Qu'est ce que le nationalisme révolutionnaire ? Quand est-il né, et pour répondre à quelles nécessités ? Quelle est la doctrine de ce courant politique ?
C'est l'ancien militant Jean-Gilles Malliarakis qui vient répondre à ces questions, riche de son expérience passée et des réflexions qu'il a pu mener.

Aspects et figures de la Révolution conservatrice allemande (1918-1923). Avec Robert Steuckers chez Pascal Lassalle sur Radio Courtoisie.


(0)
761 Vues
0 commentaire
03.05.2014

Si la vulgate considère la Révolution conservatrice allemande comme un "laboratoire d’idées", il n’en demeure pas moins que cette dernière représente une extraordinaire aventure métapolitique qui inspire encore beaucoup d’idéologues, de philosophes et d’artistes aujourd’hui à travers le monde.
L’une de ses grandes figures, Arthur Moeller van den Bruck, proposa en son temps de penser un système politique qui succéderait au IIe Reich bismarko-wilhelminien au-delà des clivages gauche/droite, où les oppositions entre socialisme et nationalisme seraient sublimées en une synthèse nouvelle.
Robert Steuckers, avec l'aide de Pascal Lassalle, nous propose ici de redécouvrir cet épisode intéressant de l'histoire intellectuelle dissidente de l'entre-deux-guerres.